EHFCup (F) – 1/4 retour

Brest condamné à l’exploit

Après sa grosse déconvenue il y a une semaine en Norvège, Brest tentera de renverser la vapeur ce soir dans son Arena (20h30). Face au Vipers Kristiansand, le BBH devra jouer une partition sans faute pour tenter de remonter ses neuf buts d’écart (17-26). Devant son public, l’exploit reste possible.

Après une campagne de Ligue des Champions très compliquée (5 défaites pour 1 victoire), le club de la ville de Vågsbygd – Kristiansand en est un quartier – est progressivement monté en puissance cette saison. Depuis fin janvier, les Vipers semblent enfin avoir enfin trouvé leur rythme de croisière avec quatre victoires d’affilé en Coupe EHF lui ayant permis d’arracher sa qualification en quart de finale, mais aussi cinq succès et un nul en championnat.

Mais ce nul justement a été concédé cette semaine sur le terrain de l’Oppsal Oslo (30-30), actuel dixième de l’Élite norvégienne. Un partage des points qui n’arrange pas du tout la bande des sœurs Lunde puisque Larvik et Storhamar sont du même coup revenus à un et deux points derrière elles. “Nous avons encaissé trente buts, c’est trop ! Pour gagner, il faut toujours être à 100% et aujourd’hui, ce n’était pas le cas, a regretté Kenneth Gabrielsen, l’entraîneur des Vipers. On perd un point ici et c’est une mauvaise opération pour nous.” En plus, Kristiansand menait de deux buts à trois minutes de la fin… Un bon signe pour Brest ?

Ce soir devant leur public, les Brestoises auront très fort à faire face aux Norvégiennes. Surtout, elles devront arriver à percer ce mur rose qui l’avait tant mis en difficulté la semaine passée. “Toute l’équipe a fait un très bon match contre Brest, note Vilde Jonassen, auteur de deux buts contre les Bretonnes. On a livré un vrai combat en défense avec une très bonne Kristine dans le but. C’est vraiment grâce à notre défense qu’on a gagné. On a réussi à bien contenir Allison Pineau et Marta Mangué, par exemple.”

Passées de 10-12 à la pause à 12-19 après un quart d’heure de jeu en seconde période, c’est notamment à ce moment là que Brest avait lâché prise. “On a complètement déjoué, on n’était pas prêts à reparti au combat et surtout sur le plan offensif, on a très mal joué ces minutes-là, regrettait alors Laurent Bezeau. Je ne pensais pas un instant qu’on allait prendre un -9. Mais se démobiliser ne serait pas professionnel, pas respectueux pour notre public et toute la ferveur qu’il créé. On va bien sûr essayer de gagner ce match retour pour, si on doit sortir de la compétition, le faire la tête haute.”

Au Bout du Monde, on se dit pourtant que Brest est capable de réaliser l’exploit. “Même si nos chances sont très réduites, tant que ce n’est pas joué il faut y croire, annonce Allison Pineau dans les colonnes du Télégramme de Brest. Prendre notre revanche et montrer un beau visage sera le minimum. Il faut tout donner, ne rien lâcher. Après…” En Coupe d’Europe, Metz a déjà été auteur d’incroyables retournements de situation, Issy-Paris aussi… Brestoises, votre heure est peut-être arrivée !

Quart de finale retour de Coupe EHF
Brest – Vipers Kristiansand, aujourd’hui à 20h30 à la Brest Arena
A suivre sur @handnews_live

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Le Saux Pascal - le 10 mars 2018 à 13h09

    Avec les brestois ou brestoises tout t es possible même certain !! Mais il y en a pas beaucoup , du moins sur le terrain .
    Aller Brest

  2. Sasori9 - le 10 mars 2018 à 15h56

    Tout est possible. Quand on veut on peut. Il faut asphyxier les Visper pour détruire la défense .

  3. Selestat - le 10 mars 2018 à 16h53

    Il faudrai changer de coach.
    argent illimité et rien en résultat

Afficher tous les commentaires

Répondre à Selestat Annuler la réponse.

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves