Mondial 2017

Les Bleus ont apprécié l’ambiance

france-bresil-supporters-9321

Souvent enthousiaste tout au long du premier match des Bleus contre le Brésil mercredi soir à l’AccorHotels Arena (31-16), le public est lui aussi bien rentré dans son mondial. Les joueurs ont apprécié ce soutien populaire qu’ils espèrent encore plus démonstratif pour la suite.

france-bresil-supporters-7940Pour le suspense, ils repasseront. Les supporters français, qui avaient répondu massivement présent pour le premier match du mondial entre la France et le Brésil, ont vite compris que la soirée serait à sens unique face à des brésiliens en échec total devant Thierry Omeyer. Avec 15.609 spectateurs, nouveau record national à la clé pour un match de handball, Bercy a donné de la voix derrière les Bleus même si quelques moments de silence ont accompagné le match à sens unique de la France. “Le public a été super, se réjouit Nedim Rémili. Je pense qu’on a tous été impressionnés quand on est entrés sur le terrain, l’ambiance était superbe.”

La Marseillaise reprise en cœur par toute l’AccorHotels Arena a donné le ton de ce qui attend le groupe France pour la suite de la compétition. « L’ambiance était magnifique, confirme Cédric Sorhaindo. Déjà en 2001, j’y étais pour les demi-finales. Je ne pensais pas avoir autant d’engouement. Forcément, ça pousse et ça nous rappelle que nous n’avons pas le droit à l’erreur pour pouvoir faire corps avec le public”.

Nikola Karabatic : “ça m’a donné la chair de poule”

karabaticLa ola a notamment accompagné la seconde période des Bleus, ainsi que les applaudissements devant les arrêts de Vincent Gérard ou encore la précision aux tirs de Valentin Porte. Les supporters ont pu profiter d’un vrai récital de la France. “Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, c’est une première pour moi de jouer une compétition à domicile avec l’équipe de France, confiait Nikola Karabatic après la rencontre. C’était juste magique, pouvoir entrer dans la salle à la présentation des joueurs avec cette ovation, ça m’a donné la chair de poule. Il y a eu beaucoup d’émotions et je n’oublierai jamais ce moment”.

Le public de Bercy,« exceptionnel » selon Michael Guigou, passe maintenant le relais aux supporters nantais. En la matière, les Bleus devraient être servis en termes de ferveur et d’ambiance. « Bercy est une salle top mais on sait qu’à Nantes, ça va être énorme aussi avec des supporters qui vont être à fond derrière nous, se réjouit d’avance Thierry Omeyer. Il faut se servir du public, il t’aide à te transcender même si tu as de la pression avant le match.” Tous les Bleus avaient hâte après la rencontre de communier à nouveau avec leurs supporters d’un mondial qu’ils espèrent eux aussi phénoménal.

Olivier Poignard (avec Kevin Domas), à Bercy

Pub Espace Pronos EDF

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 12 janvier 2017 à 08h30

    Il faut que le public devienne une aide et pas un poids dans les moments difficiles surtout, pas comme pour la Croatie en 2009, le Dannemark en 2011 (même si c'était en suède c'était à moins de 50km du Dannemark) et 2014 !

  2. Olivier1 - le 12 janvier 2017 à 12h56

    Très belle ambiance! je trouve juste l ambiance sur le plateau de beinsport un peu tendu en partie du a Richardson qui était beaucoup moins souriant qu’ habituellement. Est il en train d attraper la grosse tête du a sa grande notoriete comme nos amis fouteux? :/ …

    Et puis Fernandez qui commence aussi l émission en le clashant des le début. règlement de comptes entre certains? :/

    On dirait que finalement l ambiance au sein du groupe France n était pas aussi merveilleuse que ca et que certains quelques années après commencent à se lâcher. J espere que çà finira pas comme le célèbre groupe des Beatles, tous le monde dans son coin (ca serait dommage…)

    Onesta aussi avait l air pas très comptant (s il n est pas comptant de son placement c est pas à Beinsport qu’ il faut se plaindre ….)

    • Olivier1 - le 12 janvier 2017 à 12h57

      Content*

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves