EHF Cup

Un trois sur trois historique

Rivera Nantes 2

Elles étaient trois, trois équipes françaises engagées dans la phase de groupe de la coupe EHF. Ce ne fut pas simple, mais toutes arriveront à l’étape suivante voire directement au final 4 pour Nantes qui accueillera l’événement le 14 et 15 mai 2015.

Nantes devait perdre de 14 buts pour voir le final 4 leur glisser entre les doigts, une possibilité que le président Gaël Pelletier ne voulait enlever en avant-match : « Le risque existe ». Pour éviter le pire que leur président craignais, le H de Nantes a pris le match par le bon bout. Malgré une infériorité en début de match, l’efficacité de Tournat et Rivera maintiennent le navire à flot avant de permettre de faire le premier écart (4-6, 9e). Mais plus que l’attaque, longtemps cahin-caha, c’est la défense qui impressionne, collant les danois à 6 buts pendant 25 minutes (6-12, 25e). Malgré un premier réveil des danois via Wiesmach Larsen (4/5 à la mi-temps) qui marque sur le buzzer, Nantes domine à la pause (10-13, MT).

Nantes sera à son final 4

Pour Thierry Anti avant-match : « Imaginer qu’on ne puisse pas perdre serait une erreur ». Mais lorsqu’il voit son équipe se décomposer en début de deuxième mi-temps (15-15, 38e), il pose son temps mort et range les propos policés : « Vous vous prenez pour qui ? […] Vous ne faîtes que pleurer ! ». Les joueurs recadrés et replacés, Nantes va reprendre le droit chemin même si Holstebro prend l’avantage sur un but de Magnus Bramming (18-17, 43e). Ultime sursaut atomisé par Vitaly Komogorov qui (re)fait un match référence (9/12). Le néo-pro Romain Lagarde (3/4) va apporter l’énergie nécessaire au final pour emporter une victoire de prestige (27-28, SF). On retrouvera Nantes dans son antre de la Trocadière le 14 mai pour les demis-finale, une seconde fois trois ans après Beaulieu.

Chambéy et Saint-Raphaël au rendez-vous des 1/4

Edin Basic (Chambéry)Melvyn Richardson et Benjamin Gille étaient clair au sortie du dernier match européen contre Ystads et disaient tout deux en cœur : « On a envie de tout rafler, de gagner tout les matches ». À défaut de victoire, les savoyards restent invaincu en signant un nouveau nul contre le CSM Bucuresti (23-23). Anecdotique, la première place étant déjà assurée.

Saint-Raphaël aura, au contraire, eu très peur en clôture de cette journée. Pourtant, les Varois prenaient le départ parfait (1-4, 5e) avec les arrêts de Popescu. Mais comme souvent en Europe cette saison, Saint-Raphaël ne tient pas ses distances et un autre match commence après 10 minutes (6-5, 10e). Avec ses quatre mousquetaires, Atlason, Lyngaard, Caucheteux et Simicu, qui signent quatre buts chacun à la pause, Saint-Raphaël parvient non sans mal à la mi-temps sans déficit (17-17, MT).

Djukanovic Saint RaphaëlLe match va rester ainsi longtemps indécis. Dans un environnement hostile, les parades de Djukanovic ont été des bulles d’air, tandis que celle de Soldatsenka sonnaient comme des coups de marteau. Moins paniqués, peut-être instruits par leurs précédentes déconvenues, les Raphaëllois reprennent le dessus (24-26, 44e). Vailupau va bien redonner espoirs aux siens d’un but splendide à l’aile (27-27, 52e) mais Lyngaard va être intraitable dans les derniers instant (9/11). C’est lui qui donne la dernière impulsion qui emmène les siens vers les quarts de finale (31-33, SF)… Peut-être bien pour retrouver Chambéry en quart.

Pour revoir les plus belles actions de SKA Minsk – Saint-Raphaël :


Handball – EHF Cup – Saint-Raphaël arrache sa… par MaChaineSport

Maxime Thomas

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. _vince_ - le 27 mars 2016 à 20h29

    sauf changement de règlement, les années précédentes il y avait une protection géographique. Donc impossible d'avoir Chambé-Saint-Raph en 1/4, en demi peut être 😉

    • Sego - le 27 mars 2016 à 20h44

      On répondra qu’en 2014, Nantes et Montpellier avaient du s’affronter en quart…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).