LNH – J20

Dunkerque, un pas de plus vers le titre

Vincent Gérard Dunkerque Le choc au sommet entre le PSG et Dunkerque a accouché d’un match rythmé et de haut niveau. Les nordistes se sont imposés face aux parisiens (25-27) et font ainsi un grand pas vers leur premier titre de champion de France.

Avec quel état d’esprit les dunkerquois allaient-ils aborder ce choc majuscule contre le PSG, une semaine après leur défaite sur le fil face à Nantes (24-25) ? Les joueurs de Patrick Cazal ont rapidement apporté des éléments de réponse dans l’antre des parisiens en mettant une grosse pression d’entrée. Les deux formations montrent rapidement que ce duel pour le titre sera à la hauteur des attentes.

Un choc qui tient ses promesses

Sans Gojun ni Csaszar, laissés en tribune, le PSG met 3 minutes avant de débloquer son compteur. La défense musclée de Dunkerque, fidèle à sa réputation (meilleure défense de LNH), est bien en place. Diaw tente de gratter quelques ballons de l’autre côté du terrain, mais Afgour et Nagy trouvent la faille (2-3, 6’). Le jeu rapide mis en place par les deux équipes donne du rythme à la rencontre. Les joueurs ne laissent aucun temps mort. Il faut toute la vista de Daniel Narcisse en attaque pour permettre à Paris de rester roue dans roue avec les dunkerquois (6-6, 11’).

Soudry lance l’accélération

Annonay PSGJosé-Manuel Sierra prend la place de Patrice Annonay après seulement 13 minutes de jeu, signe que Paris est déjà à la recherche d’un second souffle. Vainqueur à l’aller (25-21), Dunkerque accélère à l’approche des dix dernières minutes de la pause. Soudry (5 buts en première période) à deux reprises ainsi que Touati infligent un 3-0 aux joueurs de Philippe Gardent (10-13, 24’). Les nordistes ont une vraie mainmise sur la rencontre. Paris est dépassé par la rigueur des hommes de Patrick Cazal. Le match s’enflamme et les esprits s’échauffent avant la pause. Dunkerque vire en tête (12-15). Une avance méritée au vue de l’application mise en place par le leader pendant 30 minutes.

Dunkerque, la force tranquille

Le PSG repart pied au plancher, en musclant sa défense et en retrouvant plus de mouvement en attaque. Coubertin pousse son équipe comme rarement depuis le début de saison. Mais Dunkerque a pris de la bouteille cette saison. Les joueurs de Philippe Gardent laissent passer l’orage (14-15, 33’) avant d’accélérer à nouveau par l’intenable Lie Hansen, Afgour et Butto (14-18, 39’). Une vraie sérénité se dégage de cette équipe nordiste, face à un PSG pas toujours sûr de sa force.

Gérard ferme la boutique

Hansen-PSG-Certainement vexé par la lumière prise par son homonyme, (Lie) Hansen, Mikkel Hansen se rappelle au bon souvenir de Coubertin à deux reprises. Une performance qui tarde à être concrétisée ensuite par ses coéquipiers. Vincent Gérard ferme la boutique, la défense dunkerquoise se bat sur tous les ballons tandis que Paris est toujours hésitant (17-20, 44’). C’était sans compter sur un Patrice Annonay de retour dans les cages parisiennes, et déjà décisif.

Paris donne tout sur la fin

Le PSG hausse son niveau de jeu, serre les rangs en défenses et prive Dunkerque de situations de tir. Les coéquipiers de Lamon n’arrivent plus à trouver la faille. Paris accélère en deux temps (19-21, 49’), offrant un vrai suspense dans les cinq dernières minutes (23-25, 56′). La pression monte des deux côtés, Coubertin retient son souffle quand Paris revient à une longueur à seulement 1 minute 30 de la fin. Dunkerque touche à deux reprises la transversale, imité ensuite par Paris avant que Gérard ne sorte le grand jeu. Dunkerque tient sa victoire (25-27) et se rapproche un peu plus du titre.


PSG Handball – Dunkerque : le résumé by Paris Saint-Germain Handball

16 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bertrand - le 28 mars 2014 à 00h20

    Bravo à Dunkerque qui mérite la victoire, je vis faire le débrief sur le forum

  2. skancho - le 28 mars 2014 à 00h21

    Chapeau à Dunkerque. Paris ne mérite pas ce trophée sur la saison moyenne qu'ils font, et vu le budget qu'ils ont, leurs prestations sont même honteuses. Maintenant, si Montpellier bat Dunkerque dans 2 journée, il y aura 1 pts d'écart entre les deux équipes, ça va être chaud !! Paris a dit adieu au titre ce soir. Je me demande s'il ne serait pas mieux que cette équipe ne représente pas la France en LDC, elle ne donne pas une bonne image de notre championnat (contrairement à Montpellier en général)

    • Mirko Basic - le 28 mars 2014 à 01h39

      On ne peut pas tout avoir. Si le PSG avait le niveau de son budget le championnat serait joué depuis décembre et on se ferait bien ch…

      Evidemment pour la LdC c'est moyen mais Paris a encore une chance de décrocher les quarts, ce qui n'était pas arrivé depuis 3 ans … on ne va pas faire la fine bouche sous prétexte que Paris devrait faire mieux avec son budget.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).