Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

NOR

Nora Mork : "Je reviendrai"

, par Dalibor

Sortie sur blessure lors de la Super Coupe de Roumanie dimanche dernier, Nora Mørk a été victime de la troisième rupture des ligaments croisés de sa carrière. C'est la Fédération Norvégienne qui a confirmé le verdict après de nouveaux examens médicaux passés en Scandinavie mercredi.

A 28 ans, Mørk disputait son premier match officiel sous les couleurs du CSM Bucarest. Revenue sur les terrains fin mai après avoir soigné pendant un an son genou droit, c'est le gauche qui l'a lâché en plein match. "C'est un nouveau jour difficile pour moi, a-t-elle regretté dans un communiqué. Je n'arrive pas à croire que je sois aussi malchanceuse. Je me sens mal aujourd'hui, mais je reviendrai."

Ces graves rechutes font forcément penser à celles de sa sœur, Thea, qui a mis un terme à sa carrière en 2018, épuisée par les blessures accumulées au fil de sa carrière. Elle n'avait alors que 27 ans à l'époque. En Norvège, le cas Nora inquiète forcément, à l'image de l'ancienne internationale Hanne Halen, 40 ans aujourd'hui. Après 15 ans de blessures au genou à répétition, elle vit désormais avec une prothèse. "Elle devrait vraiment s'arrêter désormais si elle veut une vie sans douleur pour son après carrière, explique-t-elle à VG.no. Mais je ne pense pas qu'elle le fera..."

Absente pendant au mois neuf mois, Mørk s'ajoute à la liste des forfaits norvégiens pour le prochain mondial au Japon Katrine Lunde, Kjerstin Boge Solås, Henny Ella Reistad et Kari Aalvik Grimsbø.

 

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV

Plus d’actualités

0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori9
Sasori9
4 années il y a

Le genou, il ne faut pas le prendre à la légère.

cochonne
cochonne
4 années il y a

Bonjour
je ne veux pas être l'oiseau de mauvaise augure mais 28 ans, troisième rupture des ligaments, je pense qu'il va doucement déjà penser à la reconversion.
C'est tôt mais si le mental permet souvent au physique de se sublimer, c'est tout de même au final ce dernier qui impose les limites.

Nos derniers articles

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x