EHF EL (M)

Match nul pour Toulouse face à León

Comme lors de la rencontre aller, Toulouse et León ne se départagent pas, suite à un nouveau match nul entre les deux équipes (28-28).

La première mi-temps est agréable entre deux équipes très joueuses. À l’instar de ses arrières Suárez et Lucin ainsi que de son robuste pivot Marchán, León gêne beaucoup la défense toulousaine. Chez les locaux, Abdi ou encore Gilbert se mettent en évidence. Alors que les deux équipes se rendent coup pour coup,  les Espagnols resserrent leur défense en fin de période et parviennent à creuser l’écart petit à petit, terminant à la pause avec 3 buts d’écart. 14-17 à la mi-temps.

N’Tanzi effectue ses premiers pas sous les couleurs toulousaines afin de tenter de redynamiser le jeu de l’équipe. La tâche ne s’annonce pas simple, comme il s’agit de son premier match officiel avec ses nouveaux coéquipiers. De l’autre côté, León ne baisse pas la cadence à l’entame de la seconde période, Suárez ou encore l’ailier Pérez Arce trompant la vigilance d’Almeida, qui a pris entre-temps la place de Lettens (18-22, 40ème). S’en suit quelque temps après un temps-mort demandé par Gardent afin de remobiliser ses troupes. Avec succès, puisque Chelle de son aile, suivi d’un tir croisé de Vieira, et une contre-attaque conclue par Jakobsen leur permettent de recoller (22-22, 45ème). Abdi redonne même l’avantage aux siens à la 48ème (23-22), clôturant un temps fort toulousain (5 buts consécutifs) marqué entre autres par une imposante défense. N’Tanzi inaugure son compteur buts par un missile dans la lucarne espagnole (25-24, 50ème). À la 54ème, une perte de balle toulousaine profite à Pérez Arce qui égalise en contre-attaque dans le but vide (26-26, 54ème).

Ayoub Abdi (Fenix Toulouse Handball)

Dans le money-time, la tension augmente naturellement. N’Tanzi prend ses responsabilités au shoot (27-26 à la 55ème, puis 28-26, 57ème). La défense toulousaine s’érige en véritable mur dans ces derniers instants du match, obligeant Cadenas à demander un temps-mort pour León (58ème), face aux grandes difficultés que connaît son collectif sur le plan offensif. Semedo permet ensuite de revenir à un petit but (28-27, 58ème). Bien trouvé sur son aile, le MVP Asobal 19-20 Jaime Fernández inscrit le but égalisateur (28-28, 59ème). Dernière attaque pour le Fenix, hélas avortée avec une tentative de tir contrée par la défense léonaise. Score final 28-28. Sans être négatif, ce résultat ne constitue toutefois pas une excellente affaire pour Toulouse, qui stagne dans ce groupe A.

Toulouse :

Abdi (8/10), Ilic (5/5), Vieira (3/4), N’Tanzi (3/5), Gilbert (2/5), Borzas (2/4), Jakobsen (2/4), Chelle (2/3), Kempf (1/2), Soudry (0/1), Sokolic, Leventoux, Tribillon, Marmier. Almeida (4/15, 27%), Lettens (2/19, 11%).

León :

Lucin (8/12), Pérez Arce (7/9), Marchán (4/4), Semedo (3/4), J. Fernández (2/5), Suárez (2/3), E. Feuchtmann (1/1), Donlin (1/1), Piechowski, Kisselev, Casqueiro, Gostovic, Martínez. Ghedbane (7/28, 25%), Slavic (2/9, 22%).

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fanhns - le 25 novembre 2020 à 09h44

    Encore des TM de Gardent qui nous coûtent deux buts , donc la victoire !

    • Courteille Didier - le 25 novembre 2020 à 13h27

      Il est vrai que ces temps morts sont difficiles à comprendre

  2. oeil52 - le 26 novembre 2020 à 00h46

    on ce rend bien compte que le championnat espagnoL est bien faible !
    Aix , tTulouse…. en témoigne par leurs résultas face à des petites équipes espagnoles !
    On dirais quand france tout est beau on est au dessus de la mèlé faut redessendre non du perchoir ?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).