Mondial U19

Réjouissant ! (1/2)

Source : IHF

Le mondial jeune en a terminé avec la phase préliminaire et se dirige désormais vers les huitièmes de finales. Des huitièmes qui sont à l’image du premier tour : renversant. L’exact opposé du mondial junior, finalement assez prévisible, avec des affiches hautes en couleurs. Des affiches dont seront absent la Norvège – demi-finaliste du FOJE en 2015 ! – et la Géorgie, pays hôte. L’occasion de présenter ces huitièmes, en commençant par le premier tableau où n’évoluera pas l’équipe de France.

Pour lire la suite de l’article avec le tableau de l’équipe de France, cliquez ici.

Islande (1B) – Suède (4A) : la guerre du nord

Source : IHF

L’Islande a arraché la première place du groupe B dans les derniers instant du match “finale” qui l’opposait à l’Allemagne (28-27). Face au troisième de l’Euro jeune, les Islandais se sont appuyés sur leurs deux hommes fort dans la compétition : le meilleur buteur de la compétition Einarsson (46/71 – Photo), et le meilleur gardien de la compétition Andri Scheving (48 arrêt à 45%). Rien de moins, et pourtant il aura fallut un but au buzzer de l’ailier gauche Thorkelsson pour dépasser l’Allemagne. Comme quoi. Face à l’Islande, la Suède tentera l’incroyable. Quatrième et dernier qualifié de la poule A – celle des bleuets – elle ne doit son salut qu’à une courte victoire inaugurale face à la Norvège (23-20), et une poussive face au Bahreïn (28-20).

Slovénie (3D) – Croatie (2C) : malheur au perdant

Source : IHF

Cette rencontre est le remake d’une demi-finale haute en couleur à Koprivnika à l’été 2015. La Croatie en était sortie vainqueur, et termina second au final. La Slovénie de son côté avait perdu la petite finale. Si les deux équipes étaient satisfaites de leurs compétition, il en saura autrement de ce mondial. La Croatie est passée à côté de son début de compétition, avec un nul face au Portugal (30-30) et une défaite face à la Corée du Sud (31-33). Il faudra ensuite un retour comme rarement (9-18, 25e) pour battre la Pologne. Un 9-0 en toute fin de rencontre et voilà la Croatie sur les rails des huitièmes (33-28), enfin ! La compétition est moins mouvementée pour la Slovénie, mais lors des deux grandes rencontres elle n’a pas su faire la différence. Face à la Tunisie (26-29) et à l’Espagne (22-30), il manquait un peu de génie dans les moments clés. Le poids de l’absence de Tilen Kosi, blessé en préparation et meilleur joueur de l’équipe à l’Euro jeune, est à mettre en perspective.

Japon (3B) – Egypte (2A) : l’Europe ne suffit pas

Source : IHF

Une affiche entre une nation africaine et une nation asiatique a forcément de quoi surprendre. Qui aurait pensé l’Egypte second de poule devant tous les nordiques du Danemark à la Norvège en passant par la Suède ? Cette équipe très physique a d’ailleurs posé des soucis aux bleuets, en plus de dominer tout ses autres adversaires et de prendre un nul rocambolesque au Danemark. Avec deux grand bras droits en la personne de Ahmed Mohamed Rady (DC – photo) et Khaled Whalid (ArG), les Égyptiens peuvent espérer l’emporter. Le Japon, en effet, n’a pas su faire la différence face aux équipes puissantes que sont l’Allemagne et l’Islande. Attention toutefois à ne pas laisser développer le jeu de contre des japonais qui possède, à la base de celui-ci, une paire de gardiens Yodai Hotta – Hikaru Nakamura performante, flashée à 38% d’arrêts de moyennes.

Espagne (1D) – Pologne (4C) : duel déséquilibré

Source : IHF

L’Espagne est – avec l’équipe de France – l’équipe qui s’épanouie le plus dans ce début de mondial. Oubliés les errements de l’Euro jeune, la paire Ian Tarrafeta (DC) et Mamadou Diocou (ArD) s’éclate à percer les défenses. Même quand les coffres-fort résistent, ils les font éclater à coup de kung-fu… Exemple dans les dernier instants face à la Serbie, le troisième jour (29-28). Les espagnols ont également su préserver leur effectif avant les échéances finales. Tout le contraire de la Pologne qui possède bien deux ailiers fou, Patryk Mauer à droite et Piotr Jarosiewicz à gauche, et un gardien en chaleur, Marek Bartosik, mais un ensemble bien trop fragile. Même si sur un match sec, les surprises peuvent arriver.

Le tableau Hall A (16/08)
12h : Islande – Suède
14h15 : Slovénie – Croatie

16h30 : Japon – Egypte
18h45 : Espagne – Pologne

Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).