Mondial U19

Montée en puissance

Après une victoire en ouverture plus complexe qu’il n’y paraît face au Bahreïn (42-20), les bleuets ont confirmé dans le premier choc nordique face à la Norvège (34-28). La qualification peut être validée dès demain face à l’Egypte.

L’équipe de France jeune aura eu besoin d’une mi-temps pour se mettre dans le rythme du mondial. Une première mi-temps un peu longue face au Bahreïn, peut-être en manque de jambe à cause de l’horaire – le match se jouait à 10h heure locale (11-8, 15e). Mais en seconde période, les bleuets sont lancé et passent 22-7 à des bahreiniens contents d’entendre la sonnerie finale (42-20, SF). Les bleuets devaient cependant confirmer face à la Norvège en deuxième rencontre, un des adversaire phare de la poule.

Sans difficultés majeures

Source : EHF

De choc, il n’y en a pas eu. Prenant un départ parfait sous la conduite de Kyllian Villeminot (10/10, 5 passes décisives), les bleuets ne lâcheront jamais les commandes du match (6-2, 7e). Le rythme est infernal pour des norvégiens visiblement sans réponses. Pourtant les bleuets ne donnent pas la sensation de surjouer. On constate même que la Norvège obtient de nombreux ballons de seconde chance… Qui ne suffisent visiblement pas (17-9, 24e). L’écart fait, celui-ci va se maintenir avec le concours de l’ensemble du collectif, tout les joueurs ayant eu l’occasion de jouer durant la rencontre. L’attention va toutefois retomber par période et beaucoup en fin de match, avec le score bleu qui reste bloqué sept minutes jusqu’à un sept mètre de Noah Gaudin (32-26, 54e). Mais cela ne donnera même pas de frémissement à une équipe qui devait déjà penser à se préserver (34-28, SF). Il faudra en effet enchaîner dès demain face à l’Egypte, un match qui devrait permettre aux jeunes de valider la place en huitième. Avant de commencer à se projeter.

La feuille de match

France – 34

Bastien Soullier (GB – 8/22) ; Valentin Kieffer (GB – 6/20) – Benjamin Richert (3/3) ; Julien Bos (3/3) ; Gael Tribillon (1/2) ; Noah Gaudin (2/4) ; Elohim Prandi (1/2) ; Kyllian Villeminot (10/10) ; Dylan Nahi (2/3) ; Edouard Kempf (3/3) ; Nori Benhalima (2/3) ; Clement Damiani (3/6) ; Yoann Gibelin (2/2) ; Jonathan Mapu (1/1) ; Robin Dourte ; Hugo Brouzet (1/1).

Norvège – 28

Emil Kheri Imsgard (GB – 3/18)) ; Halvor Elias Naerland (GB – 3/22) ; Sander Drange Heieren (GB) – Preden Egeli (2/6) ; Ole Naerland (0/1) ; Sander Loevlie Simonsen (3/4) ; Sander Wennberg Linderud (0/1) ; Fabian Sandven (1/5) ; Sindre Heldal (8/12) ; Rassin Haugseng (0/1) ; Olaf Richter Hoffstad (1/1) ; Andreas Horst Haugseng (1/2) ; Henrik Eversen (2/4) ; Bjoernar Pedersen (1/1) ; Thomas Horneland Boilesen (7/11) ; Sander Rogne Myklebust (2/2).

Revoir le match

Maxime Thomas

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 10 août 2017 à 19h48

    Les Norges font bcp déchets, déchets de passe et de technique, les Bleus en profitent pour les punir.
    Par contre, els Bleus font quand meme quelque déchets de passe mais les Norges n'en profitent pas !

    La défense 1-5 a fait bcp dégats aux Norges mais il faut avouer quand meme que les Nordiques ratent trop de tir facil… Bizarre ca. C'est la défense des Bleus ou c'est les Norges ne sont pas entré dans le match. J'espère que la France ne va pas rencontrer la Norvège en phase finale…

  2. Siping06 - le 10 août 2017 à 20h16

    Tu as fais du Hb Sasori ?

    • Syahn - le 11 août 2017 à 09h57

      En unss au college, soit probablement plus avancé que ses cours de français.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves