Proligue

Ivry et Tremblay répondent présent, Cherbourg chute à Nice

Si les favoris Tremblay et Ivry se sont imposés lors de la première journée de Proligue, Cherbourg s’est pris les pieds dans le tapis du côté de Nice.

Le choc de cette première journée entre Tremblay et Pontault-Combault aura tenu toutes ses promesses, avec une victoire tremblaysienne arrachée dans les derniers instants (27:26). Si les hommes de Joël Da Silva ont pris le meilleur départ grâce à un 4:0, Pontault, bien aidé par les 15 arrêts de Rémy Gervelas, a renversé la tendance jusqu’à prendre trois buts d’avance à un quart d’heure de la fin (22:19). Mais les Pontellois n’ont pas su garder leur avance, alors que le Polonais Michal Szyba (6 buts) convertissait quelques ballons importants et que Cyril Dumoulin sortait la tentative d’égalisation de Gunko une minute avant la fin du match.

Pas tant de problème pour Ivry, qui est venu à bout d’Angers sans trembler (32:23). Sept buts d’avance à la pause (16:9) et jusqu’à dix à plusieurs reprises dans le deuxième acte, les Ivryens ont maitrisé leur affaire, notamment grâce aux dix buts d’Antonin Mohamed et aux treize parades de leur capitaine Mate Sunjic. Massy a du attendre les ultimes instants pour prendre ses premiers points du côté de Caen (31:30). Longtemps, les Massicois ont été menés, alors que Yannis Mancelle faisait feu de tout bois (10 buts). Mais les Caennais perdaient quelques ballons importants dans le money-time, permettant à Junior Réault et à ses coéquipiers de remonter leur retard pour finalement s’imposer d’une petite longueur.

Mauvaise affaire pour Cherbourg, Dijon assure

Steeven Bois (Dijon Metropole HB). Crédit photo : Panoramic / Kevin Domas

Parmi les candidats déclarés aux play-offs, c’est certainement Cherbourg qui a fait la mauvaise affaire du côté de Nice (26:29). Après une première période serrée, le Cavigal a pris le dessus en deuxième période, bien aidé par les quatorze arrêts de son portier Gretar Gudjonsson. Et tandis que les mauves perdaient leur handball en attaque, les Niçois faisaient grandir leur avantage jusqu’à six unités (29:23, 56′), notamment grâce à leur recrue Juan Castro Alvarez, déjà très en vue. Dijon a également maitrisé son sujet du côté de Sarrebourg (24:20). Un quart d’heure pour se régler avant d’accélérer et de passer à la pause avec trois buts d’avance (13:10). Wassim Helal dans la cage (9 arrêts) et Steeven Bois en attaque (4 buts) allaient faire fructifier cet avantage jusqu’à six unités, offrant au DMH un premier succès tranquille cette saison.

L’autre carton de la soirée est à mettre au crédit de Billère, qui n’a fait qu’une bouchée de Besançon (33:24), grâce notamment aux 11 buts d’Eduardo Reig-Guillen et aux 12 parades de Joris Labro. Valence, de son côté, n’a jamais réussi à tuer le match face à Villeurbanne mais a tout de même réussi à s’imposer (27:26). Si les Valentinois ont pris jusqu’à cinq longueurs d’avance à plusieurs reprises, ils sont toujours restés sous la menace de leurs adversaires. Enfin, dans le dernier match de la journée, Sélestat a eu toutes les peines du monde pour se débarasser d’une équipe de Strasbourg pourtant fortement diminuée. Ce n’est que grâce à un but de Thomas Capella dans les derniers instants que le SAHB a évité la déconvenue, après avoir mené de trois buts à un gros quart d’heure de la fin de la rencontre.

Kevin Domas

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 11 septembre 2021 à 15h22

    Bonjour
    On m'avait vendu un derby dėséquilibré entre une équipe strasbourgeoise dėcimėe et une ėquipe sėlestadienne fortement renforcée par des individualités d'un trés bon niveau…eh bien on s'est copieusement trompé.
    Effectivement les recrues sont de qualité, ce sont d'ailleurs les individualités qui font gagner le match parce que pour le reste il y a clairement du boulot.
    J'ai eu l'impression que le banc était clairement perdu dès qu'il fallait apporter une rėponse tactique.
    Cette année pas d'excuses, les joueurs expėrimentés sont bons, et les jeunes ont bien muri.
    Il n'y a donc aucune raison que cette équipe ne monte pas en puissance dans les prochaines semaines.

  2. Chantereyne - le 11 septembre 2021 à 17h12

    3 buts pour EKREN , un très bonne recrue pour Selestat, joueur très régulier, très discret mais très efficace dans le jeu . Tant qu a la JSC ce déplacement a NICE qui est toujours très difficile à jouer à domicile et qui a fait un bon recrutement à tourné en eau de boudin , peut-être trop confiant avec de très bons résultats lors de la préparation l equipe n a jamais vraiment dominer son sujet sauf en début de rencontre , le gros match du gardien niçois a fait le reste ….une saison ne fait pas l autre , l equipe a beaucoup changé l encadrement également , cependant avec un début de calendrier très favorable, les points doivent rentrer rapidement sous peine de voir le doute s installer. Le derby de vendredi et le retour du public à chantereyne devrait permettre d enclencher la marche avant …je l espere .

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).