Découverte

Jordan Perronneau posera ses valises en Australie

 

Après avoir connu le haut niveau à Istres et à Nîmes pendant près de 7 ans et une montée en Proligue la saison passée avec Nice, Jordan Perronneau a décidé de faire ses valises pour un périple de deux ans. C’est nouveau challenge qui l’attend donc à Sydney dans un premier temps, où il retrouvera les parquets avec le Sydney Université Club. 

Le départ est prévu pour le 2 novembre mais réfléchi depuis près de deux ans. Jordan Perronneau, formé à l’USAM, où il a joué en pro pendant trois saisons, a fait le choix de partir en Australie pour deux ans et tenter une nouvelle expérience. C’est quand ce projet a muri dans son esprit que lui est aussi venue l’idée de monter son blog porté sur le voyage dans lequel avec sa copine Lola, ils font découvrir l’Europe. C’est désormais sous le nom de Two-travelers qu’ils sont connus sur la toile: « Elle avait envie de partir en Australie avant moi, je lui avais demandé d’attendre parce que pour moi c’était clair, ces deux années au Cavigal de Nice devaient être les dernières. C’est donc en vue de ce voyage que nous avions décidé de créer ce blog » expliquait l’ancien demi-centre du « Cavi »Depuis, le couple a sillonné l’Europe, du Portugal à l’Autriche, en passant par l’Espagne et l’Italie, mais aussi l’Afrique du Nord et les Etats-Unis. Si le succès de leur blog est à noter, les deux voyageurs sont très en vue sur Instagram où près de 47 000 abonnés suivent leurs aventures chaque jour.

Un passage par la Thaïlande 

Si Sydney sera leur résidence principale à partir du 13 décembre prochain, les « deux amoureux de voyage » comme ils se décrivent, feront une halte en Asie, au Vietnam, au Cambodge et en Thailand où un certain Stéphane Stocklein a déjà posé ses valises il y a près de 12 ans « on devrait passer sur l’île de Koh Samui, cela pourrait être l’occasion de le rencontrer, ce sera sur notre route et cela pourrait être un moment sympa à passer » nous disait Jordan Perronneau. C’est donc seulement au mois de décembre que Jordan et Lola arriveront à Sydney pour une année sur la côte Est qui sera rythmée, comme pour beaucoup d’expatriés, entre travail et voyage mais aussi par le handball. « Pour pouvoir effectuer une deuxième année en Australie avec le visa Working Holidays, il faut comptabiliser 88 jours de travail en ferme, à la mine ou la pêche » nous explique l’ancien niçois  « Sur la première année on va donc faire le nécessaire pour avoir ce quota de travail tout en voyageant à l’Est, en Nouvelle-Zélande, Nouvelle Calédonie et sur les îles Fidji. Je vais aussi m’adapter pour rejoindre l’équipe de Sydney et gagner ma place dans l’effectif ».

Le Super Globe en ligne de mire

Oui parce qu’en Australie, le handball tente de faire sa place et dispose d’un championnat pour le moins atypique où des Français sont passés parmi lesquels on compte Pierre Bonin, ancien du centre de formation de Nîmes avec qui Jordan est en contact. « C’est lui qui m’a donné le contact de l’équipe, pas mal de joueurs français sont passés par Sydney et ont pu jouer le Super Globe, c’est d’ailleurs mon objectif principal. Lui va partir quand nous arriverons, finalement on va juste se croiser ». On se rappelle en effet de l’édition 2015 de la compétition où le Sydney Université Club avait pris le dessus sur le club d’Al Sadd (20-21). Les Australiens avaient en suite rencontré Veszprem. Le SUC est un habitué de ce rendez-vous qui prend désormais racine au Qatar et n’a pas manqué une édition depuis 2012. Il faudra donc pour les Australiens remporter le championnat national qui se déroule sous forme de tournois, pour après disputer le championnat d’Océanie, qui lui se joue aussi sur un tournoi « Je vais faire en sorte que le programme de voyages concorde avec le calendrier de la saison de hand pour pouvoir faire les tournois avec l’équipe, travailler et découvrir le pays et ses alentours » détaillait Jordan. Il faudra remporter cette dernière compétition pour décrocher un ticket pour le Super Globe et l’occasion de rencontrer des grosses écuries européennes le temps d’une compétition. Vous pouvez retrouver les aventures de Jordan et Lola, directement sur leur blog. Mais aussi sur les réseaux sociaux qu’ils ne manquent pas d’alimenter au quotidien!

📝Le Blog 👉 C’est ici

🖥 Facebook 👉 C’est ici

📸Instagram 👉 C’est ici

🎥La chaîne Youtube  👉 C’est ici

Maxime Cohen.

1 CommentairePoster un commentaire

  1. jbclamence35 - le 2 novembre 2017 à 13h26

    C'était un très bon joueur, assez prometteur de la génération Accambray-Barachet. Je pense qu'il aurait pu faire mieux mais il a fait une carrière sympa.

    Concernant ses photos et son blog de "voyages", c'est quand même très souvent des photos des fesses de sa copine (qui sont très belles hein, rien à redire) et de ses abdos (là aussi il est au top) plutôt que des paysages. Mais peut-être suis-je un vieux con..

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves