Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EDF (F)

Les Bleues Impériales devant leur public

, par Peter

Crédits : FFHB

Quatre jours après leur écrasante victoire en Slovénie, les Bleues retrouvaient les coéquipières d’Ana Gros pour les débuts de la phase retour des qualificatifs à l’Euro 2024. D'ores et déjà qualifiées pour la compétition européenne, ce rendez-vous était marqué par le retour des Bleues devant leur public avec une très large victoire. 

Après leur sacre Mondial, les Françaises retrouvaient leur public pour célébrer leur titre, bien que les têtes soient déjà tournées vers l’Euro 2024, qui aura lieu en Autriche, en Hongrie et en Suisse. Dans La CO'MET d’Orléans, où les Bleues jouaient pour la première fois de son histoire, Olivier Krumbholz a décidé de laisser Hatadou Sako et Déborah Lassource en tribunes et d'aligner Floriane André et Oriane Ondono sur la feuille de match, restées en France en début de semaine.

Les Bleues débutent avec Laura Glauser dans les buts, Chloé Valentini et Alicia Toublanc aux ailes, Pauletta Foppa au poste de pivot et Laura Flippes, Tamara Horacek et Estelle Nze Minko sur la base arrière. Les Françaises ouvrent le score par l'intermédiaire de Chloé Valentini, après un premier arrêt de Laura Glauser. La défense est en place dès le début de la rencontre, à l'image du match de mercredi et le jeu de transition rapide des Bleues permet de mener facilement de cinq buts (6 - 1, 8'), avant de commencer le turnover habituel avec l'entrer d'Orlane Kanor et Grâce Zaadi-Deuna. Laura Glauser se montre impériale en début de rencontre avec quatre arrêts dans les dix premières minutes, dont un tir à bout portant de la pivot Klemencic. Au quart d'heure de jeu, le rythme baisse avec deux exclusions temporaires pour Orlane Kanor. Ana Gros, sur pénalty, permet à son équipe de rester à quelques longueurs des Bleues (8 - 4, 17'), avant que les ailières profitent des relances de Laura Glauser et que Méline Nocandy prenne trois ballons en course qui finissent au fond des cages Slovènes. La fin de mi-temps est à l'avantage des championnes du monde, avec le retour du sept de départ sur le terrain et les Bleues entrent aux vestiaires avec une large avance de dix buts (19 - 9, MT). La relation avec les pivots, qui avaient été efficace mercredi, a bien été contrée, aujourd'hui, par la défense française.

Laura Glauser, auteure de dix arrêts en première mi-temps laisse sa place à Floriane André pour le second acte. Dès le retour des vestiaires, les Bleues impriment le même rythme avec deux contre-attaques éclaires de la capitaine Estelle Nze-Minko et Chloé Valentini, ainsi que des interceptions meurtrières avec un but vide côté Slovène (26 - 10, 36'). Le festival se poursuit avec deux buts d'Orlane Kanor à dix mètres, bien amenés par le travail de Sarah Bouktit et Pauletta Foppa dans la défense adverse. Olivier Krumbholz peut rapidement faire tourner son effectif, en vue de la préparation des Jeux Olympiques, dès la quarantième minute (32 - 13, 41'), d'autant plus que la Slovénie perd sa capitaine sur une troisième exclusion temporaire à un quart d'heure du terme. La fin de match retombe en intensité, qu'importe les Bleues ont assuré l'essentiel, testé leurs enclenchements et surtout retrouvé leur public pour célébrer leur couronne mondiale. Score final 41-22 pour les Bleues.

Ce soir, les championnes du monde étaient bien trop fortes pour les Slovènes, qui n'ont pas apporté l'adversité attendue à ce niveau de compétition. Les Bleues enchaînent avec une dix-neuvième victoire de rang et entament de la meilleure manière leur année olympique.

Les Stats des Bleues Gardiennes : Glauser (10 arrêts/18 tirs dont 0/2 pen.), André ( 4 arrêts/ 17 tirs dont 1/1 pen.) Joueuses de Champs : Nocandy (3/4), Toublanc (3/5), Valentini (8/9), C. Lassource (3/3), Zaadi Deuna (3/4), Flippes (3/5), O. Kanor (3/5), Horacek (8/10 dont 6/6 pen), Foppa (2/2), Nze Minko (3/5), Ondono (0/2), Granier (1/1), Bouktit (0/1), Grandveau (1/4) Exclusions temporaires : Kanor x2, Foppa, Nze Minko

Prochain match TV

France

17:30

Dim. 14 Avr.

Roumanie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
HandiBag
HandiBag
1 mois il y a

Whaou quel rythme !!
Superbe match avec une EdF d’un niveau stratosphérique devant une Slovaquie dépassée…

Philippemhb
Philippemhb
1 mois il y a
Répondre à  HandiBag

Slovénie c’est bien aussi…

Slovenie
fan des dragonnes
fan des dragonnes
1 mois il y a

Sauf blessures, vu la qualité des joueuses, M Olivier Krumbholz va avoir du mal a faire des choix!! Le jeu par les ailes apporte clairement des options offensives!!

bdid
bdid
1 mois il y a
Répondre à  fan des dragonnes

A 15, le choix était plutôt facile, A 14, on a tendance à penser qu’il faudra éliminer une des 3 demi-centre, Zaadi, Horacek ou Nocandy. L’autre possibilité est d’enlever une ailière droite et de faire switcher Flippes d’arrière à ailière. C’est ce qui s’est fait à Tokyo, où Dancette n’a presque pas joué, Coatanea a été presque toute seule au poste de temps en temps remplacer par Flippes. Autrement, mettre Nocandy ARG et enlever Kanor, mais elle a fait une bonne coupe du monde et a été plutôt en forme sur ces 2 matchs et reste la seule grosse tireuse de loin. Autrement, tu bascules Nze Minko ARD et tu enlèves Grandveau qu’on n’a pas beaucoup vu sur ces 2 matchs, mais on se prive des éclats qu’elle peut faire sur certains matchs (en coupe du monde sur le match contre la Slovénie et sur la finale).
Si j’étais OK, je prendrais la solution avec une seule ALD, et, parce que je supporte les dragonnes, je précise que Granier a l’habitude de jouer des matchs pendant 60 minutes. En tout cas entre la messine et les 2 brestoises, le choix n’est pas évident.
Autrement, Horacek a tellement apporté sur la coupe du monde, que je ne la vois ne pas faire parti des 14. Zaadi ? Nocandy ? Je pense que c’est Nocandy qui y passerait, mais quel dommage alors.

NICOLAU
NICOLAU
1 mois il y a
Répondre à  bdid

Une réforme devrait avoir lieu au mois d’avril :il est envisagé 14 +3 joueurs et joueuses pour le Handball.Affaire a suivre autant chez les hommes les choix seront moins cornélien pour les filles ce sera compliqué vraiment il y a de la qualité et de l’homogénéité a chaque poste.Quel élan de fraîcheur cette E.d.F féminine.Un régal.

Poulette
Poulette
1 mois il y a
Répondre à  bdid

Je ne vois pas OK partir avec 1 ALD il a dit pendant l’interview qu’il allait sûrement doubler les postes. Malheureusement pour Nocandy je pense que c’est elle qui en fera les frais et qui sera la 15ème joueuse. S’il passe Flippes à l’aile elle pourra peu souffler et physiquement une compétition de ce niveau sans pouvoir trop tourner fait que sur les dernières lignes droites vous risquez de manquer de lucidité sans compter que c’est la seule gauchère ARD. Quant à Toublanc et Granier elles ont toutes 2 montré qu’elles avaient leur places et même si l’une et l’autre ont l’habitude d’avoir beaucoup de temps de jeu en club ça serait compliqué d’enchaîner pour elles.
Pour moi l’équipe sera :
ALg : Valentini, Lassource
ARG : Nze minko, Kanor
DC: Zaadi, Horacek
ARD : Flippes, Granveau
ALD: Toublanc, Granier
PIV: Foppa, Bouktit
GB : Glauser, Sako

Bien sur ce n’est qu’un avis personnel

Dernière modification le 1 mois il y a par Poulette
Averell
Averell
1 mois il y a
Répondre à  Poulette

Oui, c’est la selection qui parait le plus logique.
A mon avis, il y a quand meme debat sur le poste de DC entre Horacek et Nocandy. Cette derniere apporte plus de danger en attaque.
A voir aussi si Darleux arrive a retrouver un niveau d’excellence dans les buts. Ca pourrait relancer le debat pour la 2nd gardienne entre elle et Sako.

fan des dragonnes
fan des dragonnes
1 mois il y a
Répondre à  bdid

Flippes à l’aile? pourquoi pas, s’il y avait pénurie d’ailières. Mais, avec 3 postulantes, autant la garder sur la base arrière. Horacek me parait incontournable. elle a gagné en confiance à Nantes. Zaadi apporte son expérience et sa vista, Nocandy son imprévisibilité. je pense que Granveau fera les frais de cet « excès » de qualité. Cléopâtre, malgré sa gnaque, sa volonté ne me parait pas en mesure d’être prête à temps pour cet été.

jeanloup47
jeanloup47
1 mois il y a
Répondre à  bdid

Laissons les mots de tête à OK pour la sélection.
Tellement d’impondérables peuvent se produire en cinq mois!!!
Je lui conseille du gardénal pour évacuer les migraines

Lecalme44
Lecalme44
1 mois il y a

Quel bonheur de revoir Laura Glauser dans les buts. On sent qu’elle prend beaucoup de plaisir à être en équipe de France. Du haut niveau.

Averell
Averell
1 mois il y a

C’est quand meme incroyable les progres realises par cette equipe en quelques mois, en particulier dans le jeu d’attaque. La Slovenie, ok, ce n’est pas du niveau des pays nordiques, mais c’est pas non plus l’Italie ou la Lettonie. Et pourtant elle vient de se prendre 2 fessees bien marquantes!

11
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x