Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LFH - Play-Downs

Le Havre relégué

, par Kucerka

Si Toulon et Mios jouaient cette dernière journée sans trop de pression, Dijon devait impérativement gagner en Aquitaine pour pouvoir assurer son maintien. Chose faite, les coéquipières de Marie Prouvensier peuvent passer un été tranquille après un court succès 26-25. De son côté, le Havre rejoindra les rangs de la D2 féminine la saison prochaine. 
Crédit photo : Bruno Belbouche
Crédit photo : Bruno Belbouche
  Aller chercher une victoire sur les terres de l'UMBB n'était pourtant pas une tâche facile. Avant cette rencontre, les filles d'Emmanuel Mayonnade n'avaient pas perdu sur leur parquet en play-downs. Elles avaient pourtant commencé fort face au Cercle Dijon Bourgogne. Un 4-0 infligé d'entrée de jeu (4-0, 4'). Malgré un temps-mort de Maréchal après ce quatrième but, les choses ne se sont pas arrangées pour autant. Les Dijonaises ont du attendre la fin de la première période pour mener (9-10, 22') grâce à une réalisation de Kellya Zulemaro (4/5 au total) qui vient conclure la série 5 buts infligée à l'UMBB. Malgré ce passage à vide, les Unionistes repassent devant à la pause (13-12, MT). De retour du vestiaire, les équipes se rendent les coups. C'est Marie Prouvensier qui va donner deux longueurs d'avance à son équipe pour la première fois de la rencontre (13-15, 34'). Cet avantage est vain puisque Borg et les siennes reviennent pour finalement lâcher du lest à 10 minutes du terme (21-23, 50'). Un dernier coup de cravache est donné par les locales pour tenter de revenir mais au final c'est Dijon qui s'impose et assure son maintien (25-26, Fin). La mission n'était pas facile pour le HAC qui devait compter sur une victoire de l'UMBB pour avoir une chance de se qualifier. Après une longue période d'observation entre les deux équipes, c'est Toulon qui prend les devants (4-6, 10'). Les Varoises profitent des deux pertes de balles d'Amandine Tissier pour combattre à une distance plus confortable. Les Havraises contraintes de l'emporter pour un éventuel maintien ne l'ont pas entendu de la même oreille et reviennent pour finalement virer en tête à la pause (17-16, MT). En début de deuxième période, les coéquipières de Laurène Catani remettent un coup d'accélérateur qui va être décisif (19-21, 36'). Grâce à ses 8 buts Stéphanie Daudé porte les siennes vers une courte victoire qui écarte définitivement le Havre de la LFH (31-32, Fin).

Prochain match TV

PSG Handball

21:15

Sam. 20 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori
Sasori
8 années il y a

La défaite contre Mios est une défaite de trop et elle condamne définitivement le HAC au D2 avant le match d'hier soir. Dijon a une équipe contrairement au HAC. Et pour rester en D1, il faut que le HAC gagne au moins 3 victoires. Elle n'a qu'une victoire, c'est trop peu.
Pffff j'ai la rancoeur envers le président. Garcia, Bougeant et Durrafourg ont bétonné HAC HB pour l'avenir, et Tetrel est venu pour le détruire.

Arthur Nuaes
Arthur Nuaes
8 années il y a

C'est clair que passer de la 3e place (en 2014-15) à la relégation 1 an plus tard, ça a de quoi te faire déprimer.
Sandor Rac doit être en maison de repos à l'heure qu'il est !
Cela dit, LeHavre est SPORTIVEMENT relégué. Il faudra attendre qq semaines pour un avis définitif notamment avec le bouclage des dossiers de la CNCG.

Arthur Nuaes
Arthur Nuaes
8 années il y a

Quand tu as une demi-équipe, difficile de faire mieux. Bougeant a compris que Stine Oftedal était le seul danger. Il a fait le boulot qu'il fallait sur elle au match retour. Résultat : Niakaté, Camara et Hanna Oftedal sont devenues complètement perdues. Jovanovic a vraiment pas eu de bol.
– Les 3 norvégiennes et Marija Jovanovic ont prolongé en janvier dernier.
– Briemant part jouer à la Celles Sur Belle. Est-ce sa volonté ? ou bien le club élague-t-il comme l'année dernière ?
– A priori il n'est pas prévu de remplacer les partantes (ce qui fait 2 voire 3 salaires de moins je ne sais pas si Issifou a eu un contrat pro). MAIS le club DOIT disposer de 8 joueuses pro d'après le cahier des charges de la LFH. Donc une joueuse (déjà au club) devrait signer son 1er contrat si les 3 partantes étaient pro.
– IPH avait quand même un budget de 1,6 millions cette année. (2 millions pour Fleury)
– Je ne crois pas me tromper en disant que plusieurs clubs avec un plus petit budget réussissent à avoir plus de contrats pro. IPH n'en a que 9 cette année.
– Il faut croire qu'il y a des soucis de gestion puisque une fois encore la CNCG dans son avis du 10 mai indique que IPH fait parti des 7 clubs de LFH qui ne respectent pas le cahiers des charges et donc ils seront "soumis d’une part, à une limitation de masse salariale autorisée et/ou, d’autre part, à un plan d’apurement de la situation nette négative, dans le cadre du contrôle de l’un et/ou l’autre des critères financiers"
– En conclusion, le club devrait donc avoir **un banc encore plus petit** la saison prochaine. A ce rythme le club finira par être composé uniquement de joueuses du centre de formation!!
– Charlotte Mordal ne reviendra pas (malgré la présence de ses amies): elle a eu une fille en octobre. Son conjoint (Magnus Dahl) va jouer au Danemark la saison prochaine (à Skjern Håndbold).Elle a déjà passé deux de relations longues distances (quand Dahl était en Espagne à Madrid puis en Allemagne à Wetzlar). Là avec un enfant … j'y crois pas.

Arthur Nuaes
Arthur Nuaes
8 années il y a
Répondre à  Arthur Nuaes

Désolé : ce commentaire n'est pas destiné à cette news!

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x