Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EL (F)

Nantes n'ira pas au Final4

, par Schmid

Anna Lagerquist (Neptunes Nantes)
Énorme désillusion malgré une belle performance à l'aller en faveur des Neptunes, le retour d'Alina Grijseels aura sonné le glas de Nantes dans cette compétition (32-22). 

Avec déjà une belle avance lors du match aller (28-19), les Nantaises peuvent aborder la rencontre avec une relative sérénité. Le début de la rencontre est plutôt serré, aucune équipe ne se détache vraiment malgré un meilleur départ côté Nantes (4-510'). Les Allemandes mettent rapidement plus de volume en défense, n'hésitant pas à aller chasser les joueuses françaises jusqu'à 10 mètres : 3 échecs à 7m et les Allemandes prennent le lead (6-514'). Les joueuses du BVB poussent les ballons et misent sur le jeu rapide pour tenter de creuser l'écart, mais la défense des Nantaises veille au grain (8-620'), dans un premier temps. Le jeu rapide va d'abord payer pour les Allemandes, qui vont passer jusqu'à +4 mais quelques minutes avant la pause l'écart se réduit après quelques pertes de balles. Les Ligériennes ne paniquent pas, mais devront être plus disciplinées en deuxième période pour passer devant.

Bourreau de Dortmund la semaine passée, la gardienne Adrianna Placzek est pour le moment assez solide, néanmoins il y a trop de fautes techniques du côté de ses coéquipières. Grâce à un jeu rapide et une défense très agressive, le BVB mène à la mi-temps (13-11 MT), mais semble manquer parfois de lucidité après une grosse dépense d'énergie. À voir dans la durée si elles pourront tenir le rythme face aux Neptunes. 

Grijseels en patronne, un moneytime raté pour Nantes

L'état d'esprit est différent dès l'entame de deuxième période. La demi-centre Grijseels, qui faisait le jeu durant toute la première période, est d'abord bien neutralisée par la défense française. On sent tout de même que la dépense d'énergie de la première période ralentie les Allemandes, mais elles restent disciplinées et arrachent une sanction sur jeu de contre (17-1538'). En deuxième période, Adrianna Placzek est plus muette, tandis que son homologue germanique prend le dessus et permet à ses coéquipières de reprendre 3 buts d'écart (21-1844'). Grandveau multiplie les duels, et à raison : elle obtient un nouveau jet de 7m, non converti. 

Si on parvient à arracher les jets de 7m et les sanctions, il y a un réel problème d'efficacité avec notamment 5 ratés. Les Allemandes sont galvanisées par le public et les arrêts de Yara Ten Holte (12 arrêts, 40% à ce moment de la rencontre), retrouvent de l'énergie et creusent même l'écart (24-1951'). Les Nantaises sont en difficulté alors qu'on entre dans le moneytime, et l'avance engrangée au match aller se réduit... Les deux demi-centre Lena Grandveau et Alina Grijseels se livrent un beau duel lors des dernières minutes de la rencontre qui devient irresipirable, alors que Sprengels (7 buts) passe un superbe chabala pour réduire l'écart à -1 (30-2258')... Et Grijseels égalise avec son neuvième but : les deux équipes sont à égalité (31-2259'). 

Et c'est toujours la même qui va scorer dans les derniers instants de la rencontre : Grijseels condamne Nantes avec son dixième but, et Dortmund va conserver son avance de 10 buts avec une défense toujours aussi rugueuse (32-22 SF). Entre la vista d'Alina Grijseels (10/13) et les arrêts de Yara Ten Holte (14/35, 40%), nul besoin de chercher bien loin les bourreaux des Nantaises. Si on parle toujours de détails lorsqu'il y a si peu de différences entre les deux équipes, on peut notamment évoquer les échecs au jet de 7m : en effet, Nantes est passé à côté de cet exercice durant la rencontre, avec un 2/7 insuffisant. 

Prochain match TV

Füchse Berlin

20:45

Mar. 23 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori9
Sasori9
1 année il y a

Bon sang, on dirait Metz il y a quelques année !!!!

bdid
bdid
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

Si dans quelques années, Nantes ressemble à Metz d'aujourd'hui, c'est plutôt pas mal …

kouign amann
kouign amann
1 année il y a

Pas la journée pour les Nantais.es et pour la Bretagne en général !

Lolo
Lolo
1 année il y a

Bon nantes c est plus la bretagne, plus la loire atlantique… Mais qu elle dommage.

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x