TDC 2014

Le PSG s’impose en champion

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Paris a survolé la finale du Trophée des Champions en s’imposant largement face à Dunkerque (23-34). Les joueurs de la capitale ont fait la différence en fin de première mi-temps, avant de dérouler en seconde période. Le PSG tient son premier trophée de la saison.

Sans Touati mais avec Mokrani de retour, Dunkerque se présentait sur le parquet du palais des sports de Monastir avec le moral gonflé à bloc suite à son succès de samedi contre Nantes. Le début de match remet rapidement les nordistes sur terre. Les parisiens défendent comme des morts de faim, chipant tous les ballons de dunkerquois bien fébriles. Csaszar conclut un 3-0 sur penalty, obligeant Patrick Cazal à déposer un temps mort après seulement 5 minutes de jeu. La défense parisienne, articulée autour de Csaszar, Gojun et Kopljar, montre une solidité à toute épreuve en début de rencontre. La suite sera plus nuancée, mais l’impact physique imposé par Paris impressionne.

Dunkerque revient, mais lâche du lest ensuite

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Nagy et Afgour lancent alors l’opération remontée au tableau d’affichage. Pas simple cependant face à un Thierry Omeyer avec une motivation toujours décuplée lorsqu’il s’agit d’aller chercher un trophée supplémentaire (4-5, 12’). L’USDK profite d’erreurs offensives parisiennes pour revenir dans la partie, et prendre même les commandes grâce à Butto (7-6, 16’), très précieux en attaque.

Les duels sont acharnés entre deux équipes qui jouent le jeu à fond à quelques jours de la reprise du championnat. Guillard et Nagy sont exemplaires en défense, mais Narcisse, Abalo ou Hansen font la différence sur leur talent individuel (9-10, 25’). Un 4-0 parisien dans les dernières minutes de la première mi-temps repousse Dunkerque à quatre longueurs à la pause (10-14). Cruel pour des champions de France qui méritaient mieux.

Paris seul au monde

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Crédit photo : Stéphane Pillaud

Cette fin de première mi-temps ratée va plomber les dunkerquois jusqu’à la fin. Jamais Dunkerque ne sera en mesure de revenir au tableau d’affichage. Omeyer (re)donne le ton dès la reprise, avec deux parades de grande classe. Hansen, Narcisse et Kopljar mettent en œuvre le rouleau compresseur offensif (12-18, 37’). Dunkerque s’écroule, se précipitant sur son jeu placé et ne parvenant plus à contenir les grands gabarits parisiens. L’addition est salée (13-23, 40’), Gojun participant lui aussi au festival offensif.

Omeyer fait un véritable festival dans ses cages. Le portier des Bleus anéantit à lui tout seul tout espoir de retour nordiste. Patrick Cazal a beau donner de la voix sur son banc, son groupe est tombé sur plus fort. C’est un PSG au-dessus du lot qui fait le spectacle et régale un public venu en nombre (19-30, 51’). La bonne humeur est de mise sur le banc de touche bien avant la fin. Les parisiens n’ont pas raté leur première sortie officielle de la saison et envoient un signal fort à la concurrence (23-34). Et si la moisson du PSG ne faisait que commencer ?

Trophée des Champions, Finale
US DUNKERQUE 23 (10) PSG HANDBALL 34 (14)
Monastir, Palais des Sports Arbitres: Stevann Pichon, Laurent Reveret
Afgour
Lamon
Joumel
K. Nagy
Caussé
Emonet
Guillard
Nieto
Pejovic
Paczkowski
Mokrani
Butto
1/1
1/2
3/6
2/4
3/7
2/2
0/3
1/2
2/3
2/9
0/0
6/11 dont 3/5 pén
Melic
Accambray
Csaszar
Vori
Gojun
Gunnarsson
Abalo
Hansen
Narcisse
Honrubia
Kopljar
M’Tima
4/5 dont 1/1 pén
1/3
7/7 dont 4/4 pén
3/5
1/1
2/2
1/2
4/5 dont 1/1 pén
5/5
3/5
3/4
0/2
Gérard
Annotel
5 arrêts / 19 tirs dont 0/3 pén
2 arrêts / 22 tirs dont 0/3 pén
Annonay
Omeyer
4 arrêts / 8 tir
12 arrêts / 31 tirs dont 2/5 pén
Entraîneur: Patrick Cazal Entraîneur: Philippe Gardent
Exclusions: 6 min (Lamon, Nagy, Nieto) Exclusions: 8 min (Melic, Accambray, Gojun x2)

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).