Pro D2

Besançon en mode Pékin Express

théo laguillaumie
Alors qu’ils disputeront leur premier match de préparation mercredi contre la sélection nationale du Japon, les bisontins ont eu droit à une activité originale samedi. Ils se sont mis dans la peau de candidats à Pékin Express. Retour sur ces premières semaines d’entraînement avec Théo Laguillaumie.

Christophe Viennet a innové en proposant une activité qui tranche avec celles couramment choisies par les entraîneurs au mois d’août. Le coach de l’ESBM avait donné rendez-vous à ses joueurs à Besançon. Répartis en huit équipes de trois (un ancien, une recrue et un joueur du centre de formation), ils devaient parcourir les 17 km qui les séparaient d’Ornans avec 5€ en poche, un téléphone portable, un ticket de bus et des cartes routières. « Le but était de souder l’équipe au cours d’exercices de débrouillardise », explique Théo Laguillaumie, qui a signé son premier contrat pro il y a quelques semaines.

Déjà 2 semaines d’entraînement

laguillaumieOutre cette activité ludique, Besançon a bien travaillé depuis la reprise de l’entraînement. « La première semaine s’est bien passée, l’objectif était de reprendre à la fois les exercices physiques et nos marques ballon en main, poursuit le jeune arrière droit. La seconde était plus axée sur le travail de course, et sur la reprise du travail défensif. »

Le premier match est prévu mercredi contre le Japon, qui a été battu par Mulhouse cette semaine (34-32). « Après en avoir bavé sur la piste, nous sommes tous très impatients de jouer, avoue Théo Laguillaumie. Nous sommes conscients d’avoir un groupe très jeune, et nous avons pris conscience sur la piste de la capacité globale de l’équipe à courir. On a maintenant envie de voir ce à quoi cela peut ressembler sur le terrain, les comportements, les mécanismes. »

Un groupe jeune

Komnenovic AngersCe premier match sera également l’occasion de voir à l’œuvre les recrues de l’ESBM : Komnenovic dans les buts, Bolaers, Claire et Michel en attaque. « Le fait d’être un groupe jeune favorise l’intégration des recrues, estime Théo Laguillaumie. Ça parle, ça vit, et tout va plus vite. On avait besoin d’un type comme Ilija (Komnenovic) dans les cages, qui dégage quelque chose. Quand il parle, on écoute, et avec Sylvain, ils seront un peu nos “papas” du groupe cette année. »

Pour Théo Laguillaumie, sa première année en tant que professionnel est forcément particulière. Le jeune arrière droit faisait partie du centre de formation la saison passée, et va maintenant devoir confirmer les espoirs placés en lui. « J’ai hâte de découvrir mon nouveau rôle, confie-t-il. A nouveau rôle, nouvelles responsabilités. Je suis prêt à les assumer, mais il est vrai que je serai plus conscient du poids du ballon cette année. » La jeunesse bisontine espère faire mieux que la saison passée. Un défi dans un championnat de plus en plus homogène.

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).