EHF Cup (F) – 3e tour

Tirage compliqué pour l’ESBF et IPH

Ce matin se tenait le tirage du troisième tour de Coupe EHF à Vienne. Ce dernier round est la porte d’entrée pour la phase de groupe. Les deux clubs français encore engagés dans cette compétition, Besançon et Issy-Paris, n’ont pas été épargné au tirage. 

L’ESBF a tiré le club situé le plus loin possible sur la carte : le Lada Togliatti. Mais cette formation n’est pas seulement lointaine, elle est aussi auteure d’un excellent début de saison puisqu’elle est actuellement leader du championnat russe avec sept victoires en autant de rencontres. Togliatti dispute la Coupe d’Europe depuis 2002 et compte à son palmarès, entre autres, deux Coupes EHF (2012 et 2014) et une Coupe des Coupes (2002). Dans ses rangs, plusieurs internationales russes dont la demi-centre Daria Dmitrieva et la gardienne Elena Utkina.

Issy-Paris a, de son côté, tiré un adversaire qui lui est bien familier : Erd. Eliminé de Coupe EHF l’année passée par cette même formation hongroise (26-30 / 26-29), IPH l’avait également rencontré la saison précédente en Coupe des Vainqueurs de Coupe avec cette fois une qualification à la clé (28-29 / 18-17). Trois campagnes européennes, trois ans, trois confrontations donc ! Par rapport à l’année passée, Erd s’est encore renforcé et deux autres Françaises ont rejoint Mariama Signaté à l’inter-saison : Coralie Lassource, formée à Issy-Paris, et Julie Foggea. Katarina Krpez, qui avait fait temps de mal à IPH l’an dernier (22 buts en deux matchs), est toujours là et les dirigeants hongrois ont également attiré Jamina Roberts, internationale suédoise, cet été.

Tirage compliqué pour les clubs français mais la bonne nouvelle est que Bisontines et Parisiennes auront tous deux la chance de recevoir lors du match retour. Les matchs allers se dérouleront sur le week-end du 11-12 novembre avec le retour le week-end suivant.

Tirage complet du troisième tour :

Byasen (Norvège) – Gomel (Biélorussie)
Minsk (Biélorussie) – Randers (Danemark)
Viborg (Danemark) – Podravka Vegeta (Croatie)
Lada Togliatti (Russie) – Besançon
Craiova (Roumanie) – Debrecen (Hongrie)
Vac (Hongrie) – Kastamonu (Turquie)
Astrakhanochka (Russie) – Kuban Krasnodar (Russie)
H65 Höör (Suède) – TuS Metzingen (Allemagne)
Copenhague (Danemark) – Dunaujvaros (Hongrie)
Erd (Hongrie) – Issy-Paris
Zvezda Zvenigorod (Russie) – Banik Most (République Tchèque)
Hypo NÖ (Autriche) – Zalau (Roumanie)

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. ANues - le 24 octobre 2017 à 12h08

    Besancon qui mange le leader de la ligue russe
    Issy qui mange une troisieme année consécutive Erd (c'est vraiment pas de bol)
    Donc fin du parcours pour les deux equipes francaises dès le troisième tour

    Vu comment Issy joue en ce moment, c'est la mort assurée.
    l'an passé Erd était super rapide, agressif en défense, incisif en attaque.
    Cette année Issy c'est un peu des agneaux (on le verra demain contre Metz et samedi contre Brest)

    Recevoir au match retour pour voir la joie de l'adversaire qui passera au prochain tour, pas sur que le public apprecie!

    Quand Erd sera passé pour le gpe principal, le coach sera-t-il remercié comme Morel l'a été l'an passé après la défaite contre … Erd ?

  2. Sasori9 - le 24 octobre 2017 à 12h49

    Bah ANues, tu baisses vite les bras ?????

    C’est une belle occassion aux Lionnes de se venger et de priver la coupe EHF aux Erd. Sinon ca arrange au IPH de virer Gandais parce que ca ne sert rien de faire meme jeu depuis 10 ans sans aucune évolution ou révolution.

    Pour les Bisontines, ce sera très difficile mais elles sont capable de battre les Lada à la surprise générale. La preuve : Minsk a battu les Norges de Begsen.

    • ANues - le 24 octobre 2017 à 15h27

      Nan, mais j'ai vu plusieurs matchs de la nouvelle équipe d'issy, et y a encore BCP de boulot pour avoir une bonne cohésion. Le dernier match contre les jeunes norvégiennes de Glassverkette en a montrer toutes les faiblesses.
      Y a aussi des choses qu'on voit de moins en moins comme des tirs de loin de la part d'Abbingh.
      Quant à Oftedal et Sercien, ça manque grave de précision au tir. On est à des années lumières d'un jeu comme Ana Gros ou Xenia Smith. Et pleins de petits gestes handballistiques inexistants mais qui pourraient tellement aider (tirs à rebond, tirs de loin, feinte de passe, feinte de tir, tir à la hanche, jeu sans ballon…) C'est juste une impression

      L'équipe a pas mal rajeuni, donc faudra encore attendre pour de bons automatismes (comme la majorité des équipes à part Metz) ça sera l'excuse de l'année. Et puis j'imagine que Solberg et Abbingh auront fait le tour de Paris et iront voir ailleurs.

      Sans compter bcp de jeu trop latéral pas assez rapide pour créer un quelconque espace dans la défense adverse. Evidemment un match depuis les tribunes donne souvent une autre vision des choses.

      Un nouvel entraineur à issy apporterait peut etre de la nouveauté en terme de jeu ? Mais l'actuel coach n'est pas un employé lambda du club. Et puis en court de saison… faut trouver…. Christian Gaudin ? ;-]

      Mais les surprises peuvent arriver 🙂 Et on sera les premiers à applaudir quand elles arriveront

      Besancon est aussi sur des montagnes russes. Mais y a eu une belle reaction ce weekend. Alors on attend la continuation. Trouver des videos de LAda serait pas une chose inutie. tout est possible sur un match ou deux

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).