Mondial U21

Le match référence

Source : IHF

L’équipe de France remporte le dernier match de poule face au Danemark (30-22). Après un début de match sous tension, les français ont su se libérer pour remporter ce match décisif. Premier de leur poule, ils joueront leur quart de finale mercredi 26 juillet à la salle Harcha (15h).

Source : IHF

Fallait-il se savoir dans les matchs couperets pour que les bleuets mettent le bleu de chauffe ? Difficile d’en juger, hormis ce constat au coup de sifflet final face au Danemark : on vient d’assister à la meilleure rencontre de l’équipe de France junior depuis le début du mondial. On pourra toujours pinailler sur des échecs parfois mal venus, et quelques oublis défensifs. Mais il s’agit là de faits de jeux anecdotiques, là où ils prenaient une trop grande place dans les rencontres précédentes. Cet après-midi, les français se sont jetés au sol, bougés dans tout les sens, se sont sacrifiés d’un bout à l’autre du terrain. Un effort payant qui a finit par mettre en sourdine des danois qui ont pourtant montré leurs arguments. Seulement Lasse Moller (8/12) et Nikolaj Enderleit (5/8) n’auront pas été capable de faire plus que toucher par à-coups l’équipe de France.

De la satisfaction à tous les étages

Source : IHF

Dès l’entrée de match, les juniors français mettent en déroute les attaques danoises. Ces derniers lâchent de précieux ballons, sous la pression d’une défense qui n’offre pas d’espace. Les premiers instants du match montrent que la tension est réelle de part et d’autre, une tension libérée seulement après un quart d’heure de jeu lorsque Etienne Mocquais fait le break sur sept mètre (5-3, 13e). C’est juste avant que Julien Meyer fasse le spectacle, joint par Dika Mem à la réalisation (6-3, 17e). Les deux hommes seront les grands joueurs de cette rencontre, mais on voit mal qui n’a pas été grand ce soir. Même Aymeric Minne à la feuille bien terne (1/2, 3 pertes de balles) a été grand à la mène, donnant souvent le premier temps fort – celui qui créé le décalage – et son unique but vaut le détour (23-17, 45e) ! Romain Lagarde a su se jeter au feu quand le Danemark marquait des points, Mehdi Harbaoui a fait un beau relais, Gabriel Nyembo s’est éclaté à participer à cette grande fête mondiale et Vincent Maguy a amené le dernier coup de jus. La liste pourrait être encore longue, car tous les joueurs ont participé. On a ce soir un match référence (30-22, SF), à reproduire mercredi, dans le premier match à élimination de ce championnat du monde.

La feuille de match

France – 30

Arrêts

Buts

Danemark – 22

Arrêts

Buts

1

Mehdi HARBAOUI – GB

3/6

12

Simon SEJR JENSEN

2/8

16

Julien MEYER – GB

12/31
1 but

20

Simon S. GADE

8/32

2

Romain LAGARDE

5/6

3

Christian O. OLESEN

3

Adama KEITA

2/2

4

Nikolaj ENDERLEIT

5/8

4

Etienne MOCQUAIS

4/6

5

Tobias E. JOERGENSEN

5

Florian BILLANT

6

Frederik LADEFOGED B.

0/1

6

Lucas FERRANDIER

0/1

7

Aaron MENSING

0/4

7

Gabriel NYEMBO

2/3

8

Oliver B. BONDROP

1/1

8

Vincent Maguy

3/3

10

Jonathan M. T. WUERTZ

3/4

14

Tom PELAYO

11

Jakob MIKKELSEN

0/2

15

Hugo KAMTCHOP BARIL

14

Magnus SAUGSTRUP JENSEN

0/2

20

Dragan PECHMALBEC

1/1

17

Lasse K. NIKOLAJSEN

21

Yannis LENNE

0/1

18

Mads KJELDGAARD A.

1/2

22

Melvyn RICHARDSON

3/5

19

Mathias N. BITSCH

2/2

24

Dika MEM

7/8

22

Sebastian P. AUGUSTINUSSEN

1/2

28

Aymeric MINNE

1/2

25

Lasse K. MOELLER

8/12

Ent

Yohann DELATTRE

Ent

Morten HENRIKSEN

Maxime Thomas

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. DENISE TEZZELE - le 24 juillet 2017 à 17h48

    Très très agreable du beau jeu j’ai aimé

  2. Bonnet - le 24 juillet 2017 à 18h24

    De bonne augure pour la suite de la compétition
    Demi finale voire finale à minima

  3. Lafeigeres Bernard - le 24 juillet 2017 à 18h58

    Belle prestation et avec l’écart de but pour se rassurer

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves