LFH – J3

Besançon au bout du suspens

Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

La LFH reprend bien ses droits avec deux duels de haut vol en ce début de week-end. Le premier a laissé Toulon et Nice se neutraliser après une remontada des Azuréennes en fin de match. L’autre, entre Besançon et Nantes qui au terme d’un match fou a laissé les Bisontines s’imposer 26-25. 

Après sa première victoire de la saison la semaine dernière, Nantes devait enchaîner à Besançon pour le compte de la troisième journée de LFH. Un déplacement compliqué compte tenu du calendrier qui n’a pas laissé de répit au collectif de Jan Basny avec la Coupe d’Europe qui s’est glissé au milieu des compétitions nationales. Cela a peut-être joué en faveur des Bisontines qui imposent leur rythme sur leur parquet et profitent des quelques pertes de balle nantaises. Cela les propulse rapidement en tête (4-1, 4’). La fluidité et la continuité de jeu des locales leur pose des problèmes à leurs adversaires du soir qui ne peuvent que constater les dégâts. Si Touré et Frécon font bien vivre le ballon, les coéquipières de Pauline Coatanea, très sollicitée en ce début de rencontre, se battent pour revenir à l’aube de la pause. Au final les Nantaises échouent à deux but au moment de rentrer au vestiaire (16-14, MT).

Une bataille à tous les niveaux

Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

Si les coéquipières de Stoiljkovic avaient eu du mal à contenir les Bisontines en défense, il n’en a pas été de même lorssqu’elles sont revenues sur le parquet. Plus en place autour de Camille Mandret et de cette même Stoiljkovic, elles, parviennent à récupérer des ballons pour passer devant (19-20, 41′). Cela lance le bras de fer entre deux formations qui ne lâchent rien et offrent un vrai duel. Le NLA joue sur sa nouvelle recrue, venue tout droit de Norvège, Malin Holta, qui trouve les solutions face à Catherine Gabriel. Elle permet aux siennes de prendre deux longueurs d’avance à un quart d’heure du terme (20-22, 45′).  Ce combat continue, entre deux équipes qui tentent le tout pour le tout mais personne ne plie. Le money-time n’en est pas moins stressant avec des ballons qui s’alourdissent au fur et à mesure que le chrono défile. Un but de Kolczynski pour donner une longueur d’avance à 30 secondes du terme (26-25, 59’30) qui laisse aux Nantaises l’occasion de revenir mais cela ne leur a pas profité, l’ESBF s’impose finalement (26-25, Fin).

Egalité parfaite dans le derby méditerranéen

Dans l’autre rencontre, de cette troisième journée, Toulon recevait son voisin méditerranéen Nice, auteur d’un très beau début de saison. Une rencontre a priori pas évidente pour un collectif varois largement touché par les blessures en ce début d’exercice. Pourtant ce sont bel et bien les filles de Thierry Vincent qui ont imposé leur rythme pendant près de 55 minutes. Elles se sont vu remontées par les aiglonnes en toute fin de rencontre (19-19, 26′). Quatre minutes sous haute tension qui vont finalement permettre aux deux formations du Sud de se quitter sur un match nul (20-20, Fin). 

Pub Espace Pronos LFH

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. stephane_44 - le 24 septembre 2016 à 20h04

    Le président du NLA va encore incendier ses joueuses … Par contre il ne dira rien sur son coach. Jean Basny à encore prouver son "savoir faire" en gâchant le dernier temps mort et donc la balle d'égalisation, en mettant en place un système au profit d'une joueuse qui venait de prendre 2 minutes sur l'action d'avant . Les joueuses ont été obligé de le lui faire remarquer et donc de se débrouiller toutes seules …

  2. Sasori9 - le 24 septembre 2016 à 20h49

    Exactement stephane_44, le coach a tué son propre équipe.

    Quel match !!!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).