EdF (M)

La France assure sa première place

332a8660

Quatrième match de poule pour l’équipe de France et quatrième victoire, cette fois contre la Russie (35- 24). Les Bleus sont désormais sûrs de finir premiers de leur poule.

Il va falloir s’y habituer, Didier Dinart et Guillaume Gille continuent à brouiller les pistes dans ce championnat du monde. La surprise du jour ? La titularisation d’Adrien Dipanda sur le poste d’arrière droit, sans doute pour faire souffler Valentin Porte, beaucoup utilisé en début de Mondial. On n’avait pas vu le Raphaëllois, il y a deux jours face à la Norvège, mais sur cette première période, on n’a vu que lui. Six buts dans les quinze premières minutes, huit sur l’ensemble pour la première mi-temps, on peut difficilement faire mieux. Défensivement, il a limité les dégâts face au feu follet Pavel Atman et c’est dans son sillage que les Français ont fait la course en tête tout au long de la première période, en saupoudrant le tout de quelques arrêts bien placés de Thierry Omeyer pour créer un premier trou (7-4, 13′). En tête oui, mais incapables de vraiment mettre sous l’éteignoir un adversaire qui exploitait la moindre faille. Et des failles, il y en avait, les décalages aboutissant systématiquement sur un Daniil Shishkarev excellent à l’aile, au point de finalement renvoyer Omeyer sur le banc au bout de dix-huit minutes. L’entrée de Vincent Gérard correspondait, hasard ou non, à la meilleure phase des Bleus dans cette première période. Certes, toutes les tentatives n’étaient pas couronnées de succès, mais les Français usaient leurs adversaires, profitant des rotations pour envoyer Nikola Karabatic leur donner cinq buts d’avance à une minute de la pause, un écart que les Bleus allaient conserver jusqu’à la sirène (16-11, MT).

L’effectif a pu tourner

france-bresil-mahe-9634-2Si la grande prestation d’Adrien Dipanda est forcément une bonne chose pour l’équipe de France, l’autre bonne nouvelle, on commence à en avoir l’habitude. Les deux sélectionneurs ont eu tout le loisir de faire tourner dans une deuxième période maitrisée de bout en bout. Ainsi, Daniel Narcisse a pu souffler, tout comme Mickaël Guigou et Luc Abalo, tandis que Nédim Rémili, Kentin Mahé et Valentin Porte ont eu le droit à leurs trente minutes syndicales sur le terrain. Sur son aile gauche, Mahé a dynamité les derniers espoirs russes à coup de chevauchées de folie tandis que Rémili n’a pas hésité au moment de prendre sa chance, signe que son début de Mondial quelconque est bel et bien oublié. On a même pu voir, grandeur nature, l’association Fabregas-Dipanda dans le secteur central de la défense au moment où la Russie explosait (26-18, 43′). Sans Pavel Atman, sorti sur blessure, l’équipe russe est apparue comme déboussolée et n’est jamais arrivée à reprendre le fil de son match, subissant les courses sans ballon de Rémili, avant que Thierry Omeyer, renvoyé sur le terrain pour le dernier quart d’heure, ne mette le couvercle sur la cocotte russe. Pour que la fête soit complète, Olivier Nyokas a eu le droit à son ovation à ses premiers pas sur le terrain, lui qui avait enflammé cette salle il y a un mois avec le club local. Le joueur du PSG, William Accambray, et Dika Mem de Barcelone ont eu eux aussi le droit fouler le parquet nantais ce soir en fin de match. Kentin Mahé a été sacré MVP du match. Bref, la soirée a été belle, la victoire large et le spectacle au rendez-vous. Et, bonus non négligeable, la première place est déjà conquise…Que demander de plus ?

Statistiques :

RUSSIE – FRANCE 24:35 (11:16)
Arbitres : M. Gjeding, M. Hansen (DAN)

Russie : Bogdanov (2 arrêts / 9 tirs dont 0/1 pén), Kireev (5 arrêts / 33 tirs dont 0/1 pén); Kiselev (1/4), Shishkarev (6/9), Kovalev (4/4 dont 14/4 pén), Shkurinskiy (1/1), Chernoivanov, Atman (2/5), Gorbok (0/1), Chipurin (2/2), Kalarash (0/2), Shelmenko (2/4), Dibirov (0/2), Soroka (2/2), Valiullin, Zhitnikov (4/7)

France : Gérard (6 arrêts / 18 arrêts dont 0/1 pén), Omeyer (5 arrêts / 17 tirs dont 0/3 pén); Rémili (5/5), Nyokas (0/1), Narcisse (1/2), N. Karabatic (2/4), Mahé (7/8 dont 2/2 pén), N’Guessan (1/2), Accambray (1/1), Abalo (1/2), Sorhaindo (1/1), Guigou (2/2), Fabregas (3/3), Dipanda (8/10), Porte (1/2), Mem (2/3)

A Nantes, Kevin Domas

47 CommentairesPoster un commentaire

  1. Titiisnotdead - le 17 janvier 2017 à 22h14

    Ok monsieur di panda , je reconnais j’y croyais pas et j’avais tort lol

  2. Hand67 - le 17 janvier 2017 à 22h18

    On me dit dans l’oreillette que Di Panda , Mem et Accambray font une bise sur le front à ceux qui les critiqués

    • Etienne221 - le 18 janvier 2017 à 12h20

      En même temps, si personne n'a la droit d'être critiqué, à quoi bon faire des forums ? On se contente de regarder les matchs et d'aller au dodo ? Drôle de conception des choses…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).