Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LFH - 1/2 Play-off aller

Issy-Paris prend la main face à Brest

, par Dalibor

Au terme d'un vrai combat défensif, Issy-Paris a décroché une belle victoire à Brest (23-21) en demi-finale aller du championnat. Un avantage non négligeable avant la manche retour qui se tiendra à Issy-lès-Moulineaux vendredi prochain (18h30).

Pour la troisième fois consécutive, IPH a donc battu le BBH. Solides d'entrée, les Parisiennes poussent Laurent Bezeau a poser son premier temps-mort rapidement (1-3, 8'). En manque de réussite offensive et face à une Silje Solberg efficace, les Brestoises peinent à faire la jonction avec les joueuses d'Arnaud Gandais (2-6, 14') avant que leur solution ne vienne finalement de leur défense. Pendant le dernier quart d'heure, les Parisiennes n'arrivent en effet qu'à inscrire un seul but, permettant ainsi à Brest de revenir à hauteur (7-7, 25') puis de prendre les commandes de la rencontre juste avant la pause (9-7, MT).

Au retour des vestiaires, IPH assène un coup sur la tête des Brestoises en claquant un 3-0 d'entrée (9-10, 34'). Une Coralie Lassource virevoltante, une Hanna Oftedal à la mire bien réglée et une Lois Abbingh précise aux 7 mètres, permettent, entre autres, aux Parisiennes de garder la main sur le match (13-15, 15'). De l'autre côté du terrain, le jeu d'attaque brestois retombe dans ses travers des dernières semaines, bien que Marta Mangué soit efficace aux pénaltys (18-19, 24'). Sereinement, les Parisiennes ne tremblent pas dans les dernières minutes pour finalement l'emporter de deux buts (21-23, FT).

« Ce que j’ai envie de retenir, c’est le courage et l’engagement des filles durant le match, note Laurent Bezeau. Ça me donne espoir et envie d’aller chercher la qualif’ à Paris. Le début de match me laissait penser que ce serait très compliqué. Mais les filles ont fait preuve de beaucoup de courage et su remonter la pente. On a réussi à ne prendre que 7 buts en première mi-temps mais malheureusement, on n’est pas parvenus à stabiliser de la même manière la défense ensuite. On en prend 16 en deuxième et c’est lourd de conséquence. À la fin, on est à -2 et l’espoir est permis pour le retour, c’est ce qu’on va retenir. Vous ne pensez quand même pas qu’on va aller à Paris en disant que c’est terminé, concluait le coach brestois. Les Isséennes n’ont pas forcément toujours montré qu’elles étaient au-dessus de nous ce soir. Autant la demi-finale de Coupe me laissait penser que cette équipe avait de la marge sur nous, autant sur ce match, vu ce qu’on a proposé, je pense qu’on peut être devant. J’espère juste que les filles auront envie de rester ensemble parce qu’une confrontation aller-retour, ce n’est jamais simple nerveusement ».

« +2, c’est un écart piégeux, explique de son côté Arnaud Gandais. On pourrait avoir tendance à dire qu’on a un pied en finale mais ce serait n’importe quoi. Je sais combien c’est dangereux de gagner d’un écart faible à l’extérieur parce qu’on peut être tenté de faire moins d’efforts ensuite en ayant l’impression que c’est plus facile. C’était un scénario particulier. On a vite pris les devants mais on a ensuite peut-être manqué d’humilité et on s’est fait punir. On avait un peu la tête à l’envers à la mi-temps mais on a réussi à trouver des ressources de combat pour repasser devant et maintenir l’écart jusqu’au bout ».

Déclarations par le service communication du BBH

Prochain match TV

Slovénie

09:00

Jeu. 25 Juil.

Danemark

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori9
Sasori9
7 années il y a

Ce match confirme que j'ai pensé sur IPH, les Lionnes jouent mieux en mieux et plus efficace que début de la saison. Et elles sont plus libérée. Hanna est plus performante que d'habitude.

Mais il ne faut pas enterrer les Bretonnes, elles iront à Paris pour rendre la monnaie de sa pièce !!! IPH a gagné en terre Bretonne, c'est un truc de ouf !
Darleux a été véxé. Mangué aussi. Akoa est amère… Je trouve que Brest est individualiste par contre. Trop de star ?
Que Brest soit plus collectif !

lamirabel29
lamirabel29
7 années il y a

plus collectif, et surtout plus serein devant la gardienne….. si on met pas les ballons au fond, on peut pas gagner…
En tout cas les gardiennes ont brillé 🙂

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x