EHF Cup (M)

Une victoire pour assurer la tête

Les deux clubs français engagés en Coupe EHF auront le même objectif ce weekend. S’imposer face au second de leurs poules respectives pour s’assurer la première place et ainsi jouer l’esprit serein la semaine prochaine.

Jusque là, Saint-Raphaël et Chambéry ont parfaitement rempli leur contrat. Les deux équipes françaises ont parfois été chahutées, voire malmenées, mais à deux journées de la fin de la phase de poule, le contrat est rempli. Varois comme Savoyards pointent à la première place de leurs poules respectives, avec respectivement huit et sept points. Et ce weekend, ils affrontent tous les deux le second de leur poule avec un enjeu de taille : l’un comme l’autre, en cas de victoire s’assurerait la première place du groupe et le match retour à domicile en quarts de finale. “C’est un enjeu qui est de taille. Et il ne faut pas oublier qu’avec six points, Berlin n’est pas encore qualifié. En l’emportant, on les forcerait à jouer à fond jusqu’au bout et pourquoi pas, à se prendre les pieds dans le tapis ?” avance Joël Da Silva, le coach raphaëlois. Vainqueurs à l’aller de cinq buts en Allemagne (26-21), ses hommes vont croiser la route des Füchse pour la cinquième fois en moins d’un an. En 2017, à la même époque, ils devaient absolument l’emporter face à cet adversaire pour se qualifier. Cette fois, la pression sera bien moindre. Et ce n’est pas plus mal, pour une équipe qui reste sur quatre défaites en cinq matchs. “La période est un petit peu plus difficile, même s’il faut pondérer avec la qualité de nos adversaires. La blessure de Simicu nous enlève une rotation et on pioche un peu plus” reconnait Da Silva. Qui ne serait pas contre s’offrir un match sans pression dans une semaine en Espagne…

Pour Chambéry, l’équation est peu ou prou la même. Une victoire sur le terrain des Espagnols de Granollers garantirait aux Savoyards une présence en quarts de finale de la compétition fi avril, et qui plus est, un retour à la maison. Quand on sait qu’en finissant premiers, les hommes de Laurent Busselier pourraient croiser avec de gros adversaires comme Berlin ou Silkeborg, c’est toujours bon à prendre. Au match aller à domicile, Chambéry avait souffert et presque arraché un match nul heureux après avoir été mené de cinq buts une bonne partie de la rencontre. Depuis Granollers a alterné le bon et le mauvais, ne gagnant que d’un but à la journée précédente face aux Suisses de Thun. Rien d’inabordable, donc.

Le programme du weekend :

Samedi 24.03
Saint-Raphaël – Berlin à 20h45 (en direct sur SFR Sport 3)

Dimanche 25.03
Granollers – Chambéry à 19h00 (en direct sur SFR Sport 3)

Kevin Domas

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Ncsh - le 23 mars 2018 à 19h49

    J’avoue que pour Chambéry je signerais bien pour un nul.

    • csh - le 23 mars 2018 à 20h10

      Moi aussi mais au moins 31-31…

  2. Pseudo - le 23 mars 2018 à 22h06

    Il n’y aurait besoin du 31-31 qu’en cas de défaite face aux suisses à la dernière journée, je pense que Chambéry est quand même clairement au dessus

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).