Coupe de la ligue (F)

Fleury en cador

Houette Fleury

Manon Houette resplendis en Auvergne (10/11) et va jouer la finale dimanche à 13H30 avec Fleury.

La seconde demi-finale de la coupe de la ligue féminine de handball opposait deux cadors du championnat de France. Metz, tenant du titre, retrouvait ceux qu’ils avaient battu en finale l’année passée. Seulement, Fleury-Loiret et son bouillonnant entraîneur Fréderic Bougeant ont coché la case coupe de la ligue.

La début de rencontre traduit les envies fortes du club de Fleury-Les-Aubrais. Un premier écart à (4-2, 9e) et une envie débordante à l’image de Kamdop que Kanto et compagnie a du mal à contenir. Metz va se maintenir dans cette première mi-temps par l’intermédiaire de sa joueuse en forme Ana Gros, qui s’envole à la 13e minute (6-4).

Metz débordé

Sauf que l’impression globale laissée par les Lorraines est celle d’être totalement dépassées par la rage de Fleury. Mangue s’impose et provoque les exclusions, tandis que Manon Houette est parfaite (6/6)… Tout le contraire de Laura Glauser qui semble aux abonnés absents (2/17 arrêts). Puni pour des fautes par manque de rythme, Metz finit la mi-temps à 4 et sur les rotules (17-12).
On a bien cru à un retour de Metz après la mi-temps. Galvanisées par Nina Kanto leur capitaine, les filles de Jérémy Roussel rentrent dans le vif du sujet avec un lob de Vuckevic, très bien à la finition ce soir, jusqu’à revenir à porté de tir via Luciano (17-15, 18e). Malheureusement, cela ne va pas durer bien longtemps.

Manon Houette, la bourreau

Car Fleury va se montrer intraitable en passant un écart de 8-1 sans jamais laisser le temps à Metz de respirer. Cabral Barbosa s’en donne à cœur joie, s’engouffrant dans les espaces laissés libres, Kamdop continue son travail de démolition… Et Manon Houette frôle la perfection (10/11). Un seul jet de 7m arrêté pour l’ailière gauche qui est présente en Auvergne (8/12 hier).
L’affaire étant actée à la 45e (26-18), l’effectif messin a logiquement tourné. Profitant du temps qu’on leur laisse, les jeunes pousses Ndiaye et Kpodar s’illustrent en remplacement des taulières. La seconde particulièrement, qui illumine le ciel brumeux de Metz avec lob en lucarne sans angle et un tir aérien. Mais ce n’est rien face à Mangue qui montre qu’elle n’est pas nominée au titre de joueuse IHF par hasard, en plaçant un 360° qui retourne la défense de Metz et sa gardienne Pierson. Gonflé à bloc, Fleury s’impose 31-24 et va commencer à penser à l’Union Mios Biganos-Bègles.

Statistiques :

Fleury-Loiret : Zoqbi de Paula (GB), Marion Callave (GB) – Dani Mino-Larenas (0/1), Melissa Agathe (1/2), Laura Kamdop (2/2), Maakan Tounkara (4/7), Manon Houette (10/11), Audrey Bruneau (0/1), Christelle Manga, Gnonsiane Niombla (1/5), Roseline Ngo-Leyi (1/1), Manon Grimaud, Cabral-Barbosa (7/11), Martha Mangue (5/6).
Metz Handball : Laura Glauser (GB), Gervaise Pierson (GB) – Deborah Kpodar (4/5), Nina Kanto (1/1), Ana Gros (6/14), Olivera Vukcevic (3/5), Hawa Ndiaye, Lara Gonzalez Ortega (2/4), Sonja Basic (2/5), Jurswaill Luciano (3/4), Lindsay Burlet (0/1), Kristina Liscevic (2/2), Claudine Mendy (1/2).
Arbitres : Gasmi et Gasmi.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).