Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EHF Cup

Les quatre équipes, vues par les spécialistes

, par Dalibor

Crédit photo : HBC Nantes
Crédit photo : HBC Nantes

A quelques heures des demi-finales de la coupe EHF qui mettront aux prises, respectivement, Nantes et Granollers, puis Chambéry et Göppingen, nous avons demandé à quelques personnalités ou spécialistes du handball de décoder les quatre équipes.

Granollers vu par Luis Miguel Lopez, ex commentateur sur la TVE et directeur général de Ciudad Real :

GRANOLLERSGranollers est une équipe historique du handball espagnol. Sa structure est basée sur le travail de formation. De grands joueurs sont sortis de son centre de formation et ont ensuite réussi dans d’autres équipes et en équipe nationale. La Granollers Cup est connue dans toute l’Europe, c’est une compétition internationale de jeunes qui réunit des centaines d’équipes et des milliers de joueurs. Chaque été son organisation est un vrai spectacle. Mais comme beaucoup de clubs en Espagne, Granollers a dû faire face à de graves problèmes économiques et la survie de son équipe pro doit beaucoup à sa formation et à sa philosophie de travail.

L’équipe actuelle tire sa force de son système défensif et de la fougue de ses jeunes en attaque. Avec leur qualité offensive, ils impriment leur marque de façon très particulière sur le jeu de l’équipe. Il faut mettre en avant le grand travail technique et tactique de leur entraîneur, Carlos Viver. C’est un homme de la maison, ancien joueur de Granollers, et qui comprend à la perfection la philosophie et les valeurs du club. Dans le système défensif, il faut souligner le travail de deux anciens sur la 6-0 : Alvaro Ferrer et Marc Garcia. Leurs mouvements créent beaucoup de problèmes aux tireurs adverses. Un grande part du succès de Granollers en Coupe EHF repose sur les actions de ces deux joueurs. Il ne faut pas oublier non plus le gardien Almeida qui apporte de la sécurité au système.

Ferrer GranollersLe point faible de l’équipe vient de la jeunesse de nombreux joueurs. Même s’ils apportent de la qualité, il peut aussi y avoir de la précipitation à certains moments, et bien sûr un manque d’expérience. En attaque, j’aimerais mettre en avant Marc Cañellas, le petit frère du joueur de Kiel, ainsi qu’Arnau Garcia. Ces deux joueurs junior font une grande saison. Solé sur le côté droit est à suivre aussi, sans oublier le pivot Figueras. La contre attaque est une force, grâce à la bonne défense. Les joueurs sont rapides et efficaces aux tirs.

Granollers est une équipe que j’aime bien voir jouer. Son handball est attractif et travaillé. Son esprit de compétiteur est spectaculaire. Son niveau est ce qu’il est et je crois que cette saison, leur niveau a été au-dessus de ce qu’ils pouvaient espérer. C’est notamment le cas en Coupe EHF. Ils vont affronter une grande équipe de Nantes. Ils leur manque de l’expérience dans un Final 4 et, de plus, ils affrontent le club hôte du week-end ce qui est toujours une difficulté supplémentaire. Mais ils ont pour eux le fait de jouer sans pression. Les nantais ne devront pas arriver trop confiants ni se croire supérieurs, même s’ils seront favoris. Je dirais que c’est du 70/30 pour Nantes, mais attention tout de même à Granollers !

Nantes vu par Daniel Costantini, entraineur de l'équipe de France de 1985 à 2001, deux fois champion du monde :

Costantini"Je pense que Nantes a les moyens d'aller au bout, mais Chambéry les a aussi. Ce que je crains, c'est qu'on finisse avec une victoire à la Pyrrhus, avec l'équipe qui aurait jeté le plus de forces dans la bataille en demie qui perde la finale. Le H aura l'avantage de jouer à la maison, et ce n'est pas moi qui vais dire que le public nantais est froid, vu comment on en a profité en 2001. De plus, même si cela peut rajouter un peu de pression, l'arbitrage en coupe d'Europe a tendance à favoriser les équipes à domicile, au moins légèrement.

ANTI Thierry-Nantes-181115-1893J'aurais bien vu des points faibles à cette équipe en début de saison mais je lui en vois de moins en moins. Thierry Anti a été très habile, certains joueurs sur lesquels on ne pensait pas trop compter ont fait leurs preuves, comme Sime Ivic ou Komogorov. Pour eux, c'est le bon moment, en 2013 ils ont manqué le coche de peu, ils auront encore Valero Rivera ce weekend, qui sera un avantage loin d'être négligeable. Pour peu qu'Alberto Entrerrios soit rétabli et puisse apporter son expérience, je ne pense pas que Granollers soit en mesure de leur poser des problèmes.

C'est une équipe avec beaucoup de jeunes espagnols, portugais ou brésiliens, et même si, comme toutes les équipes espagnoles, elle va s'accrocher, je ne pense pas qu'elle puisse résister au H. On pourrait bien discuter des bénéfices ou des inconvénients de ne pas avoir joué depuis dix jours, mais au vu de la prestation aboutie des Nantais à Dunkerque mercredi dernier, on peut penser qu'ils sont en pleine confiance. Ils l'ont emporté avec la manière, dans une salle où on ne peut pas se déplacer avec les mains en haut du guidon, ce qui leur a permis de continuer leur bonne série. La confiance emmagasinée ces derniers temps sera un élément clé en faveur de Nantes."

Göppingen vu par Felix Ruß, journaliste à handball-world et suiveur du club depuis plus de dix ans :

Barud Göppingen"Frisch Auf Göppingen est un club avec une histoire riche et longue, en Allemagne comme en Europe. En 1959 déjà, le club avait atteint la finale de la Coupe d’Europe (défaite contre Redbergslids Gothembourg). En 1960 et en 1962, Göppingen jouait la finale également et remportait le trophée deux fois, contre Aarhus (18:13) et Dukla Prag (13:8). Entre 1954 et 1972, Göppingen a remporté neuf fois le titre en Bundesliga. Après, Frisch Auf! a connu dix années supplémentaires dans l'élite, avant la descente dans la 2. Bundesliga en 1984 et 1989, pour y rester jusqu’en 2001. Depuis ce temps, Frisch Auf Göppingen écrit une nouvelle page de son histoire avec les victoires en Coupe EHF en 2011 et 2012.

Le palmarès dans les années 2000, en particulier depuis 2004, est beaucoup lié au nom de Velimir Petkovic, qui a été l’entraineur de Frisch Auf Göppingen jusqu’en décembre 2013. Après une saison difficile avec la menace d’une relégation, le Suédois Magnus Andersson devient le nouvel entraineur lors de l’été 2014. Avec lui et une défense de nouveau renforcée – il ne faut pas oublier le retour de Michael Kraus qui était parti pour Lemgo et Hambourg en 2007 – le succès revient dans la vallée de la Fils. Pour la première saison sous Andersson, Göppingen se qualifie en coupe EHF pour la sixième fois depuis 2005, après deux saisons sans goût européen à la Hohenstaufenhalle (EWS-Arena).

Prost GöppingenCette saison, c’est un peu plus difficile qu’en 2014/2015. Actuellement, l'équipe est 7eme avec un retard de deux points sur les Füchse Berlin, classé au cinquième rang de la Bundesliga. Göppingen devrat atteindre cette place pour se qualifier de nouveau en Coupe EHF – ou bien remporter cette édition. Bien qu’il y ait eu quelques défaites inattendues en Bundesliga cette saison, le jeu de Göppingen plaît actuellement. La victoire sur le SC Magdeburg pour se qualifier pour le Final Four nantais est un large succès de l’équipe, on peut aussi retenir la victoire sur Melsungen dans la quête d’une place européenne la saison prochaine. Cette une grande détermination et les nerfs solides avec lesquels l’équipe de Göppingen de déplace à Nantes mi-Mai.

La demi-finale entre Frisch Auf Göppingen et Chambéry Savoie Handball devrait être du 50/50. La forme physique et mentale du jour sera décisive pour atteindre la finale. Comme Frisch Auf Göppingen a remporté la Coupe EHF deux fois dans un passé récent et qu'elle vient à Nantes pour la deuxième fois après 2013, l’équipe batie autour du capitaine Manuel Späth est bien habituée à maitriser la pression quand elle évolue à l’étranger. Mais Chambéry a également fait un grand boulot dans les deux années passées. Pour finir, une des questions qui restent encore en suspens concerne le nombre de supporters qui se déplaceront à Nantes pour atteindre les Finales. Le temps d’organiser ce voyage de 1000 km était très court pour les Allemands, mais nul doute que les fidèles fans blancs et verts répondront une fois de plus présent."

Chambéry vu par Mario Cavalli, entraineur du club de 2012 à 2014 et adjoint de 1998 à 2012:

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli
Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

"Ce Final Four tombe au bon moment pour Chambéry, qui se présente au complet, l'équipe tourne bien sur les derniers matchs comme souvent sur les fins de saison, et on a pu voir que quel que soit le poste, les joueurs se complètent. C'est une équipe difficile à battre sur les gros événements ou les gros matchs, elle l'a encore montré à Montpellier récemment. On a vu cette saison des jeunes émerger, comme Queido Traoré ou Melvynn Richardson, mais il ne faut pas oublier que Queido ou Alex Tritta étaient déjà dans le groupe qui a remporté le trophée des champions en 2013, donc ils savent comment aborder ces matchs importants.

Chambéry - GentySi il fallait trouver une faille à cette équipe, ce serait sans doute sa dépendance relative à la prestation de Yann Genty. Encore que, sur cette fin de saison, on voit que ce n'est plus aussi prégnant, Chambéry peut l'emporter sans un match monstre de Timothey N'Guessan ou de Yann. Cette demi-finale de coupe d'Europe représente le meilleur résultat de l'histoire du club, je pense que les joueurs vont donc jouer libérés, ils ont emmagasiné beaucoup de confiance ces derniers temps. En face, Göppingen est une équipe typiquement allemande, avec un gros effectif, des joueurs internationaux mais un jeu hyper classique. Ca convient à Chambéry qui, dans un rapport puissance contre puissance, n'a pas grand chose à leur envier. Pour moi, sur ce Final Four, Chambéry est autant favori que Nantes, mais le H a l'avantage de jouer à la maison. Mais sur le terrain, les deux équipes sont quasiment sur un pied d'égalité."

Propos recueillis par Kevin Domas et Olivier Poignard

Elisez les meilleurs joueurs de la saison en LNH 

7HandNews

Prochain match TV

PSG Handball

20:45

Jeu. 22 Fév.

Barlinek Industria Kielce

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori9
Sasori9
7 années il y a

Granollers va jouer sans pression et n'a rien à perdre. Vu que l'Espagne et leurs clubs ont sombré en compétition Européenne et Olympique, Granollers va tenter de redécorer pour montrer au monde Handball que le Asobal est toujours vivant. Donc interdiction au H de le sous estimer ou de faire l'arrogant sinon le match est plié. J'ai vu l'Espagne au Basket, avant l'Euro, l'équipe national a sombré, bcp de cadres sont blessé et durant l'Euro, la jeunesse Espagnole a fracassé l'Euro avec Gasol comme Général !!!

Goppingen va jouer à la façon allemande comme si le FF4 est au Bundesliga. Lowen a bien réussi il y a 4 ans.

Deux français en final, ce serait une apothéose pour le Handball Francais !

Nos derniers articles

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x