LNH – Toulouse

Toni Garcia : « Je rêve de gagner une coupe »

Toni Garcia
Les vacances sont finies pour les toulousains ! De retour à l’entraînement lundi, les joueurs du Fenix Toulouse vont découvrir leur nouvel entraîneur, Toni Garcia. Arrivé de Granollers, le technicien espagnol est conscient que le défi qui l’attend sera ambitieux. Avec la Coupe EHF au programme, le club de la Ville Rose aura un programme chargé. Toni Garcia se confie à Handnews avant la reprise de l’entraînement.

toni garciaToni, à quelques heures de faire connaissance avec tes joueurs, quel sentiment prédomine ?

Un peu de nervosité et d’attente. Il s’agit d’un changement très important pour moi et pour ma famille. Je suis impatient, et j’ai la volonté de m’intégrer complètement à Toulouse en commençant à travailler avec le groupe.

Pourquoi as-tu choisi Toulouse ?

J’ai choisi le Fenix pour l’intérêt et l’enthousiasme que le club a montré. L’organisation que j’ai constatée sur place m’a également convaincu, tout comme le projet qui est mis en place. J’ai aussi la possibilité de grandir en tant qu’entraîneur au sein du handball français. Je vais disposer d’un groupe constitué à la fois de joueurs expérimentés et de jeunes qui ont l’envie de progresser.

“Continuer de grandir”

Quels ont été les arguments du président Dallard pour te convaincre de rejoindre Toulouse ?

Ils ont été très simples. Il m’a dit que je pouvais les aider avec ma façon de concevoir le handball et d’entraîner, en m’expliquant que l’équipe pouvait s’appuyer sur des joueurs d’expérience pour faire grandir les plus jeunes. Il m’a également assuré que ma famille et moi serions bien à Toulouse. En tant qu’entraîneur, se sentir valorisé est fondamental, et c’est ce que j’ai ressenti ici.

Dumoulin Chambéry 2Toulouse n’a recruté qu’un seul joueur : Cyril Dumoulin. Le groupe ne risque-t-il pas d’être limité quantitativement pour jouer sur tous les tableaux, et notamment la Coupe EHF ?

Pour que le club puisse continuer de grandir, il est important que les joueurs puissent jouer différentes compétitions et acquérir ainsi de l’expérience. Il est vrai qu’en disputant quatre compétitions, ils vont accumuler beaucoup de voyages et de matches. Le fonctionnement de l’équipe sera donc très important. Je dispose de 14 joueurs pros, plus les jeunes du centre de formation. Nous devrons travailler pour que chacun puisse apporter au groupe. Il faudra être attentif et ouvert à la possibilité d’incorporer un joueur en plus. Il sera important que les blessures ne se répètent pas.

“Cumuler humilité et enthousiasme”

Le Fenix va disputer peu de matches de préparation cet été. Pourquoi ce choix ?

Je pense que cela sera suffisant. Le travail important à présent concerne la préparation physique, technique, tactique et mentale. Nous pourrons y arriver en fonction de la manière que nous aurons de nous entraîner. La saison va être très longue, avec de nombreux matches.

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Quels seront les objectifs de Toulouse cette saison ?

Notre ambition sera d’être un vrai acteur dans chaque compétition. Nous devons être une équipe qui cumule humilité, enthousiasme et attitude professionnelle afin que personne ne puisse nous battre. Ensuite, la compétition se chargera de mettre chacun à sa place. Je ne vais pas le cacher : l’un de mes rêves est de gagner une coupe dans ma carrière. Je vais travailler jusqu’à ce que j’y parvienne.

Pour finir, quel est ton point de vue sur la situation actuelle du handball espagnol ? Penses-tu que la chute va prendre fin très bientôt ?

Je pense que le handball espagnol reste très compétitif. Le fait de s’appuyer sur des jeunes joueurs peu connus va porter ses fruits. La situation se rapproche plus d’un championnat amateur que professionnel. Mais je crois que dans les années à venir, l’Asobal en sortira renforcée.

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori - le 20 juillet 2014 à 13h29

    Oui Garcia, apprenez à tes joueurs la culture de la tactique, l'intelligence et la rigueur puis surtout la capacité de gérer le temps surtout la deuxième mi temps.

    Comme ca Fénix peut gagner la coupe EHF ! Montpellier et Nantes ont échoué à cause de ca.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).