LNH – J1

Le champion tombe d’entrée

Gerard Cazal Dunkerque

La saison passée, Toulouse avait bien failli faire tomber le PSG, alors champion en titre d’entrée, lors de la première journée. Hier, Cesson-Rennes n’a pas fait de sentiments et a battu Dunkerque, au Stade des Flandres, pour la reprise du championnat (22-21).

Le match avait pourtant commencé sous les meilleurs hospices pour les tenants du titre. Une grosse défense, associée à une réussite en berne côté breton, avait permis à Dunkerque de creuser rapidement le trou (8-3, 16′). Vincent Gérard impérial dans ses buts, Bastien Lamon juste à la finition, on aurait fini par oublier l’absence de Mickael Grocaut, le patron de la défense, et les problèmes de Pierre Soudry, qui reprenait hier soir la compétition. L’USDK a même eu deux ballons de +6 pour définitivement mettre la tête sous l’eau de son adversaire, mais une perte de balle et un lob raté de Mokrani laissaient les Cessonnais dans le match. Mais l’entrée de Celica sur le poste de demi-centre en fin de première rééquilibre les débats et permet aux visiteurs et de rester dans le match, à seulement quatre longueurs à la mi-temps (12-8).

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Crédit photo : Stéphane Pillaud

En début de deuxième mi-temps, les Dunkerquois prennent rapidement six buts d’avance (15-9, 35′), en profitant de leur grosse défense et de leur incapacité à trouver la faille en dehors des 9m. Celica, Batinovic, Redei, ils s’y cassent tous les dents, et les solutions viennent uniquement des avants. Et alors que Dunkerque, à défaut d’être brillant, maitrise son sujet, la machine commence à s’enrayer. Des shoots ratés, et surtout des espaces laissés à 6m qui permettent aux Bretons de revenir dans le match (15-13, 40′) avant d’égaliser, grâce à deux buts coup sur coup de Maxime Derbier à douze minutes de la fin (17-17, 48′). Dans une fin de match tendue, et malgré l’exclusion pour quatre minutes de Redei, ce sont les Cessonnais qui vont garder la tête froide. Mickael Robin réalise des prouesses dans ses buts et le doute s’installe dans les têtes dunkerquoises. Skatar donne deux buts d’avance aux siens à sept minutes de la fin, un écart qu’ils vont conserver jusqu’au bout. Le dernier tir Bastien Lamon n’y changera rien, Dunkerque tombe d’entrée (21-22, FM).

Ils ont dit :

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Patrick Cazal : « C’est sûr qu’il y a énormément de déception. On maîtrise notre sujet en 1ère mi-temps. Mais après, face à une équipe qui avait plus envie de se battre, de gagner, on a complètement déjoué. Bien sûr, les joueurs de retour de blessures ne sont pas encore à 100% mais on avait tous les ingrédients pour remporter ce match. Il y a toujours une surprise lors de la 1ère journée du championnat de France, cette fois, c’est tombé sur nous. On se rend compte que ce titre va être lourd à porter, même inconsciemment. Il va falloir vite redresser la barre sur le prochain match face à Nîmes mercredi prochain. Je veux rester sur le positif de la 1ère période mais on va vite retourner au travail !»

Yérime Sylla : « C’était certainement le bon moment pour jouer cette équipe qui n’a pas du tout les mêmes objectifs que nous. S’ils étaient prêts si tôt dans la saison, ils craqueraient vite avec toutes les échéances qui les attendent et Mike (GROCAUT), le patron de leur défense, est encore absent et manque forcément. Ca n’enlève rien au mérite de mes joueurs qui se sont battus pour revenir alors que ce n’était pas très bien embarqué. J’ai découvert dans mon équipe une espèce de « fighting spirit » particulier, propre à Cesson, des joueurs qui se battent jusqu’au bout quoi qu’il arrive. On est bien sûr très heureux de remporter cette belle victoire mais on sait que ça va être long. Notre objectif de fin de saison, c’est bien de se maintenir. »

LNH, 1ère journée
US DUNKERQUE
21 (12)
CESSON-RENNES MHB
22 (8)
Dunkerque, Stade de Flandres
Arbitres: Mourad BOUNOUARA, Richard THOBIE
Afgour
Lamon
K. Nagy
Touati
Caussé
Soudry
Emonet
Guillard
Pejovic
Paczkowski
Mokrani
Butto
4/4
2/6
1/3
1/3
2/3
0/3
0/0
0/2
2/3
1/4
1/2
7/13 dont 3/4 pén
Derbier
Suty
Celica
Hochet
R. Briffe
Leboulaire
Skatar
Redei
Lanfranchi
Batinovic
Doré
Guillo
5/8
0/0
3/5
1/2
4/8
0/0
1/3
0/2
5/8 dont 2/3 pén
3/7 dont 1/1 pén
3/4 dont 1/1 pén
0/0
Gérard
Annotel
12 arrêts / 34 tirs dont 1/5 pén
0 arrêt / 3 tirs
Robin
Bonnefoi
13 arrêts / 33 tirs dont 0/3 pén
1 arrêt / 2 tirs dont 1/2 pén
Entraîneur: Patrick Cazal Entraîneur: Yérime Sylla
Exclusions: 6 min (Afgour, Soudry, Nagy) Exclusions: 14 min (Guillo x3, Redei x3, Celica) + 1CR (Hochet)


LNH D1 2014-2015 J01 DUNKERQUE CESSON-RENNES by Ligue Nationale de Handball

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. HandForLife - le 12 septembre 2014 à 13h10

    La saison risque d'être compliquée pour Dunkerque. Les recrues n'ont pas l'air exceptionnelles (Pejovic et Paczkowski), Grocaut est absent et Soudry revient de blessure. J'ai bien peur qu'ils fassent à nouveau l'impasse sur la LDC avec un effectif aussi léger. A suivre…

  2. Flo - le 13 septembre 2014 à 14h26

    Attention à ne pas tirer de conclusions hâtives de cette première journée. Les clubs qui ont joué le TDC sont arrivés fatigués pour l'ouverture du championnat. Si Dunkerque est le seul "gros" qui a perdu, c'est par manque de rotations. D'ici quelques semaines l'effectif devrait être complet et mieux tourner. Quant à Cesson, bravo à eux pour ce match, une défense très agressive (3 cartons rouges pris !!!), la différence s'est faite sur leur capacité à aller au charbon. Avec cet état d'esprit et un bon coach comme Sylla je les vois encore se maintenir avec une bonne marge…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).