Pro D2

Angers au pied du mur

Crédit photo : Angers Noyant

Crédit photo : Angers Noyant

Battu jeudi soir par Billère (19-24) pour la 9ème fois en 13 rencontres de championnat, Angers ne parvient pas à quitter la dernière place du classement en Pro D2. Avec un effectif alliant jeunes pousses et joueurs d’expérience, le club du président Maniable ne parvient pas (encore ?) à inverser la tendance. Les angevins sont désormais au pied du mur.

Chaque semaine qui passe complique davantage la situation d’Angers. Avec d’une seule victoire cette saison, la formation du Maine-et-Loire court après une confiance qu’elle n’a jamais semblé tenir entre ses mains depuis septembre. Tout avait pourtant bien débuté avec un match nul à Billère lors de la première journée de Pro D2. La suite est pour l’instant beaucoup plus compliquée, avec un effectif qui affiche chaque semaine ses limites.

11 matches pour inverser la tendance

Pour autant, la situation est-elle irréversible pour la lanterne rouge du championnat ? Alors que la phase retour vient de débuter, Angers dispose encore de 11 rencontres pour sauver sa peau, dont 6 matches à domicile. Avec au minimum 3 points de retard ce soir sur le premier non relégable, Chartres (qui joue ce soir à Pontault-Combault), l’équipe n’est pas totalement lâchée. Mais les prestations de ces dernières semaines peuvent faire douter sur les capacités de réaction du collectif angevin.

Un collectif sans réaction ?

david peneau angersFace à Billère jeudi soir, Angers a une nouvelle fois démontré ses problèmes à la finition, avec seulement 30% de réussite aux tirs pour la base arrière. Les autres postes n’étaient pas davantage en réussite, que ce soit en pivot ou à l’aile. Angers va mal et ne parvient pas à trouver de solutions. Le collectif semble sans réaction, ce qui inquiète l’entraîneur David Peneau. « Que faut-il faire ?, s’interroge-t-il sur le site du club angevin. Le travail est le même, les joueurs perdent leurs moyens à domicile, c’est incompréhensible. »

Angers jouera déjà très gros avec son prochain déplacement à Pontault-Combault, avant-dernier de Pro D2. Les coéquipiers d’Andy Pijulet doivent absolument s’imposer la semaine prochaine en terre francilienne pour continuer à croire à leur maintien. Face à son ancien club, David Peneau espère une révolte de ses joueurs. Le maintien est à ce prix.

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).