EL (M)

Nîmes accroche le dauphin de Bundesliga !

Mohammad Sanad (USAM Nîmes)

Chaque année, ce sont les chocs les plus attendues de la petite coupe d’Europe. Dans l’un des deux duels franco-allemands de la soirée, Nîmes se déplaçait à Berlin pour un duel au sommet pour la première place du groupe. Au terme d’un duel homérique, Nîmes accroche le point du match nul et reste positionné dans la course à la première place (34-34).

C’est un duel entre Français et Allemands certes, mais entre Berlin et Nîmes, c’est également la première place qui est en jeu. Avec 1 matché joué en moins mais un point de plus, ce sont bien les Renards de Berlin qui sont les favoris de cette rencontre, mais la Green Team a une occasion unique de se placer en haut du podium.

Ce sont les locaux qui posent leur main sur la rencontre en début de match. Les arrières Marian Michalczik et Lasse Andersson apportent du danger tandis que les arrières français prennnent un temps avant d’entrer dans le match (3-1, 4′). Fort heureusement, Mohammed Sanad lance vite les siens avec 3 buts en seulement deux minutes pour prendre la mène (6 buts en première période). Les hommes de Jaron Siewert pensent un temps s’offrir un scénario plus favorable en profitant des pertes de balles adverses (8-5, 10′), mais le temps mort de Franck Maurice va définitivement lancer une bataille féroce.

Ahmed Hesham (USAM Nimes Gard)

Hesham sorti de sa boîte au bon moment

Profitant de l’exclusion de Michalczik, les Gardois reviennent au score, tout en s’appuyant sur un Rémi Desbonnet qui sort de sa boite sur certains tirs de près. Allemands et Français se livrent un mano à mano halletant, et ce sont les germaniques, incapables de prendre les devants, qui posent leur temps mort à la 20ème (12-12, 20′). Pour autant, rien n’y fait et si le duo Drux-Wiede est efficace en attaque, la défense berlinoise se montre incapable de stopper les fourberies de Sanad et la montée en puissance de son compatriote Ahmed Hesham. Dans les 5 dernières minutes, l’arrière égyptien va montrer l’étendue de ses talents en se créant des solutions seul central et en nettoyant la lucarne d’un Frederik Genz efficace. A 5 secondes du gong, c’est encore lui qui livre un puissant shoot sur la transversale rentrante pour offrir une courte avance aux siens (MT : 16-17).

Remi Desbonnet (USAM Nimes Gard)

Nîmes ne lâche rien

C’est lui qui relance les débats en seconde période. Pourtant, le léger écart en faveur des Verts va fondre aussi vite qu’il est arrivé. En moins de 2 minutes, les Berlinois vont infliger un 3-0 qui contraint les Nîmois à faire la course derrière. Longtemps 2 buts devant, les Fusche Berlin ne parviennent pourtant pas à prendre le large, et l’USAM parvient à revenir à hauteur sur un 10ème but de Sanad (26-26, 46′) ! Un money time à couteaux tirés s’amorce alors, et on sent que tout peut basculer d’un instant à l’autre. La Green Team fait toujours la course derrière mais maintient la pression constante, en égalisant systématiquement.

A la 50ème, Berlin pose son temps mort et change l’intégralité de sa base arrière. Exit des Michalczik, Andersson et Kopljar, ce sont Drux, Holm et Wiede qui sont choisis pour ces derniers instants. Drux et Wiede, comme en première période, sont de réels poisons avec des shoots précis et techniques, mais les hommes de Franck Maurice ont eux aussi toujours l’énergie de se battre, grâce aux rotations constantes de leur coach. Malgré tout, les Verts posent leur temps mort à 8 minutes du terme après avoir encaissé un 2-0 au pire moment (31-29, 52′). Ahmed Hesham Elsayed, crucial en fin de première période, lance toute son énergie dans la bataille. Arrêté par des fautes une fois, puis deux fois, c’est à la troisième que l’égyptien sert Gallego d’une passe lumineuse (31-30, 55′). Drux fait toujours mal, mais Rémi Desbonnet réalise deux parades phénoménales de suite face à Holm puis Marsenic de près. L’espoir renaît lorsque Gallego, servi cette fois par Nyateu égalise à 32 partout.

O’Brian Nyateu (USAM Nimes Gard)

Un money time palpitant, et un match référence pour l’Europe

Il reste 2 minutes et 30 secondes et tout peut encore se passer. D’un côté comme de l’autre, 58 minutes d’efforts peuvent être réduits à néant en quelques secondes. Drux provoque l’exclusion d’Acquevillo et met les siens en bonne posture, ce que confirme rapidement Wiede (33-32, 58′). Pourtant, OBrian Nyateu va rendre justice de l’autre côté du terrain, en trompant Miloslavljev dans une position très excentré, s’offrant même l’exclusion de Drux. Une minute à jouer, et les deux équipes sont à égalité aux points, et au nombre de joueurs sur le terrain. Le temps mort berlinois permet à Lasse Andersson de vite marquer. Maurice pose le sien, et ses hommes vont aller jusqu’au bout de la possession pour voir Nyateu servir Rebichon qui marque sur le gong ! Score final : 34-34.

Si, d’un point de vue comptable, l’USAM na pas pris l’avantage sur Berlin ce soir, les Nîmois peuvent se satisfaire d’une très belle prestation collective et d’un résultat toujours compliqué à obtenir en terres allemandes. Ils peuvent également remercier leur duo égyptien très en jambes ce soir, avec 11 buts pour Sanad et 6 pour Hesham. Ce soir, les dauphins de Bundesliga restent donc premiers tandis que Nîmes est doublé d’un point par les Suédois de Kristianstad, vainqueurs du Dinamo Bucarest (28-29).

Le meilleur du hand européen est sur l’appli Eurosport

Statistiques :

Berlin : Ernst, Wiede (4/4), Holm (0/1), Gojun, Andersson (9/14), Lindberg (3/3, dont 2/2 pen.), Michalczik (2/2), Chrintz (2/2), Matthes, Kopljar (4/5), Vujovic (3/6), Koch (1/1), Marsennic (3/5), Drux (3/3). Miloslavljev (6/23, 26%), Genz (5/22, dont 0/2 pen., 23%).

Nîmes : Desribourg, Gallego (3/3), Vincent, Rebichon (2/2), Salou, Nyateu (5/7), Gibernon, Dupuy, Tesio, Tobie (2/4), Acquevillo (3/6), Joblon, Hesham (6/8), Sanad (11/14, dont 2/2 pen.). Desbonnet (9/43, dont 0/2 pen., 21%), Gouaze.

Antoine Piollat

21 CommentairesPoster un commentaire

  1. Ricardtube - le 16 février 2021 à 20h53

    Énorme match avec uniquement 11 joueurs pro valides. Espérons qu’on est des retours vite car du 19 au 27 il y a 4 matchs en 8 jours !

  2. ivano06 - le 16 février 2021 à 21h16

    Félicitations aux nîmois

  3. Malauti - le 16 février 2021 à 21h22

    Très beau match contre une solide équipe allemande…
    Une très belle perf quand on voit le nombre de blessés.. Bravo à tout le groupe. Mention spe iale à nos 2 égyptiens et à notre capitaine qui n a pas tremblé sur le but égalisateur sur le buzzer…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).