Pro D2 – J17

Le sursaut de Pontault

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Moribond en championnat depuis plusieurs semaines, Pontault-Combault a créé l’exploit ce week-end en s’imposant dans sa salle face à Istres (25-24). Les provençaux laissent Créteil loin devant au classement, après le large succès des cristoliens contre Angers (33-21). Mulhouse a enfin retrouvé le chemin de la victoire contre Bordeaux (30-25) tandis que Massy se replace dans le Top 5 en s’imposant à Besançon (23-25).

L’affiche du week-end

stojinovic mulhouseEn plein doute depuis plusieurs semaines, avec une seule victoire en six rencontres, Mulhouse a mis un terme à sa mauvaise série en disposant de Bordeaux à domicile (30-25). Handicapé par les blessures, donc celle de Grégory Martin encore indisponible face aux bordelais (cheville), le MHSA a su serrer les rangs pour offrir un beau succès à son public.

Avec trois succès et deux matches nuls à l’extérieur, Bordeaux avait pourtant le profil idéal pour faire chuter une nouvelle fois les mulhousiens. Mais Serrano, toujours aussi régulier en attaque (5/5) et Jovetic (5/9) en ont décidé autrement. Le début de match est pourtant équilibré, les deux formations se jaugent sans que l’une d’elles ne prenne véritablement l’avantage (4-4, 7’). Un 3-0 mulhousien initié par Cherrier, Jovetic et Gallotte laisse croire à un premier break du MHSA, mais le manque de rotations contraint Brahim Ighirri à n’opérer aucun changement lors des 20 premières minutes.

Ervacanin Bordeaux 2Emoussé malgré les arrêts de Stojinovic, Mulhouse voit Bordeaux revenir dans la partie. Kieffer est bien muselé par la défense alsacienne. Bordeaux compte ainsi trois longueurs de retard à la pause (14-11). Les Girondins mettent la pression dès le retour des vestiaires, bien décidés à réduire rapidement leur retard et à faire douter les mulhousiens. Kieffer se charge de sonner la révolte, bien accompagné par Ervacanin (17-15, 37’). Un 4-1 infligé par l’équipe d’Erick Mathé permet même aux visiteurs de revenir à hauteurs du MHSA (18-18, 42’). Un nouveau match commence alors. Les deux équipes restent au coude à coude une bonne partie de la seconde période. Kieffer échoue au pénalty face à Lefan tandis que Gallotte et Fessler ne tremblent pas dans le money time. Mulhouse aura su trouver les ressources nécessaires pour retrouver le chemin de la victoire.

Le joueur du week-end

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Après avoir fait tomber Pontault (29-28) la semaine dernière, Massy a enchaîné avec un deuxième succès de rang face à Besançon (23-25). En terres bisontines, les massicois ont pu compter sur un Jérémy Hakkar des grands soirs. Avec 14 arrêts sur 28 tirs, soit 50% de moyenne, le portier de 28 ans a été déterminant. Il est le meilleur joueur du week-end en Pro D2.

Massy aura toujours fait la course en tête, creusant l’écart dès la première période. Avec Réault, Lamy et Sarr en principales gâchettes offensives, la formation de Benjamin Braux inscrit un premier 5-0, puis un deuxième dans la foulée (6-13). Besançon semble alors complètement perdu, buttant sur Hakkar à la finition. Massy se balade et regagne les vestiaires avec une large avance (7-13).

Le KO de Tin Tokic, évacué sur une civière puis placé quelques heures en observation au CHU de Besançon, complique la tâche de l’ESBM. Comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, c’est au tour de Romain Scotto de se blesser à la cheville. Avec 10 buts inscrits, Col tente de limiter les dégâts. Massy se relâche en fin de match, et encaisse un 7-1 sans conséquences au final. L’ESBM s’incline pour la cinquième fois de suite (23-25) et glisse à la neuvième place au classement. De son côté, Massy en profite pour se replacer en haut de tableau, toujours en course pour les play-offs.

Les autres matches

Lahore BillèreBillère est bel et bien redevenu maître à domicile. Oubliée son année blanche dans son antre : la confiance est désormais de retour, à l’image du large succès remporté vendredi soir contre Vernon (32-24). Entre une équipe qui joue le haut de tableau et ne cache pas son désir de retrouver la LNH et une autre qui occupe le bas de classement depuis plusieurs mois, le duel paraissait déséquilibré. Il l’a effectivement été, même si Garcia dans les buts (14 arrêts) et Tomic en attaque (7/9) ont limité les dégâts. En face, Billère a pu compter sur un Lahore très appliqué (7/7) et un Julien Lardeux en plein forme (14 arrêts) pour user les normands en première période (14-11). Piqué au vif après sa défaite contre Istres la semaine passée (36-31), Billère inscrit un 7-0 à cheval entre les deux mi-temps et tue tout suspense (19-11, 35’). Vernon ne peut pas lutter et doit s’incliner sans avoir démérité.

Molinié ChartresChartres est de retour. Grâce à son court mais précieux succès face à Nancy (25-26), la formation de Pascal Mahé se replace dans la course aux play-offs, à seulement un point de la cinquième place. Les chartrains semblent avoir tourné la page d’une première partie de saison loin de leur statut et de leurs ambitions en Pro D2. Robin Molinié, auteur d’un 9/14 aux tirs, a montré la voie à suivre à ses coéquipiers. Nancy et Chartres ont livré un duel accroché, sans que l’une des deux équipes ne prenne vraiment l’ascendant au tableau d’affichage (12-12 à la pause). Sur la lancée de ses dernières sorties, Nicolas Potteau met en échec les tireurs adverses. Dans le camp chartrain, les exclusions temporaires se succèdent et permettent à Nancy de prendre les devants (20-16, 46’). Karsenty, Molinié et Foucault remettent leur équipe sur les rails, avant d’inscrire un 3-0 rédhibitoire dans les dernières minutes. La réception de Mulhouse lors de la prochaine journée devrait permettre de jauger le regain de forme chartrain face à un autre candidat aux play-offs.

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Pontault-Combault a remporté son quatrième succès de la saison en dominant Istres (25-24). Après Mulhouse, c’est une autre équipe de la première partie du classement qui vient se casser les dents à Boisramé. Les pontellois ont réalisé 40 premières minutes quasi parfaites, mettant beaucoup de rythme dans la rencontre et étouffant toutes les velléités offensives adverses. Avec Adama Ouedraogo en pleine réussite sur la base arrière (8/11), le collectif de William Holder inflige un 5-0 à Istres (9-5, 21’). En manque de réussite face à Sargenton et privé de son buteur Yvan Gérard, la formation provençale rentre aux vestiaires avec un retard conséquent (15-7). Avec un collectif limité en nombre, Pontault commence à baisser de régime à l’approche du dernier quart d’heure (21-18, 51’). Hejtmanek, Quive et Tchitombi font ensuite le travail pour assurer l’essentiel. Pontault revient à 3 points de Nancy au classement.

Stankovic CréteilPour clôturer cette 17ème journée, Créteil n’a fait qu’une bouchée d’Angers (33-21). Dans ce duel des extrêmes entre le leader et la lanterne rouge, les angevins ont vite été dépassés par la vitesse cristolienne. Un 3-0 inscrit par Minel, Remili et Baena permet aux cristoliens de prendre les commandes sans avoir à forcer leur talent (8-4, 17’). Komnenovic tente bien de limiter les dégâts, mais Créteil accélère et transperce la défense angevine. Remili (7/10), Ferrandier (6/7) et Minel (5/10) accélèrent avant la pause en inscrivant un 5-0. A la mi-temps, Angers est déjà loin au tableau d’affichage (18-8) et a perdu toute illusion. Les joueurs de David Peneau peuvent néanmoins compter sur les arrêts de Komnenovic et les buts d’Eudaric (6/7) pour ne pas sombrer. Mais Créteil est un cran au-dessus et gère parfaitement sa seconde période. Au final, l’addition est salée pour les angevins (33-21). Quant à Créteil, il compte désormais huit points d’avance sur un son premier poursuivant, Istres. Un vrai gouffre que personne ne semble en mesure de combler tant les cristoliens dominent de la tête et des épaules le championnat.

Audaric Angers

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).