Mondial U19

La première place acquise

Source : IHF

L’équipe de France jeune masculine continue son parcours sans faute à Tbilissi. C’est la Suède aujourd’hui qui a dû rendre les armes en fin de rencontre (29-21). Les français ont assuré la première place avant la dernière journée.

Source : IHF

Comme par habitude, les bleuets sont rentrés très fort dans la rencontre. Une défense bien en place récupère d’entrée les ballons pour nourrir les contres éclairs de Gaël Tribillon et Kyllian Villeminot (2-0, 2e). Mais contrairement aux précédentes rencontres, l’attaque placée ne parvient pas à se développer aussi bien qu’à l’habitude. La faute au gardien suédois Gustaf Banke, bien en vue, mais pas seulement. On sent une gène dans les transmissions, et la balle peine à arriver au but. Des pertes de balles et fautes offensives qui finissent par coûter cher face à une équipe qui joue sa place dans le tournoi (6-7, 18e). Dans ce jour sans offensif, la défense et Bastien Soullier tiennent la baraque (12-9, MT).

Irrésistibles

Source : IHF

Le retour des vestiaires est relativement inquiétant. Les arrières gauche Yoann Gibelin et Elohim Prandi s’emmêlent les pinceaux et les suédois profitent de la réussite de Karl Wallinius de loin et de Markus Thorbjorn à sept mètre pour dominer à nouveau (13-14, 36e). Leurs espoirs vont toutefois s’envoler définitivement à la suite de ce but. La faute aux ailiers Edouard Kempf et Dylan Nahi, qui vont se régaler sur leurs ailes et avec les contres récupérés par une 1-5 diablement efficace (21-16, 45e). Dans les dix dernières minutes, la Suède jette l’éponge, visiblement à bout. Comme face à l’Egypte, les bleuets ont réussi à fatiguer leurs adversaires pour prendre la main en fin de rencontre. Cette fois sans être brillant, ils obtiennent l’essentiel tout en restant aux aguets pour la suite (29-21, SF). Au minimum, un huitième de finale.

La feuille de match

France – 29 

Bastien Soullier (GB – 7/21) ; Valentin Kieffer (GB – 3/10) – Benjamin Richert (1/3) ; Julien Bos ; Gael Tribillon (1/2) ; Noah Gaudin (3/6) ; Elohim Prandi (0/1) ; Kyllian Villeminot (6/12) ; Dylan Nahi (5/7) ; Edouard Kempf (5/6) ; Nori Benhalima (2/3) ; Clement Damiani (3/3) ; Yoann Gibelin (0/1) ; Jonathan Mapu (2/2) ; Robin Dourte (1/2) ; Hugo Brouzet.

Suède – 21

Mans Landgren (GB – 1/8) ; Gustaf Banke (GB – 9/31) – Carl Mollerstrom ; Axel Morand (2/2) ; Marcus Ekman (1/2) ; J. Svensson (1/1) ; Simon Ortelind ; Victor Hedin (0/2) ; Markus Thorbjorn (6/9) ; Anton Persson (1/1) ; Erik Hvenfelt ; Jack Thurin (3/11) ; Oskar Sunnefeldt (4/10) ; A. L. Jurmala ; Melker Norrman ; Karl Wallinius (3/5).

Maxime Thomas

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 14 août 2017 à 08h56

    Nahi et Kempf sont déjà apparus quelques fois avec l'équipe 1 du PSG, mais ils mériteraient de faire quelques matchs en +. Pourquoi pas les matchs "faciles" en LNH pour faire souffler Uwe et Luc ? (Bon après quand on a vu comment le psg pouvait négocier certains matchs "faciles"…)

    • Holyel - le 14 août 2017 à 10h00

      Nahi était dans le groupe presque toute la saison et le sera probablement encore, sans ailier gauche remplaçant et avec un effectif peu nombreux, mais avec Noka il aura du mal à avoir du temps de jeu

      • jpf_hb - le 14 août 2017 à 10h14

        Ouaip, c'est vrai qu'il n'y a que Uwe à gauche alors Nahi y était souvent, des fois même Narcisse…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves