Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EHF Cup - 3e tour

Un grand pas en avant pour Saint-Raphaël

, par Kucerka

En phase aller du troisième tour de Coupe EHF, Saint-Raphaël recevait le RK Dubrava Zagreb. Face à cette jeune équipe croate, les Raphaélois se sont imposés largement 40-29. 

Après son succès en championnat face à Ivry (35-25) le Saint-Raphaël Var Handball peut se satisfaire de sa deuxième victoire en une semaine dix buts ou plus. Cette fois c'était pour le compte de la Coupe EHF, dans laquelle la formation varoise faisait son entrée. Des débuts d'abord hésitants et accrochés, plus libérés ensuite, face à une jeune équipe fougueuse de Zagreb (supportée par un quarantaine de Croates qui avaient fait le déplacement) qui a joué crânement sa chance "On n'a pas été surpris par cette équipe. En première mi-temps on était un peu crispés, c'est toujours compliqué un premier match dans une compétition, même après neuf journées de championnat, un trophée des champions et un match de Coupe de la Ligue" analysait Joël Da Silva. Et pour cause, bien qu'elle soit jeune et très peu expérimentée, la formation croate a tenté de poser des problèmes tactiques aux Français. A commencer par une défense étagée proposée d'entrée de jeu, qui s'est aplatie, puis étagée à nouveau, ce à quoi s'attendait le tacticien varois :"Je n'étais pas surpris sur le fait qu'ils mettent beaucoup de profondeur lorsque le demi-centre dribblait et je trouve qu'on l'a plutôt bien attaqué". En effet, offensivement les réponses aux choix tactiques de Vlado Sola étaient assez claires et trouvées assez facilement. C'est plutôt dans le secteur défensif que les Varois ont péché. Les Croates réussissaient tout ou presque. Quand il fallait passer par les pivots sur du jeu à sept, cela fonctionnait, Davor Maricic arrachait les pénaltys qu'il fallait pour maintenir les siens à flots. Quand cela ne fonctionnait pas, c'était au tour de Kristijan Volar de faire parler ses appuis pour accélérer la circulation de balle et ouvrir des espaces à ses coéquipiers, bien qu'ils soient repassés à six joueur de champ. Les équipes se rendaient les coups mais à ce jeu, Saint-Raphaël prenait légèrement le dessus (22-18, MT). 

Saint-Raph' à l'expérience

Même s'ils dominaient les débats, les coéquipiers d'Aurélien  Abily se devaient de régler leur défense pour éviter toute frayeur en fin de rencontre. Les arrêts de Mihai Popescu, discret en première période, venaient à point nommé pour permettre aux siens de s'offrir de belles occasions face à des Croates qui n'arrivaient pas à tenir le rythme imposé par le SRVHB. Résultat: des premiers ballons lâchés, des erreurs défensives qui laissaient la possibilité à Raphaël Caucheteux de réaliser un vrai festival offensif avec 15 buts inscrits (et un beau 7/7 au pénalty). Il a ainsi mis Saint-Raphaël hors de danger, du moins avant le match retour qui peut s'avérer être un vrai piège, ce que capitaine Abily n'a pas manqué de souligner. "On sait que c'est toujours compliqué d'aller jouer dans les pays des Balkans. Ce soir on a bien fait les choses et ce n'est pas pour autant que c'est gagné" analysait-il. Après un denier quart d'heure intense les locaux ont pu largement se détacher (40-29, FM). Toutefois, cette équipe l'a montré par le passé, elle est capable de grandes choses à domicile, notamment de remonter un retard de neuf buts et éliminer les Hongrois de Csurgoi après une victoire 36-26.

Une équipe composée à 90% d'étudiants

Crédit: Facebook Dubrava

Si Saint-Raph' doit se méfier de ces Croates capables de tout, c'est avant tout parce que cette jeune équipe, fonctionne principalement sur l'envie de chacun sans trop de moyens financiers. Ajouté à cela, le coach de cette formation, l'ancien gardien de Chambéry Vlado Sola(2002-2004), ne peut pas toujours compter sur la totalité de son effectif à l'entraînement: " 90% de mes joueurs sont des étudiants, ils ne sont pas tous professionnels. Parfois ils ne sont pas là à l'entraînement parce que leur emploi du temps universitaire ne leur permet pas de venir, mais on doit faire avec" souriait le natif de Prisoje. Ce projet, avec une équipe dont la moyenne d'âge ne dépasse pas les 21 ans, s'inscrit donc dans le long terme, avec des moyens très limités, en concurrence avec les trois autres clubs de la capitale croate (le RK Medveščak Zagreb, le MRK Metalak Zagreb et le grand PPD Zagreb qui évolue en Ligue SEHA). Pourtant, ce n'est pas cela qui arrête Sola, qui a la réelle envie de faire grandir cette équipe talentueuse, avec les moyens du bord. "On compte bien travailler à notre rythme pour, mois par mois, progresser et grandir" soulignait l'ancien gardien en prenant avec beaucoup de recul les performances sportives de son équipe. "Pour nous ce match était un gros challenge, pas pour le gagner, parce que la victoire de Saint-Raphaël était évidente, mais plus pour montrer le caractère que nous avions face à une situation qui était nouvelle pour nous. Peut-être que dans quelques années, avec le travail effectué, on reviendra ici avec d'autres motivations" terminait-il tout sourire. Il n'en demeure pas moins que malgré son manque d'expérience avoué et cet écart conséquent, ces étudiants n'ont pas dit leur dernier mot et comptent bien réaliser leur deuxième gros exploit de cette Coupe EHF.

La fiche technique

Arbitres: Milan Hajek et Karel Macho (République Tchèque)

Saint-Raphaël: Popescu, Demaille. Caucheteux (15 buts dont 7/7 au pénalty), Jurka (6), Simicu (5), Karalek (4), Dipanda (2), Krantz (2), Lynggaard (2), Vigneron (2), Abily (1), Sarmiento (1).

Dubrava Zagreb:  Grahovac D., Markovic. Buneta (5), Rados (5), Vida (5), Godec (4), Kelemen (4), Medic (4), Maricic (1), Volar (1), Grahovac N., Grahovac M., MPles, Samardzic, Suker, Vinkovic.

De Saint-Raphaël, Maxime Cohen.

Prochain match TV

Montpellier HB

20:00

Sam. 13 Avr.

Dunkerque

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gab-fthb
gab-fthb
6 années il y a

Je trouve qu’on ne parle pas assez de Nantes en ce moment en lsl. Il patinent à la 8 eme place et on ne s’alarme pas!!!

Sasori9
Sasori9
6 années il y a

4 clubs à Zagreb, c'est beaucoup !!!!!

Soleidou
Soleidou
6 années il y a

gab-ffhb=H.S.

pulpompa
pulpompa
6 années il y a

on est encore loin du compte en termes de parité!!
10 lignes pour les deux matchs féminins dont l'énorme exploit d'Issy, un roman pour un match tout à fait banal en coupe d'Europe masculin

loic
loic
6 années il y a
Répondre à  pulpompa

tu as raison, mais en même temps on est encore loin de la parité en termes d’affluences dans les salles, de couverture médiatique générale, d’attractivité même si Metz va toujours assez loin en coupe d’Europe, le championnat français est classé 6-7e en Europe ? Et même si ça va mieux côté en EDF, le championnat ne peut pas vraiment s’appuyer sur les résultats de l’edf et on ne peut pas dire qu’il y ait de véritable « stars » en EDF comme en Norvège ou Hongrie..
Handnews répond aussi à une certaine demande, moins d’intérêt pour le hand féminin, moins de couverture même si effectivement l’inverse peut clairement changer la donne : si plus de couverture => plus d’intérêt !

Sasori9
Sasori9
6 années il y a
Répondre à  pulpompa

Bah déja, coté commentaire, il n'y a que 3 ou 4 qui commentent. Les autres non à part mettre des commentaires sexisme et misogyne….

jeremy
jeremy
6 années il y a
Répondre à  Sasori9

C’est pas forcément évident de commenter un match qu’on n’a pas vu soit parce qu’on s’y intéresse pas (majoritairement le cas pour hand féminin malheureusement j’ai envie de dire) soit parce que la couverture est inexistante : il y a encore moins de matchs télévisés pour la lfh que lnh je crois non ? et pour la ldc et l’ehf c’est peut-être la même couverture que pour les hommes sur ehftv mais est-le cas sur Bein ?
Et je pense que pour les articles d’handnews, c’est pareil, ils n’ont pas nécessairement un journaliste (ou reporter ou rédacteur) à tous ou presque tous les matchs du championnat féminin comme ils peuvent avoir pour la lnh, du coup difficile de faire un article sur un match qui n’a pas été vu !

Mais effectivement, il y a un problème de parité dans le sport en France au niveau de la couverture mais cette couverture pour les sports majeurs est peut-être aussi en adéquation avec les licences hommes/femmes dans les différents sports quoique le hand/basket sont pas trop mal équilibrés je pense en nombre hommes/femmes par rapport au foot ou rugby..
Bref, la couverture médiatique répond à une demande comme dit Loïc et si la couverture médiatique augmentait volontairement (comme pour le foot féminin ces dernières années) ça augmenterait sans doute le nombre de licences femmes dans les clubs et du coup la demande pour la couverture médiatique augmenterait aussi !

Et oui après, la lnh bénéficie d’une bonne image par rapport à la lfh ou même la proA en basket parce que l’edf est juste la meilleure équipe depuis 10 ans et chaque année ou presque bénéficie d’une finale en prime qui booste l’attractivité dans les salles et en plus quasiment tous les joueurs de l’edf joue en lnh et notamment l’icône populaire du hand français/mondial Karabatic. C’est pas le cas pour la ProA et pour la lfh, j’ai l’impression qu’il y a quand même pas mal de joueuses de l’edf dans le championnat mais aussi dans les pays de l’est et au delà de ça, l’edf manque un peu d’une Celine Dumerc ou même tout simplement d’une nouvelle Valérie Nicolas ou Véronique Pecqueux-rolland !

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x