LNH – J1

Créteil n’a fait qu’une bouchée de Sélestat

Descat Créteil

Une semaine après avoir battu Istres en Coupe de la Ligue, l’US Créteil a signé son retour en LNH avec une victoire probante face à Sélestat (41-31). Retour sur une soirée où tout a réussi aux Cristolliens.

Une défense alsacienne en berne

A la sortie du vestiaire sélestadien, l’ambiance était plutôt à la soupe à la grimace. Il faut dire qu’après une telle prestation, notamment défensive, les hommes de Jean-Luc Le Gall ont posé plus de questions qu’ils n’ont apporté de réponses. Menés 2-6 après 8 minutes, ils ont profité d’un temps-mort de leur coach pour recoller légèrement au score (10-13, 23ème) avant de sombrer de nouveau en fin de première période et de compter sept buts de retard à la mi-temps (19-12). La faute à une attaque cristollienne particulièrement en forme, à l’image de Descat, une nouvelle fois intenable (11 buts) et de son compère au poste d’arrière gauche Quentin Minel (6 buts). Mais aussi à un bloc défensif trop passif, à l’image de la charnière Fleurival-Beauregard, bien trop passifs et en retard à chaque fois qu’un arrière s’est présenté dans le secteur central. “Je crois que nos problèmes défensifs peuvent être expliqués de beaucoup de façons différentes” a analysé Snorri Gudjonsson, le petit demi-centre islandais arrivé à Sélestat cet été, après le match. “Bien sûr, le nombre de nouveaux joueurs a joué, mais on a manqué d’agressivité dès l’entame et nous n’avons pas aidé nos gardiens. Nous n’étions pas prêts, et c’est impossible de s’imposer en encaissant 41 buts.”
Et si la mi-temps a du être agitée dans le vestiaire des violets, l’entame de seconde période a ressemblé comme deux gouttes d’eau au début de match. Pourtant, Jean-Luc Le Gall a tout essayé : 6-0, 5-1, stricte et même double stricte, rien n’y a fait. Quand les arrières n’y sont pas arrivés, ce sont les ailiers et les pivots cristolliens, Toto et Ballet en tête, qui ont apporté des solutions. “Quelle que soit la défense proposée, on a réussi à trouver des solutions” s’est réjoui Quentin Minel à la fin du match. “C’est important d’apporter du danger de partout, de pouvoir s’adapter à ce que l’adversaire propose, car cela va nous servir pour la suite de la saison”. A +10 à un quart d’heure de la fin, le match a été rapidement plié et les dernières minutes anecdotiques. Avec cette victoire de dix buts, Créteil pourrait envisager l’avenir sereinement, mais Benjamin Pavoni veille au grain pour éviter toute euphorie : “Je suis très satisfait du match que nous avons produit et il faut féliciter les garçons qui ont mis beaucoup d’investissement et de volonté dans ce match. Maintenant, il ne faut pas se prendre pour d’autres, il faut rester lucide et continuer à bosser.”

Créteil, une impression plus que positive

Gudjonsson SélestatSi les Alsaciens ont raté leur entrée dans le championnat, en revanche, Créteil a confirmé tout le bien que les observateurs pensaient de cette équipe. Solide défensivement autour d’un secteur central renforcé, rapide en contre-attaque avec la flèche Descat et avec une base arrière capable de varier le jeu, et surtout des rotations de qualité, le collectif cristollien semble armé pour ne pas faire l’ascenseur. “On peut compter sur un groupe élargi, il y a des joueurs que j’ai du sortir et qui auraient aimé jouer ce match. Le groupe est très homogène, on a vu que malgré les changements on peut garder un niveau de jeu constant” a analysé Benjamin Pavoni à la fin du match. Alexandru Csepreghi, le demi-centre roumain, titularisé d’entrée pour sa première hier soir, a apporté sa qualité de passes et n’en a jamais trop fait, tandis que Dejan Malinovic pourrait bien exploser cette saison, après plusieurs années à bourlinguer à travers l’Europe malgré ses 22 ans. Borko Ristovski, lui, a fait parler toute son expérience hier soir, et avec ses 19 arrêts et ses trois passes décisives a été un maillon essentiel de la victoire de Créteil.
Côté Sélestat, en revanche, les recrues ont offert des prestations plus hétérogènes. Si Gudjonsson a joué juste à la mène et que Florent Joli a été impeccable à la finition sur son aile droite (7 buts), il reste encore beaucoup de travail pour trouver un fond de jeu sur la base arrière. “Il y a forcément beaucoup de réglages à faire” a analysé Gudjonsson. “On sait que sur la base arrière, seuls trois joueurs étaient là la saison dernière. On perd beaucoup de ballons ce soir, parce qu’on ne se comprend pas encore. Mais ce match vient dans la lignée des trois, quatre derniers matchs amicaux où nous n’avons pas super bien joué. Les nouveaux joueurs, tout ça, ça peut être une excuse, mais on a aussi manqué d’investissement.” Sans parler d’investissement, on peut quand même espérer que certains éléments de la base arrière, Igor Vujic en tête, pensent plus à lâcher le ballon qu’à shooter à tout va, la semaine prochaine, lorsqu’Istres se présentera au CSI.
Créteil se déplacera quant à lui à Aix, dans un match qui aura valeur de premier vrai test après deux matchs confortablement remportés à la maison. “La semaine prochaine à Aix, ça sera un match très difficile. On va voir ce que l’on est capable de faire face à une équipe avec une grosse défense et de la densité physique. Mais nous irons là bas avec des intentions.” a confirmé Benjamin Pavoni hier soir

LNH, 1ère journée
US CRETEIL HB
41 (19)
SELESTAT AHB
31 (12)
Créteil, Palais des Sports
Arbitres: Siegfried CLAPSON, Xavier FIESCHI
Descat
Malinovic
Siakam
Ballet
Toromanovic
Pintor
A. Ferrandier
De La Salud
Q. Minel
Grosas
Csepreghi
Toto
11/14 dont 6/6 pén
4/5
2/2
4/6
2/3
2/2
3/4
1/2
6/10
0/0
3/6
3/4
Jung
Seri
Pesic
Beauregard
Gudjonsson
Ghita
Vujic
François-Marie
F. Joli
Fleurival
Vujovic
Clémentia
3/5
2/4
0/2
4/8
7/10 dont 1/2 pén
1/2
2/7
4/7
7/10 dont 1/1 pén
0/0
1/2
0/0
Ristovski 19 arrêts / 50 tirs dont 0/2 pén Kappelin
Fulop
3 arrêts / 18 tirs dont 0/3 pén
9 arrêts / 35 tirs dont 0/3 pén
Entraîneur: Benjamin Pavoni Entraîneur: Jean-Luc Le Gall
Exclusions: 4 min (Ballet, Grosas) Exclusions: 2 min (Beauregard)

Les réactions d’après-match des joueurs de l’US Créteil :


HAND Creteil/Sélestat 41-31 Réactions après-match by USCreteilHandball

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. skancho - le 11 septembre 2014 à 12h17

    Créteil va assurer cette saison !! Quant à Sélestat, je crains que le temps que la mayonnaise prenne avec toutes les recrues, le mal sera déjà fait…

  2. Sasori - le 11 septembre 2014 à 12h20

    Sélestat a connu bcp départ et arrivé, ca prend du temps !

  3. Fandehand - le 11 septembre 2014 à 15h24

    Je les voyais un peu mieux, il vont jouer le maintien probablement.

    Réponse la semaine prochaine pour ou il y a révolte ou la saison sera longue. 41 buts cela fait tout de même beaucoup.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).