EHF Cup (M)

Le H manque le choc

Dans une H Arena à guichets fermés et sur une série de 15 matchs sans défaite, Nantes avait tout pour frapper un grand coup dans cette coupe EHF. Mais sur le terrain, le H a manqué le coche malgré une belle deuxième mi-temps et perd la première place au profit de son adversaire du jour : le SC Magdeburg (28-31).

Peu en vue en Bundesliga ces derniers temps, les Allemands commencent pourtant la partie par le bon bout et mènent rapidement les débats, grâce aux passes lumineuses de Michael Damgaard et à la finition impeccable du pivot Erik Schmidtt (5/5 en première mi-temps), efficace tant dans ses prises de position que sur fin de montée de balle (18′ : 5-9). Côté Nantais, rien ne va. La défense laisse bien trop d’espaces aux pivots et l’attaque ressemble à une douloureuse succession de tentatives individuelles. Face à la cage, les statistiques ne sont pas meilleures avec un côté droit totalement absent (0/8 dans le champ en regroupant le premier acte de Lazarov, Balaguer et Augustinussen). Grâce à un temps faible offensif germanique, l’équipe hôte parvient à revenir dans le match (23′ : 8-9) mais le temps mort de Bennet Wiegert remet ses hommes dans le droit chemin. Ses joueurs profitent alors de tous les manques du H pour mettre un coup d’accélérateur létal avant la pause et assènent un 6-1. Au buzzer, Daniel Pettersson conclut un sévère coup porté sur les têtes nantaises (MT : 9-15).

Un retour triomphant

On pensait le match plié, les Violets nous ont prouvé le contraire. Avec un 4-0 infligé en 3 minutes, le  match était relancé (34′ : 13-16). Michael Damgaard, encore lui, est un véritable poison et est le seul mais inarrêtable danger allemand. Au tir, à la passe, le danois est partout et maintient son équipe devant (39′ : 15-20). Les Nantais vont parvenir à mettre un nouveau coup d’accélérateur, porté par un Kiril Lazarov bien plus tranchant qu’en première période, et un David Balaguer très adroit en contre-attaque. Sur un but de Nicolas Tournat, bien plus souvent trouvé dans le second acte, le H prend les devants pour la première fois du match (46′ : 22-21).

Jannick Green, au pire moment

Les Français, désormais aux commandes, gèrent le match et tiennent les rennes dans le money time, sans pour autant réussir à créer d’écart. En effet, à chaque occasion de s’éloigner au score, le portier danois Jannick Green s’interpose. Lui qui a été discret pendant le reste du match, comme son remplaçant Thulin, sort de sa boîte au pire moment pour barrer la route aux flèches nantaises. Valero Rivera depuis son aile pour le +2, Rok Ovnicek sur kung-fu pour recoller, … Rien n’y fait et les Allemands reprennent le match en main sur la ligne d’arrivée. A 3 minutes du terme, Michael Damgaard plante les 2 derniers de ses 7 réalisations et clot la rencontre. Score final : 28-31.

Les joueurs de Nantes peuvent être déçus compte tenu de leur entame de match très médiocre et auront l’occasion de se rattraper lors du match retour la semaine prochaine. Il leur faudra alors s’imposer d’au moins 3 buts pour espérer reprendre la tête du groupe. En attendant, la formation ligérienne travaillera à la réception du Paris Saint Germain Jeudi et fera tout pour faire chuter le leader invaincu de Starligue.

Antoine Piollat

17 CommentairesPoster un commentaire

  1. tom - le 23 février 2020 à 19h14

    Décevant pour un match à domicile mais le H a les moyens d’aller gagner là bas.
    Hâte de voir le choc contre le PSG

  2. Handball44 - le 23 février 2020 à 19h30

    Les arbitres biélorusses ont fait gagner les allemands toute la H Arena l’a vue

    • BenB44 - le 23 février 2020 à 19h57

      Ah bon ?!
      Étonnant et tu as des arguments pour ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).