Sui

Nikola Portner : “J’aime la pression !”

Nikola Portner
Il est l’un des joueurs les plus prometteurs de sa génération. A 20 ans, Nikola Portner est promis à un bel avenir et a déjà été sollicité par de nombreuses formations en Europe. Le portier de la sélection suisse a néanmoins fait le choix en décembre dernier de rester dans son pays, au BSV Bern Muri actuellement et à Schaffhausen la saison prochaine jusqu’en juin 2016. Il revient pour Handnews sur ce choix et sur l’évolution du handball en Suisse à quelques jours de la Swiss Handball Cup.

Fils de l’ancien joueur Zlatko Portner, demi-centre de la Yougoslavie qui a remporté le bronze aux JO de 1988 et la Ligue des Champions à trois reprises, Nikola Portner a connu sa première cap en équipe nationale à 15 ans. Cinq ans plus tard, il s’est fait un prénom dans le milieu. Meilleur gardien du Mondial Jeunes en 2011, il est promis à un bel avenir. « Nous avons une génération prometteuse mais il ne faut rien lâcher, nous confiait-il il y a quelques mois. Il faut continuer à travailler et surpasser nos limites tous les jours. »

Nikola, as-tu le sentiment que le handball se professionnalise en Suisse ?

Oui, j’ai l’impression que le hand progresse petit à petit dans le pays. Les jeunes et juniors sont régulièrement présents dans les grands tournois depuis la génération 92-93. Au niveau des clubs, Schaffhausen a par exemple construit une nouvelle salle et une académie. C’est l’équivalent d’un centre de formation pour les jeunes venant de toute la Suisse.

Portner 2Existe-t-il une volonté forte de développer le handball ?

Il est difficile pour moi de répondre à cette question car je ne sais pas vraiment ce qui ce passe dans les coulisses, en dehors du terrain. Nous devons obtenir de bons résultats, surtout en équipe nationale, pour que quelque chose commence à bouger, que ce soit au niveau des spectateurs dans les salles ou auprès des sponsors. La volonté de développement est définitivement là, mais la plus grande partie du boulot doit se faire sur le terrain.

L’équipe nationale est encore en retrait sur la scène internationale. Que lui manque-t-il, selon toi, pour franchir un cap?

Le professionnalisme dans la tête des joueurs est ce qui manque le plus selon moi. Il faut s’investir et faire beaucoup de sacrifices pour gagner et cela n’est pas encré dans l’esprit de tout le monde. Beaucoup de joueurs suisses ont eu la possibilité de jouer dans un championnat étranger mais décident de rester dans leur pays, voire même dans leur ville d’origine, pour finir leurs études par exemple. Il faut que tout le monde ait pour but de jouer dans les meilleurs championnats du monde afin de progresser en tant que joueurs pour ensuite faire avancer l’équipe nationale.

“J’ai de grosses attentes”

PortnerBeaucoup voient en toi un grand espoir pour donner une nouvelle dynamique au handball suisse. N’est-ce pas trop difficile à porter ?

Non, pas du tout. J’aime la pression et les grosses attentes qu’on a envers moi. Mais moi aussi j’ai de grosses attentes envers mes coéquipiers en équipe nationale. Je veux qu’ils aient les mêmes objectifs que moi.

Aimerais-tu jouer dans un championnat plus médiatisé ?

Evidement ! J’ai signé Schaffhausen pour les deux prochaines saisons car j’ai 20 ans et en tant que gardien, je dois beaucoup jouer maintenant et acquérir de l’expérience. Ensuite, à 22 ans, on verra comment et où.

Le handball est-il bien mis en avant en Suisse ?

Pas vraiment si je compare avec la France ou l’Allemagne, mais en voyant ce que la Suisse Handball Cup fait au niveau des médias et des sponsors, c’est vraiment très bien. Je pense que cela va pousser le handball Suisse vers l’avant concernant les sponsors et les investissements.

HandNews & CasalHand

1 CommentairePoster un commentaire

  1. DreamKeeper - le 25 mars 2014 à 17h22

    Portner, I love you so much <3 <3 <3

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).