EHFCup (F) – 3e tour

Tirage au sort compliqué pour les clubs français

Après leur qualification pour le troisième tour de la Coupe EHF (voir ici), les adversaires potentiels de Besançon, Nantes et Nice sont désormais connus. Le tirage au sort réalisé mardi à Vienne n’a pas été tendre avec les représentants féminins tricolore !  

On se souviendra un moment du tirage au sort du 3ème tour de la Coupe EHF féminine saison 2019/2020 tellement les 3 clubs français n’ont pas eu de chance. On débute avec les nantaises qui ont hérité tout simplement du club hongrois de Siofok, vainqueur de la coupe EHF en juin dernier et où évolue deux joueuses françaises, Gnonsiane Nimbla et Camille Aoustin ainsi que la joueuse star Andrea Kobetic.

Concernant Besançon et Nice, cap au Nord avec une double confrontation franco-danoise. Besançon aura aussi fort à faire en affrontant l’équipe d’Odense où évolue une certaine Nycke Groot, internationale néerlandaise et sans nul doute dans le Top 5 des meilleures joueuses du monde. Pour les joueuses de l’OGC Nice, un duel face au club de Copenhague. Nice et Besançon auront la “chance” de recevoir lors du match retour. Pour rappel, le 3ème tour aller se déroulera le we du 9/10 novembre et la manche retour une semaine plus tard. Les 12 vainqueurs seront qualifiés pour la phase de groupe et seront accompagnés par les 4 derniers de chacun des groupes de la ligue des champions.

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 23 octobre 2019 à 10h11

    Bonjour
    Il n'y a pas de problème avec ces tirages, c'est le moment de battre de très bonnes équipes.
    Si ça ne passe pas c'est simplement qu'on n'a pas le niveau et qu'il reste encore du boulot.
    Je pense que les joueuses sont impatientes de jouer ces matchs et pour tout dire, je les envie un peu.

    • Aurele44 - le 23 octobre 2019 à 11h11

      Jouer les championnes en titre dès le 3ème tour, dur, dur pour les nantaises quand même. Après, ça va faire une superbe affiche à Mangin-Beaulieu c'est sûr

      • cochonne - le 23 octobre 2019 à 11h22

        Dur dur peut-être mais à vaincre sans péril on triomphe sans gloire.
        De toute façon il faudra battre les grosses équipes alors que ce soit maintenant ou plus tard n'a finalement pas grande importance.
        C'est peut-être même un léger avantage de les prendre si tôt dans la compétition.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).