LNH – J23

Une classe d’écart pour le PSG

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Sans jamais être inquiété, le PSG a tranquillement géré la réception de Dijon et s’est imposé sans forcer (41-22). Les parisiens se sont fait plaisir à trois jours de leur déplacement à Veszprém en Ligue des Champions.

Sans Jeffrey M’Tima ni Gabor Csaszar, laissés au repos en tribune, le PSG avait clairement décidé de se ménager en faisant tourner son effectif en vue de son quart de finale retour de Ligue des Champions samedi à Veszprém. Entre deux rencontres européennes, Paris avait un double objectif : continuer à engranger des points en LNH tout en évitant les blessures. Une équation que la formation de Philippe Gardent a rapidement résolue, face à une formation dijonnaise qui joue pourtant sa survie dans l’Elite.

Le PSG sans forcer

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Avec Gojun de retour au cœur de la défense parisienne après plusieurs matches passés sur le banc, Paris ne met pas longtemps à se détacher au tableau d’affichage. Honrubia affiche la couleur dès les premières secondes, tandis que Bojinovic met quelques instants à régler la mire après avoir heurté les montants de Stojinovic. Le PSG peut compter sur Melic et Gojun pour creuser l’écart (4-1, 6’). Malgré quelques parades de Stojinovic et la détermination de Poletti, les dijonnais se retrouvenr vite asphixiés (7-3, 12’). Le maigre public de Coubertin se régale néanmoins des gestes techniques réussis par les champions de France en titre.

L’addition se corse sérieusement pour Dijon, qui voit les buts s’enfiler comme des perles sans pouvoir arrêter la machine parisienne. Sierra y va de son arrêt, Garcia se montre percutant en attaque et Hallgrimsson, souvent privé de temps de jeu cette saison, en profite pour rattraper le temps perdu. Avec un 6-0 en quelques minutes, le PSG se met à l’abri (10-3, 15’). Dijon passera le reste du match à courir après le score. Même si les parisiens ont parfois tendance à tomber dans la facilité, ils évoluent clairement un ton au-dessus de leur adversaire. A la pause, le score est déjà lourd au tableau d’affichage (20-10).

Dijon prend l’eau, Paris assure

Décontractés, à l’image de Vori qui échange quelques mots avec des supporters croates à la pause, les parisiens poursuivent sur leur lancée en seconde période. Narcisse fait son apparition sur la base arrière, Melic poursuit son festival offensif tandis que Dijon peine à trouver la mire face à José Manuel Sierra (26-11, 36’). Les hommes de Philippe Gardent tiennent à faire le spectacle face à des dijonnais désabusés et sans réaction (30-13, 41′).

Paris assure sans sourciller, sûr de sa force et sans avoir à élever son niveau de jeu. Comme rarement cette saison, les parisiens ont face à eux une opposition qui leur permet de gérer tranquillement leur avance. Hansen et Abalo restent ainsi sur le banc en vue du match de Ligue des Champions de samedi. Philippe Gardent fait tourner et en profite pour remettre en confiance certains joueurs (33-18, 47’). La défense individuelle mise en place par Dijon pousse même les parisiens à travailler toutes les situations. Le PSG s’impose au final avec une large avance (41-22) et peut désormais avoir les yeux tournés vers l’un de ses temps forts de la saison avec son déplacement à Veszprém.

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bertrand - le 24 avril 2014 à 01h19

    Bonne préparation ma foi!!

    • vince - le 24 avril 2014 à 01h58

      en tout cas, je vois mal comment Paris ne peut être en final de coupe de France après ce match.

      • handbol - le 24 avril 2014 à 02h34

        Au match aller, avec +6 à la mi-temps, le PSG a fini le match avec 30 à 28… Avec Paris tout est est possible.

        Même si ce soir il y avait un écart flagrant entre les deux équipes…

        Et un Bojinovitch en patron … et à tous les postes 🙂

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).