EDF U18

Ils sont prêts

France jeune - Hongrie hymne 2016

Les moins de 18 ans nationaux s’apprêtent à vivre leur premier Euro. Vainqueurs des Jeux Olympiques de la jeunesse l’été dernier, ils se sont préparés à Saint-Malo et Tignes afin d’assurer une position de favoris, à l’image de leur prédécesseurs.

France jeune - Hongrie tignes 2016La station de Tignes devient décidément un passage obligé pour les jeunes de l’équipe de France. Même lorsque la génération change, Eric Quintin revient avec ses minots : “C’est un stage pas facile, ils sont en altitude et la bouche s’ouvre très vite ! [rire]” . Une fin de préparation avec la Hongrie, qui a donné beaucoup de fil à retordre aux bleuets. Un long passage à vide en première mi-temps rend les choses très compliquées, mais les bleuets vont revenir et l’emporter (26-25) avec leur collectif ressoudé, poussé aussi par les arrêts de Pierre Rubens, les beaux gestes de Benjamin Richert et la patte chaude du capitaine Killian Villeminot. Un capitaine bien sur ses jambes et dans sa tête : “On a eu deux matches de préparation face à la Hongrie avec deux belles victoires. On s’accroche à l’entraînement, on essaye de se maintenir en forme pour le championnat d’Europe. On est confiant, il ne faut pas l’être trop bien sûr, mais on espère que ça va le faire. On a hâte d’y être” .

Une préparation positive

Eric Quintin – Crédit Photo : IHF

La préparation, terminée sur ce match complexe, le sélectionneur Eric Quintin en a tiré les premières grandes lignes : “Les enseignements sont plutôt positifs, on est très satisfait. On finit par un match tel qu’il peut y en avoir, c’est à dire un match où on est moins précis, moins précis dans les duels, moins précis dans l’organisation. C’est un peu étrange de finir sur cette sensation alors que c’était très bon jusque là, mais c’est aussi très bien parce qu’au moins on arrive avec le devoir de vigilance” . Avec aussi une nouvelle génération qui peut égaler la précédente : “C’est un bon groupe, intéressant, à l’écoute, qui assimile rapidement, et parfois qui a des variations d’états de forme et de vigilance comme dans tout les groupes. […] L’état d’esprit est très agréable, positif. Je pense qu’il est de nature à ce qu’il soit quand même solide dans les moments difficiles, c’est dans les moments difficiles que tu vois la vraie valeur des hommes” . Un état d’esprit solide, et des corps bien préparés : “Physiquement ça va, on a pas de bobos plus sérieux que ça. Ils ont trois-quatre jours de récupérations et on a le voyage la veille du match. On se prend pas trop la tête, on va essayer, là, de récupérer” .

Une compétition relevée

France jeune - Hongrie 2016Récupérer, avant le grand bain et des adversaires de qualités pour commencer. Dans un championnat d’Europe ou une défaite peut avoir des conséquences dramatiques, il ne faudra pas rater les premières marches Suisses (11/08) et Norvégiennes (12/08), afin d’être plus assuré avant l’Espagne (14/08). Des adversaires que les bleuets connaissent déjà : “La Suisse on les a déjà joué au FOJE, explique Killian Villeminot, on a joué l’Espagne régulièrement et on a rencontré la Norvège en demi finale des FOJE. On connaît assez bien ces équipes, on sait comment elles jouent mais elles nous connaissent aussi ! On va essayer de jouer différemment et on verra comment ça va se passer” . Comment ça va se passer, on ne le saura qu’au jour de la compétition. En revanche, pour Eric Quintin l’objectif ne changera jamais : “On a pas d’autres objectifs que d’aller sur une compétition que pour la gagner ! Après l’objectif essentiel c’est donner le meilleur de soi-même, et faire le distinguo, en tout cas l’analyse, entre ce qu’on s’estime capable de faire et ce qu’on a fait réellement. C’est l’objectif vraiment utile à la formation, mais on va sur une compétition pour la gagner” .

Le groupe en préparation

Gardiens : Florian Boulogne (Dunkerque) – Rubens Pierre (St Gratien Sannois) – Valentin Kieffer (Sélestat)
Ailiers gauche : Dylan Nahi (PSG) – Gaël Tribillon (Chartres)
Arrières gauches : Yoann Gibelin (US Créteil) – Elohim Prandi (Ivry)
Demi-centres : Nori Benhalima (St Raphaël) – Noah Gaudin (Sélestat) – Lilian Martinez (Nîmes) – Killian Villeminot (Montpellier)
Pivots : Antoine Jonnier (Bruges) – Virgile Pinchot (Istres) – Jonathan Mapu (St Raphaël)
Arrières droits : Julien Bos (Bruges) – Clément Damiani (St Raphaël) – Ewan-Gueric Kervadec (US Créteil) – Lucas Petraud (Chartres)
Ailiers droits : Édouard Kempf (Sélestat) – Benjamin Richert (Strasbourg Schiltigheim)

Maxime Thomas

HandNews & CasalHand

1 CommentairePoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 5 août 2016 à 09h23

    Allez, comme au FOJE l'an passé, battez-vous les jeunes !
    (Par contre Richert n'est plus à l'ESSAHB mais il a signé à Créteil)

    Et pourquoi pas un doublé U18 U20 ?

    D'ailleurs je pensais, entre tous les titres des jeunes au handball l'an passé (FOJE U17, Champions du monde U19 et U21), au foot cette année (champion d'europe filles et mec U19) et basket (champions d'europe U19 filles), le sport co français a encore de beaux jours devant lui !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).