Pro D2

T. Cauwenberghs : « J’espère répondre aux attentes d’Ivry »

cauwenberghs

Pour la première fois depuis la création des play-offs, Mulhouse n’était pas qualifié pour la finale. Après avoir laissé échapper la montée face à Billère (2012) et Dijon (2013), le MHSA a cette fois-ci buté sur Istres en demi-finale. Avant de rejoindre Ivry cet été, l’ailier international belge Thomas Cauwenberghs revient sur la saison difficile de son club.

Thomas, Mulhouse a échoué en demi-finale des play-offs. Cette saison est-elle un échec ?

L’objectif du club en début de saison était de monter en LNH. Au vu du déroulement de la saison, je pense qu’avoir atteint les play-offs peut être un motif de satisfaction.

cauwenberghs 2Qu’a-t-il manqué selon toi pour aller plus haut ?

On a eu beaucoup de blessés et cela n’a pas facilité notre saison. Cela dit, ce n’est pas une excuse car nous étions au complet pour jouer les dernières rencontres de la saison.

La mauvaise passe vécue fin 2013 – début 2014 a-t-elle plombé le moral de l’équipe ?

Comme je l’avais déjà écrit dans mon carnet de bord, il est clair qu’il est plus facile de bosser dans une bonne ambiance quand tu gagnes que lorsque tu perds. Mais même dans cette spirale négative, le groupe est toujours resté soudé.

“Pas toujours simple mentalement”

Sur un plan personnel, as-tu l’impression d’avoir franchi un cap cette saison ?

Je ne sais pas. J’ai franchi un cap avec la sélection nationale mais j’ai le sentiment de partir de Mulhouse en n’ayant pas pu exprimer ce que je pouvais apporter. Je n’ai pas joué énormément cette saison et cela n’a pas toujours été simple mentalement.

Crédit photo : US Ivry

Crédit photo : US Ivry

Tu rejoins Ivry la saison prochaine. Avec la remontée immédiate en LNH comme objectif ?

Oui ! Ivry a eu une saison difficile et je pense que le club va tout faire pour réintégrer la compétition qui est la sienne, c’est à dire la LNH.

Quand tu regardes tout le chemin parcouru en quelques années, est-ce une surprise pour toi de voir ta progression aussi rapide ?

Je ne m’attendais pas à faire trois clubs en trois ans. La descente d’Angers cette saison m’a donné raison de quitter le club en fin de saison dernière. Maintenant, j’espère répondre aux attentes de mon nouveau club pour que je puisse prolonger l’aventure en région parisienne.

Un mot sur la sélection belge qui perd son sélectionneur, Yérime Sylla, parti à Cesson. Est-ce un coup dur pour l’équipe nationale ?

Bien sûr ! Je pense que tout le handball Belge a pris un coup sur la tête en apprenant le départ de Yérime. Maintenant, c’était une excellente opportunité pour lui de pouvoir rejoindre le club de Cesson. C’est un entraîneur très professionnel et consciencieux. Je pense que ce nouveau challenge avec Cesson va répondre parfaitement à ses ambitions.

Pub Espace Pronos Proligue

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Rem - le 26 mai 2014 à 18h03

    Je le trouve pas au niveau ce Cauwenberghs… Tant mieux pour lui qu'il signe a ivry mais cette année c'était pas le meilleur mulhousien…il n'était qu'un remplaçant…enfin.. Bonne chance

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).