All J.4

Magdeburg au mental contre Kiel

Le SC Magdeburg ferait-il route vers le titre de champion d’Allemagne ? En tout cas la puissance offensive dégagée par cette équipe est indéniable ! Ils ont fait craquer Kiel lors d’une rencontre dantesque ce samedi soir. Les deux autres favoris au titre ont remporté leur rencontre sans convaincre, tandis que le MT Melsungen, pourtant en forme et engagé en coupe d’Europe, s’est liquéfié à Balingen. Autre surprise, Ludwigshafen a écrasé le SC DHfK Leipzig, bien plus solide pourtant que les chouettes. Magdeburg et Hanovre sont les seuls équipes invaincues jusqu’ici.

Match de la semaine : Kiel craque et laisse la victoire à Magdeburg

Diffusé sur une grande chaîne allemande en clair, c’était l’affiche que tout le monde attendait sur cette quatrième journée. D’un côté, l’hôte. Le SC Magdeburg, une équipe dirigée par Bennet Wiegert, un ancien de la maison. Avec un jeu ultra offensif, Magdeburg enchaîne les matchs à gros score depuis le début de saison. De l’autre, le THW Kiel, une équipe jeune et censé être pleine d’avenir, piloté elle-aussi par un ancien de la maison, Filip Jicha.

La rencontre commence de la pire des manière pour ces derniers, incapables de trouver des solutions en attaque : les locaux imposent leur rythme (4-1, 5′). Que ce soit en défense ou en attaque, rien ne va du côté de Kiel qui se retrouve à compter sur des exploits individuels, plutôt que sur la force collective de cette équipe. Plusieurs exploits tout de même, qui permettent à Kiel de combler le retard (10-6, 13′). Michael Damgaard est inarrêtable en première période, et inscrit 5 buts dans le premier quart d’heure. La défense des zèbres n’y est pas du tout. Vient ensuite le deuxième quart d’heure et Kiel va reprendre peu à peu le dessus sur la rencontre. Dario Quenstedt rentré à la place d’un Landin fantomatique, quelques parades donnent des balles de contre à Ekberg (11 buts). Le THW prend l’avantage à la pause, malgré une domination de Magdeburg (18-19).

Le leadership du match va ensuite passer à Kiel sur la deuxième période. Les zèbres sont en confiance et maîtrisent leur handball, cependant la défense n’y est toujours pas et Magdeburg marque trop facilement (22-23, 38′). Quelques minutes plus tard, Kiel va complètement craquer mentalement. Alors qu’ils ont la balle du +2, les zèbres vont enchaîner 4 pertes de balles en une minute, permettant à Magdeburg de prendre l’avantage (28-26, 48′)Et au même moment, Tobias Thulin, qu’on aura peu vu de la rencontre, va enchaîner parades sur parades. Le jeune gardien suédois rentré à la place de Green va simplement tuer le match. Niklas Landin rentre dans les derniers instants et ferme la boutique assez longtemps pour garder espoir, empêchant deux jets de 7m. Mais Kiel ne méritait pas cette victoire, Magdeburg est officiellement la bête noire du THW. Score final : 32-31

Déjà des points précieux perdus par Kiel s’ils veulent viser le titre de champions d’Allemagne. Une équipe pourtant pleine de potentiel, mais qui a perdu ses fondamentaux dans le pire moment. Avec une défense intraitable la saison dernière, l’accent semble avoir été mis sur l’attaque au détriment de cette dernière, devenue une véritable passoire pour le jeu ultra offensif de Magdeburg.

Joueur de la semaine : Tobias Thulin

Il ne pouvait en être autrement, c’est Tobias Thulin notre MVP de la semaine ! Brillant lors de son entrée contre Kiel alors que les quelques minutes de temps de jeu n’avaient pas été fructueuses jusqu’ici, il a dégoûté les tireurs de Kiel, avec un superbe arrêt à bout portant sur Nikola Bilyk. Avec 43% d’arrêts après être entré au pire moment de la rencontre, le jeune suédois fait une entrée fracassante et permet à son équipe de vaincre le favori du championnat.

Tobias Thulin (Redbergslids) Crédit: Michael Erichsen / BILDBYRÅN / Cop 89

Ludwigshafen victorieux contre Leipzig, Melsungen écrasé par Balingen

Flensburg s’est fait peur! Opposé à Erlangen, le SG se devait de rebondir après le nul face à Wetzlar. Si tout va bien à la mi-temps (14-8), ça commence à se gâter au cours de la deuxième période. Par des attaques à la limite du jeu passif, Erlangen revient à un but (20-19, 50′). Mais comme souvent en ce début de saison, Flensburg peut compter sur Magnus Rød (7/9) alors que Magnus Jøndal passe complètement à côté de son match (0/5). Côté Erlangen, Sime Ivic (7/11) finit meilleur buteur. Score final : 24-21.

Quel match de Ludwigshafen ! Au début du match, c’est bien Leipzig qui mène, mais les hommes de Ben Matschke ne se laissent pas faire et ça paie : Ludwigshafen est devant à la mi-temps (16-12). Malgré les efforts de Franz Semper (6/9), Leipzig ne reviendra pas. L’écart se creuse en deuxième période. Parmi les favoris pour la relégation dans les pronostics, Ludwigshafen signe une performance de haute volée devant son public et s’impose largement. Score final : 34-27.

Rhein Neckar Löwen a aisément disposé du promu Nordhorn. La différence de niveau est évidente dès la première période (1-8, 17′) et l’écart est déjà conséquent à la mi-temps (6-12). Appelgren est très bon dans ses buts (12 arrêts, 41%) mais on ne peut pas dire la même chose pour les tireurs, à l’image de Kirkelokke et Fäth (3/7) qui font briller Björn Buhrmester (15 arrêts, 38%). Mais ce manque d’efficacité n’empêche pas RNL de maintenir un écart de dix buts tout au long de la deuxième période. Score final : 17-27.

Frisch Auf! Göppingen a dû concéder une nouvelle défaite face à Berlin et se trouve toujours sans points.  Le début de match est compliqué pour Göppingen qui voit déjà les Renards creuser un premier écart (3-8, 11′). Urh Kastelic est bien difficulté dans les cages des locaux, et c’est donc Berlin qui est devant à la pause (11-16). Göppingen se relance en deuxième mi-temps et parvient à égaliser (18-18, 38′). Sebastian Heymann n’est pas à son meilleur niveau (3/9), les hommes de la capitale reprennent rapidement les devants (19-24, 48′) pour finalement s’imposer. Score final : 25-28.

Après le nul arraché face à Flensburg, Wetzlar n’a pas réussi à continuer sur sa lancée et s’est incliné face au Bergischer HC.  Aucune des deux équipes ne parvient à prendre l’avantage dans une première mi-temps au rythme soutenu. A la mi-temps, Bergischer a un but d’avance (16-15). Dans les buts du BHC, Tomas Mrkva (40%) enchaîne les arrêts en début de deuxième période et donne à son équipe un premier avantage (22-18, 39′). Maximilian Holst est excellent du côté de Wetzlar (9/9) mais ce n’est pas suffisant pour renverser la tendance. Score final : 33-30.

Le TSV Hannover – Burgdorf envoie un signal clair en ce début de saison en signant une troisième victoire en dominant Lemgo. Hanovre prend la tête dès le début du match (6-9, 12′). Le carton rouge pour Fabian Böhm (16′) est l’occasion pour Lemgo de revenir mais le TSV se reprend rapidement et mène à la pause (12-18). Les joueurs de Lemgo manquent d’efficacité, ce qui profite à Timo Kastening (10/11), ailier de Hanovre. L’écart ne fait alors que se creuser et les coéquipiers de Tim Suton (2/5) ne peuvent rien y faire. Score final : 26-36.

Minden s’est bien accroché face à Stuttgart et ramène un point de la capitale du Baden-Württemberg. Portés par Juri Knorr (5/5), demi-centre, Minden revient après un début de match compliqué. A la mi-temps, le score est de parité (14-14). Stuttgart ne parvient pas à se défaire de son adversaire malgré une très bonne prestation de son demi-centre Elvar Asgeirsson (6/6). La fin de match est irrespirable : Johannes Bitter enchaîne les parades, Miljan Pusica (Minden) est disqualifié à quelques secondes de la sirène. Aucune des deux équipes ne réussit à marquer. Score final : 24-24.

Mais que se passe-t-il à Melsungen ? Après avoir renoué avec la victoire contre Lemgo en début de semaine, les joueurs de Heiko Grimm ont reçu une leçon de handball face au promu Balingen. Au lien d’être la promenade de santé que l’on aurait pu attendre, le match a tourné au cauchemar pour le MT.  La faute à une équipe de Balingen  impliquée et sérieuse, qui peut compter sur  Vladan Lipovina (6/11) et Filip Taleski (6/10). A la pause, Balingen est déjà devant ! (16-12). La situation s’aggrave en deuxième période (29-19, 47′), Melsungen semble avoir abandonné. Seul Kai Häfner (8/13) semble encore se battre. Balingen continue sur sa lancée et inflige au MT une défaite de treize buts. Score final : 36-23.

Romane Marcon – Julien Baudry

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 SG Flensburg-Handewitt 20 13 9 2 2 342:30240
2 TSV Hannover-Burgdorf 20 13 9 2 2 374:34628
3 THW Kiel 18 11 9 0 2 340:28753
4 SC Magdeburg 18 13 9 0 4 406:36145
5 Rhein-Neckar Löwen 18 13 8 2 3 369:33930
6 MT Melsungen 17 13 8 1 4 361:363-2
7 Füchse Berlin 16 12 8 0 4 339:30138
8 SC DHfK Leipzig 16 13 8 0 5 368:370-2
9 Bergischer HC 13 13 5 3 5 350:355-5
10 Frisch Auf Göppingen 11 13 5 1 7 338:343-5
11 HSG Wetzlar 10 11 4 2 5 316:320-4
12 HC Erlangen 10 12 4 2 6 310:318-8
13 GWD Minden 10 13 4 2 7 347:358-11
14 HBW Balingen-Weilstetten 10 12 4 2 6 343:356-13
15 TBV Lemgo 6 13 2 2 9 345:382-37
16 TVB 1898 Stuttgart 6 12 1 4 7 302:340-38
17 Die Eulen Ludwigshafen 5 13 2 1 10 305:346-41
18 HSG Nordhorn-Lingen 2 13 1 0 12 310:378-68

Pub Espace Pronos Allemagne

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. bombjack4M - le 9 septembre 2019 à 09h03

    Il y a moyen de voir le match magdeburg vs kiel en replay ?

  2. Magdeburger - le 9 septembre 2019 à 09h45

    Pas de mental du côté de Kiel !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).