Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LFH - J11

Onzième succès pour Metz, l'ESBF et IPH à la relance

, par Dalibor

En ouverture de la onzième journée de LFH, Metz s'est bien rassuré face à Nantes (38-23). Hier, Issy-Paris a sorti un très gros match face à Nice (36-27), Besançon s'est relancé à Chambray (19-18) et Brest a assuré à Dijon (27-20).

Issy-Paris inflige un coup d'arrêt à Nice

L'affiche de cette onzième journée de LFH a finalement offert un match à sens unique, ou presque. Après trois défaites de suite, les Parisiennes se sont rassurées de la meilleure des manières avant leur entrée en lice en Coupe EHF ce week-end. L'OGCN, l'une des équipes les plus séduisantes du championnat, en a fait les frais en encaissant sa plus grosse défaite de la saison. Après un début de match débridé (7-5, 9'), les joueuses d'Arnaud Gandais ont resserré la vis en défense tout en restant efficaces en attaque. Au quart d'heure de jeu, l'intenable Tamara Horacek (11 buts) donnait trois buts d'avance aux siennes (11-8, 15') et IPH filait devant jusqu'à la pause (18-16, MT). De retour des vestiaire, l'OGCN encaissait un 3-0 d'entrée (21-16, 33'). Carmen Martin tentait bien de ramener les siennes au contact des Parisiennes mais tout souriait aux locales (28-20, 39'). Les statistiques de la base arrière parisienne ont été excellentes hier soir : le trio Horacek, Abbingh, Frey a inscrit 24 buts sur l'ensemble du match. A dix minutes du terme, Issy passait même la barre des dix buts (34-24, 50') pour finalement aller s'imposer tranquillement (36-27, FT). Avec ce septième succès de la saison, IPH revient à un point de son adversaire du soir et à égalité de Nantes.

Besançon peut souffler

Après un dernier mois compliqué, l'ESBF peut s'envoler en Russie aujourd'hui l'esprit tranquille. En déplacement à Chambray, également dans le doute, les filles de Raphaëlle Tervel ont fait preuve d'une détermination sans faille pour l'emporter. Les deux formations se sont livrées à un combat défensif acharné pendant soixante minutes. Après un début de rencontre équilibré (4-4, 11'), c'est l'ESBF qui tapait sur la tête de l'adversaire en premier. En double infériorité numérique, Alizée Frécon (2 buts) puis Alice Levêque (2) donnaient l'avantage aux leurs (5-6, 17') et Besançon menait la danse à la mi-temps (8-10, MT). Le retour des vestiaires ne fut pas plus calme côté défensif. Oeil pour oeil, dent pour dent, chaque but était alors une petite victoire d'un côté comme de l'autre. En dix minutes, les deux équipes ne marquaient que deux petits buts chacune (10-12, 40'). Vanessa Boutrouille (9 buts) et le CTHB revenaient finalement à égalité (17-17, 54') mais l'ESBF ne tremblera pas cette fois-ci. Aïssatou Kouyaté (2) puis Alizée Frécon marquaient deux buts d'affilée et l'ESBF filait vers un succès qui lui échappait depuis trois matchs d'affilée en championnat (19-18, FT). Au général, Besançon distance de deux unités son adversaire du soir et consolide sa septième place. Chambray reste à la huitième position.

Metz va bien, merci pour lui

Après sa déception monténégrine (18-23), Metz devait vite se remettre en selle pour la réception de Nantes qui restait sur cinq victoires de suite. Un test grandeur nature passé avec succès par les Lorraines. Avec application, les joueuses de Manu Mayonnade ont progressivement éteint les espoirs nantais (12-6, 18' ; 18-12, MT). Outre l'écart (+14 au final) ou le nombre de buts inscrits, le plus haut depuis le début de saison pour Metz, la prestation collective des Dragonnes est également à souligner. Toutes les joueuses ont apporté leur pierre à l'édifice : Ana Gros (7 buts), Orlane Kanor et Manon Houette (5), Marie-Hélène Sajka et Meline Nocandy (3), entre autres... A noter les neuf buts de Blandine Dancette côté rose. Sans Xenia Smits, également forfait pour le déplacement à Kristiansand demain, Metz a rassuré et termine champion d'Automne invaincu.

Brest sérieux à Dijon

En déplacement chez la lanterne rouge, Brest a lui aussi livré une rencontre très sérieuse à Dijon même si les Bretonnes se sont fait un peu peur. Bien en place défensivement et propres offensivement, les Bretonnes ont d'abord rejoint les vestiaires avec une avance à priori confortable (11-16, MT). Mais le retour des vestiaires changea la donne. Dijon, très accrocheur, est alors revenu petit à petit tandis que Brest ne parvennait à inscrire que trois buts en un quart d'heure. Sarah Paulsen (3 buts) fut alors précieuse pour les Bourguignonnes (17-20, 17') mais, sans trembler, les Bretonnes finiront par repartir de l'avant. Avec une Pauline Coatanea (7 buts) diablement efficace devant, le BBH s'envolait vers un huitième succès cette saison. Il passera l'hiver bien calé à la deuxième place du championnat, quatre points derrière Metz et trois points devant Nice. Dijon, de son côté, devra espérer des jours meilleurs en seconde partie de saison.

Prochain match TV

France

16:40

Ven. 19 Juil.

Croatie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x