Mondial 2015

T.Gerstch : “Le handball perd en crédibilité…”

thomas gertsch

Alors que les affaires auxquelles sont confrontées l’IHF viennent mettre de l’ombre sur la planète handball, Handnews est parti prendre des nouvelles de l’équipe d’Australie en allant à la rencontre de son gardien de but, Thomas Gertsch. Ce Français d’origine a réagi aux dernières révélations sur le possible arrangement pour la qualification de l’Allemagne au Mondial ainsi que le repêchage des équipes d’Arabie Saoudite et d’Islande. Morceaux choisis.

Après le forfait du Bahreïn et des Emirats Arabes Unis, on avait repris un peu d’espoir. L’IHF avait organisé un congrès pour élire les nouveaux responsables de la fédération Océanienne en octobre à Guam. Ils ont aussi officialisé pas mal de nouveaux membres et reconnu la nouvelle organisation : l’OCHF. Compte tenu que la raison « officielle » de notre éviction était le fait que la fédération d’Océanie n’était pas reconnue, on s’était dit pourquoi pas…“, explique-t-il. Avant de souligner : “d’après les textes, l’IHF aurait dû remplacer ces pays par d’autres équipes de la zone Asie. Mais comme les instances internationales n’ont pas l’air de vouloir faire les choses en suivant les règles établies, elles se sont résolues à faire, à nos yeux, un choix purement économique et politique. En donnant le deuxième ticket à l’Islande, l’IHF pense surement pouvoir faire en sorte que la fédération islandaise n’aille pas au bout de la procédure de justice qu’ils ont engagé à leur encontre. (ndlr : Pour rappel, la fédération d’Islande avait émis la possibilité d’engager une procédure devant le TAS (Tribunal Arbitral du Sport)).

De notre côté, nous avions un camp d’entrainement le week-end dernier et l’ambiance était plutôt bonne : tout le monde attendait la décision avec impatience, mais les espoirs étaient maigres, révèle le portier australien. Je pense que nous avons maintenant totalement tourné la page du Mondial 2015. Maintenant, nous attendons toujours une décision de l’IHF concernant notre avenir. La plus grosse interrogation pour l’équipe masculine est le processus de qualification pour les JO 2016 de Rio. La seule porte d’entrée était de finir dans les douze premières places au Qatar. Maintenant, il n’y a plus de possibilité du tout pour l’Océanie de se qualifier ! Le CIO a donc notifié à l’IHF qu’il devait nous proposer un moyen de nous qualifier au risque que le handball ne soit plus reconnu comme sport olympique….

 “Concernant les révélations sur le fait que l’Allemagne était au courant avant même les matchs de qualification, cela ne nous étonne même pas, déplore Thomas Gerstch. La chronologie des faits et les raisons invoquées par l’IHF nous amènent à penser que, dès le mois d’avril, si l’Allemagne ne gagnait pas contre la Pologne, nous n’avions plus aucune chance d’aller au Qatar. En effet, à ce moment, l’IHF nous avait déjà contacté pour nous signaler que les conditions de qualification au Mondial 2015 risquaient d’être changées. Mais le pire pour nous reste le timing de la deuxième lettre de l’IHF envoyée le 17 juin 2014, soit le lendemain de l’élimination de l’Allemagne face à la Pologne ! Aujourd’hui, je pense que ces décisions de l’IHF ne font vraiment pas de bien à l’image du handball sur la scène internationale. Le handball perd en crédibilité devant les médias, les fans et le CIO.

Pub Espace Pronos EDF

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Olivier1 - le 29 novembre 2014 à 13h43

    Entièrement d'accord avec Gerstch, non pas que tout ça été prémédité par avance mais en plus on ternit l'image de notre propre sport, lamentable!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).