Projet

A la découverte d’OSPR Project

osteocrew

Pauline Michon a l’initiative du projet (Photo : La Provence)

L’ostéopathie est une jeune profession reconnue par l’Etat depuis 2007. Elle a fait ses preuves par l’expérimentation puisque de plus en plus de personnes ont recours à l’ostéopathie, notamment de nombreux handballeurs. Du joueur loisir au professionnel, nous sommes tous passés au moins une fois sur ces tables de massage.

Malgré cela, l’ostéopathie n’est toujours pas reconnue de toutes les professions médicales. Plusieurs raisons à cela dont une primordiale : l’INSERM a révélé en 2012 une infime liste d’études scientifiques statistiquement fiables. Trop peu pour obtenir une réelle reconnaissance.

Le constat est simple : le monde médical attend des preuves de l’efficacité de l’ostéopathie.

Léo Martinez de l'US Ivry.

Léo Martinez de l’US Ivry.

OSPR Project propose donc d’évaluer l’efficacité de l’ostéopathie dans la diminution de la douleur aiguë lors d’une compétition de Sandball. Pour que cette étude soit la plus statistiquement fiable, elle doit être effectuée sur un maximum de personnes, soit l’opportunité de le réaliser durant les 4 étapes du Sandball Tour qui se tiendront cet été sur les plages de France.

Cet essai est élaboré par Pauline MICHON, Ostéopathe D.O et handballeuse à l’OGAHB Avignon en national 3, validé par la Faculté de médecine de Montpellier pour l’obtention du DU recherche clinique. Il est mis en avant par l’association OSTEOCREW, association regroupant des ostéopathes de France qui oeuvrent pour développer l’ostéopathie sur l’évènementiel, communiquer ses champs d’action et développer la recherche.

Apportez votre contribution au projet :

visuel bizmut

Il est important de rappeler que la contribution au crowdfunding entraine une déduction fiscale de 66% du montant du don.

Plus d’infos sur Osteocrew:

Site internet : osteocrew.com

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Ladscar69 - le 13 avril 2016 à 16h12

    Ce qu’il faut surtout c’est un bras comparateur dans lequel les joueurs ne sont pas traités par l’ostéopathie. Donc en clair, tirage au sort: moitié de joueurs bénéficiant de l’ostéopathie et l’autre moitié non. Et le statisticien de l’étude ne doit pas savoir qui a eu quoi histoire de ne pas être influencé dans ses calculs. Comme ça on saura si ça sert vraiment à quelque chose.

  2. Syahn - le 13 avril 2016 à 21h54

    Mais pourquoi du sandball? Depuis quand on se fait mal sur du sable et sans contact?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).