Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Amical

Soirée de gala au Fenix

, par Omeyer

Edouard Kempf (FENIX Toulouse HB)

Pour le tout dernier match de l'année, le Fenix a mis les petits plats dans les grands en organisant une grande soirée handballistique, avec comme point d'orgue : un match amical contre Barcelone. Au terme d'un match de haute voltige, les Blaugranas l'ont emporté 39 à 34.

Une ambiance festive pour une soirée exceptionnelle

C'est grâce au prêt de l'international serbe Nemanja Ilic en 2019, pour pallier à la blessure de Casper Mortensen, que cette rencontre a pu être organisée. Ayant cet accord déjà existant et Barcelone disposant de deux semaines avant le Final Four de Cologne, toutes les conditions étaient réunies pour organiser ce match.

Dans un amical où le seul but est de donner le maximum de soit et d'en mettre plein les yeux du public, tout en évitant les blessures. Autant dire que le match de ce soir n'y a pas fait défaut. Barcelone est une équipe qui sait déplacer les foules et c'est tout un palais des sports rempli qui s'apprête à assister à cette rencontre. Dès l'entrée des joueurs, barcelonais comme toulousains sont accueillis avec la manière, par un public qui sait recevoir. Les soixante minutes de cette partie vont voir le public occitan donner de la voix pour leur équipe, rythmant les attaques et les défenses au son des tambours et des applaudissements.

 
Ludovic Fabregas (FC Barcelone) Dika Mem (FC Barcelone)

Une répétition avant Cologne

Barcelone est rentré très fort et très vite dans cette partie. La vitesse apportée par des joueurs tel que Domen Makuc ou encore Dika Mem ont permis aux catalans de rapidement se retrouver à +3 (3-6, 10'). Peu impressionnés et pleins de ressources, les Toulousains vont resserrer les rangs et sur deux contre-attaques coup sur coup vont passer devant pour la première fois. Exploitant au maximum leur jeu à sept contre six, le Fenix va livrer une belle bataille durant ces trente premières minutes, restant cependant derrière les catalans (16-18, 30').

Le retour des vestiaires voit les hommes de Daniel Andjelkovic commettre de nombreuses imprécisions et vont buter sur l'international espagnol, Gonzalo Perez de Vargas. L'ancien de la maison toulousaine va rapidement permettre aux siens de prendre 4 buts d'avance. Les ballons rendus trop rapidement, faute de précipitation, ne facilitent pas la tâche aux locaux (21-25, 44'). La machine catalane déroule son jeu parfaitement huilé, trouvant de nombreuses solutions côté droit notamment grâce à leur ailier, Blaz Janc. Le Fenix n'a pas oublié de régaler son public, avec ce superbe kung-fu conclu par Ayoub Adbi, d'un tir dans le dos plein de sang-froid. Un dernier but catalan va venir parapher cette rencontre de gala (34-39, score final).

Pierrick Chelle (Fenix Toulouse Handball)

Un dernier hommage à leur capitaine

Tout une ville est venu célébrer l'ultime sortie professionnelle de son ailier droit, Pierrick Chelle. Honoré dès la présentation, le capitaine du Fenix aura connu une dernière sortie des plus mémorables. En avant-goût de ces célébrations, le temps mort pris à la 55ème minute aura permis une minute d'applaudissements pour "Picou", également salué par les Barcelonais.

Le match se termine ainsi que la carrière du numéro 3, mais ce dernier partira avec un vibrant hommage de la part de tout le palais des sports. Au programme : clapping, discours émouvant et petite vidéo hommage, retraçant les 17 années de carrière de Pierrick Chelle. Dans cette vidéo, nombreux ont été les messages de ces proches mais aussi de ses anciens coéquipiers comme Valentin Porte.

Enfin, après une énième tournée d'applaudissements, son coéquipier de longue date, Nemanja Ilic, et son entraineur adjoint, Rémi Clavel, lui ont remis deux maillots, dédicacés par toute l'équipe.

Les jeunes dans le grand bain

Téo Jarry, Maxime Discamps, Baptiste Briet ou encore Adrien Oulieu. Tel sont les noms de l'avenir du Fenix. Si le premier est devenu un habitué des terrains, notamment cette saison (32 buts en 30 matchs), les trois autres découvrent cette saison le monde professionnel. Un univers bien différent du centre de formation, qui en met pleins les yeux à la jeune garde toulousaine : "Tu es en centre, tu joues Paris, Nantes, Barcelone, ta saison elle est déjà réussie" (Baptiste Briet).

Profitant des absences et des blessés, les jeunes bénéficient d'une mise en avant plus que favorable. Pouvoir évoluer avec l'équipe première est un luxe, chose que les jeunes pousses ont bien compris : "L'important c'est de s'entraîner avec l'équipe première, on progresse bien plus vite qu'au centre et en plus les coachs sont derrière nous. Je prends ce qu'on me donne, pouvoir jouer une demi-heure contre Barcelone à 21 ans, c'est déjà énorme" continue le jeune demi-centre.

Le club, toujours dans son optique de transmission et d'intégration, accueille parfaitement les petits nouveaux dans l'effectif senior, les faisant se sentir partie intégrante du collectif. Encadrés, surveillés et conseillés, la jeunesse a toutes les clés pour s'épanouir : "Dès le premier entrainement, tu as l'impression d'être là depuis deux mois. Le fait de s'entrainer avec les pros nous permet de prendre énormément de conseils, parce que les coachs ne peuvent pas tout voir et donc avoir les seniors à côté, ça fait franchir un cap".

Toulouse aura parfaitement fêté le handball et le départ à la retraite de son capitaine. Pour couronner cette soirée, l'entraineur Daniel Andjelkovic a été élu "Meilleur entraineur" pour la deuxième fois consécutive.

 

A Toulouse, Théo Alleaume

Prochain match TV

Chambéry Savoie HB

20:00

Mar. 16 Avr.

Montpellier HB

Voir le programme TV

Plus d’actualités

0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x