LNH – J12

Le PSG sur une autre planète

omeyer psg

Emmené par un Thierry Omeyer impressionnant (21 arrêts), le PSG a infligé à Montpellier sa première défaite de la saison en LNH (36-20). La rencontre a tourné à la démonstration, Paris évoluant tout simplement sur une autre planète.

Le PSG était attendu au tournant mercredi devant son public de Coubertin. Distancé au classement par le MAHB, invaincu jusque-là, Paris n’avait pas le droit à l’erreur pour rester dans la course au titre. Les joueurs de Philippe Gardent ont répondu présent comme jamais cette saison en LNH, livrant un match plein et étouffant les moindres offensives héraultaises.

Stratosphérique Omeyer

omeyer psgJamais Montpellier n’a été en mesure de rivaliser avec Paris, à la hauteur des espoirs placés en lui. Un homme a incarné à merveille la réussite parisienne : Thierry Omeyer. Le portier des Bleus a été strastosphérique, détournant un à un les tirs de ses anciens coéquipiers (14 arrêts en première période). Les premières minutes ont pourtant été équilibrées. Tej et Vori se répondent aux deux extrémités du terrain. Les deux formations cherchent avant tout leur pivot, mais déjà Omeyer se met en évidence. Pour son retour sur les terrains, Diego Simonet n’est pas à la fête (4-3, 6’).

Montpellier explose

simonet montpellierMalgré plusieurs exclusions temporaires pour deux minutes en première période, Paris garde le cap. Mieux, même en infériorité numérique, le PSG creuse l’écart. Honrubia, Barachet ou encore Hansen sur penalty inscrivent un 3-0 (9-4, 11’). Paris joue juste, sans fausse note, tandis que Montpellier perd trop de ballons en attaque, aussitôt exploités en contre par les parisiens. Les stars parisiennes sont fidèles au rendez-vous. Un temps mort posé par Patrice Canayer n’y changera rien.

Les parisiens agissent comme un véritable rouleau compresseur, détruisant tout sur leur passage (13-7, 21’). Tous les joueurs du collectif de la capitale sont au diapason, à l’image de Vori ou encore Honrubia qui trompent la vigilance de Siffert, impuissant face aux missiles adverses (15-8, 23’). A la pause, Paris a creusé un écart irrémédiable (18-9) sans que Montpellier n’ait eu la possibilité de rivaliser.

Le PSG en balade

abalo psgLes parisiens repartent sur le même rythme en début de seconde période. Montpellier ne parvient pas à réduire l’écart, se heurtant encore et toujours à la muraille Omeyer. En attaque, Narcisse et Accambray se régalent (22-12, 36’). Deuxième meilleure défense de LNH avant la rencontre, le MAHB laisse des brèches énormes aux parisiens, qui les exploitent avec efficacité. Montpellier semble déboussolé comme jamais cette saison, subissant sans pouvoir enrayer la machine parisienne (25-12, 39’). Les héraultais multiplient les fautes, permettant au PSG de s’envoler (27-15, 45’). Hansen et Barachet, qui a confirmé sa montée en puissance avec un match très appliqué, se montrent insatiables et ne laissent que des miettes à Montpellier (30-16, 50′). Paris file vers un succès implacable tandis que les joueurs de Patrice Canayer prennent l’eau. Grâce à ce large succès (36-20), les parisiens reviennent non seulement à deux points du MAHB, mais prennent surtout un vrai ascendant psychologique. La suite du championnat s’annonce passionnante.

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Rokomet - le 4 décembre 2014 à 00h51

    D'un côté une équipe qui a fait le match parfait (et désolé de contredire le journaliste, mais ce n'est pas Paris qui était sur une autre planète, mais Thierry Omeyer), de l'autre une équipe qui a pris le match par le mauvais bout et a tout raté… La différence aujourd'hui est logique, pas sur qu'elle le soit demain.

    Juste dommage que ce choc est tourné si court

  2. ms - le 4 décembre 2014 à 11h46

    Pas de grand gardien sans une bonne défense… Ils ont forcement sorti le grand jeu..

  3. Nuggets - le 4 décembre 2014 à 18h20

    Pas de grande défense à Paris, Montpellier à tout simplement été inexistant, il n'y avait aucune profondeur dans leur jeu. De plus leurs dribbles permanents ont la circulation de balle qui n'était déjà pas fameuse.

    Kavticnik si bon depuis le début de la saison, a été en dessous de tout hier, et Grébille m'a l'air épuisé en ce moment.

    Il y a vraiment très peu de choses à retenir de ce match, mais le retour risque de valoir le détour, le MAHB ne montrera certainement pas ce visage à la maison!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).