EdF (M)

Les Bleus ne résistent pas à la Pologne

Crédit photo : EHF

Crédit photo : EHF

Dans leur troisième et dernier match de poule, les Français se sont inclinés face à des Polonais transcendés (25-31).

Les Français prennent la marée rouge et blanche en pleine face dès le début de match. Slawomir Szmal arrête tous les ballons qui lui sont envoyés et de l’autre côté Karol Bielecki fait feu de tout bois. L’arrière gauche, lâchement marqué par la défense française, arrose un Thierry Omeyer sans défense. Pire, on sent les bleus paniquer, perdre des ballons et offrir des solutions à leurs adversaires pour creuser l’écart, ce qu’ils font sans se faire prier, d’autant plus que les arbitres leur donnent un petit coup de pouce ici et là. Sur une énième contre-attaque, l’ailier gauche Krajewski donne sept buts d’avance aux Polonais, alors que les Français sont au fond du trou en attaque (5-12, 19′). Le staff français décide alors de changer son fusil d’épaule en faisant entrer Kentin Mahé, et le petit lutin de Flensburg va transformer le visage de l’équipe de France. Il gène, par sa défense avancée, les grands gabarits polonais qui n’arrivent plus à se lancer, et en attaque, il apporte du peps là où Nikola Karabatic et Valentin Porte prennent leurs balles arrêtés. Résultat, les Bleus refont leur retard et reviennent dans le match. Ils sont même à deux buts des Polonais en vue de la mi-temps, avant que Lijewski ne redonne trois buts d’avance aux Polonais à la pause (12-15, MT).

Des Français sans solutions en attaque

Crédit photo : EHF

Crédit photo : EHF

Malheureusement pour les Bleus, Slawomir Szmal revient des vestiaires comme il était entré sur le terrain, c’est à dire en faisant des arrêts. En plus, les Français, de Nikola Karabatic à Daniel Narcisse, forcent les situations, et les arbitres ne les aident pas des masses. Dans une atmosphère redevenue assourdissante, la Pologne creuse de nouveau le trou (14-20, 39′). Mais plus que les arbitres, pourtant franchement pas aidants, plus que le public, le souci est que la plupart des Français sont loin du niveau auquel on les attend. Nikola Karabatic et Daniel Narcisse ratent shoot sur shoot, l’attaque se retrouve sans solution face au bloc défensif polonais, et même Thierry Omeyer d’habitude si prompt à sauver l’embarcation du naufrage, est en difficulté. Bielecki et Krajewski viennent le tromper à plus de dix mètres, et même si les Polonais marquent le pas au grès de leurs rotations, l’écart ne se réduit pas (19-25, 50′). Dans une nouvelle tentative de changer le cours du match, Didier Dinart envoie alors Olivier Nyokas au front, et bien lui en prend puisqu’avec son dynamisme, il aide les Français à revenir. Deux buts plus tard, Michael Biegler, sentant le vent tourner, pose son temps-mort (23-26, 54′). Les Polonais se ressaisissent, et Bielecki remet la machine en marche. Le baroud d’honneur de Nyokas n’y changera rien, les Français s’inclinent 25-31.

POLOGNE : FRANCE 31:25 (15:12)

POLOGNE : Szmal (17/42 dont 2/4 pén), Wyszorminski; Lijeski (5/9), Krajewski (6/8), Bielecki (9/13 dont 1/1 pén), Wisniewski, M. Jurecki (2/4), Konitz (1/2), Grabarczyk, Glisnki, Syprzak (6/6), Daszek, Gebala, Lucak (1/2), Szyba (0/2), Chrapkowski (1/2)

FRANCE : Gérard, Omeyer (11/42 dont 0/1 pén); Rémili, O. Nyokas (4/5), Narcisse (1/5), Honrubia, N. Karabatic (1/7), Mahé (5/6 dont 1/2 pén), Abalo (5/8), Sorhaindo (2/5), Guigou (3/4 dont 1/2 pén), L. Karabatic (2/2), Fabregas, Derot, Porte (2/6), Kounkoud

A Cracovie, Kevin Domas

HandNews & CasalHand

33 CommentairesPoster un commentaire

  1. Balou - le 19 janvier 2016 à 22h05

    Certains points négatifs dans le jeu français, mais l’arbitrage n’était pas à la hauteur de l’événement. Trop de décisions contestables a mon goût!

  2. Benoit29 - le 19 janvier 2016 à 22h11

    Que dire de ce match? —> Pologne + arbitres Vs ailiers français et K. Mahé?

    Pour les arbitres, j'ai trouvé limite, mais je ne reviendrai pas dessus ça ne sert à rien et ça ne fait pas vraiment le score. Pour ce qui est de l'EDF, j'ai trouvé beaucoup de suffisance, notamment sur la base arrière. J'ai vraiment été bluffé par nos cadres qui ne l'ont vraiment pas été aujourd'hui. On en revient alors aux rotations: pourquoi faire jouer ces cadres TOUTE la partie alors qu'ils jouent mal et qu'en plus, ils s'épuisent? J'ai du mal à comprendre, Omeyer complètement absent (voir totalement), les karabatic, Narcisse, Porte… Je n'arrive pas à trouver les mots devant ce que je viens de voir. Si même dans ces matchs on n'est pas capable de faire tourner, comme par exemple faire rentrer Fabregas en défense (de toute façon ça pouvait pas être pire) ou Gérard au goal, on risque d'avoir beaucoup de problèmes lorsqu'on aura vraiment besoin d'eux. La preuve avec la volonté de Nyokas dans les dernières minutes, il aura fallu attendre 50 minutes pour voir un arrière qui marque, c'est dingue! (un peu exagéré mais pas loin). Bref, j'ai trouvé beaucoup de suffisance et je trouve ça triste.
    Quoi qu'il en soit, gros match des Polonais, ils ont été efficaces même si on les a un peu laissé jouer.

    Ceci est un commentaire écrit à chaud, merci de ne pas me tenir rigueur! 😉

    Vos avis?

  3. Elmer - le 19 janvier 2016 à 22h16

    Mon avis?
    Mauvaise gestion du collectif et on voit la limite de ce management par l’ancienneté et les “cadres” qui se gargarisent de ce statut.
    Kara/tchouf/narcisse/porte/omeyer sont restés à la sieste ce soir… on a tout joué systématiquement côté bras donc facile pour les polonais de nous lire et pour szmal de faire des parades… la défense qui soit disant était notre point fort… pfiou… bielecki qui canarde à 13m… le pivot qui fait ce qu’il veut..
    Enfin bref sale match dans sa globalité

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).