Proligue

Chartres arrache sa place en finale


Chartres s’est qualifié pour la finale de Proligue en s’imposant sur le parquet de Pontaut-Combault (31-32), confortant ainsi son avance de l’aller (26-25). Les chartrains affronteront Massy pour la dernière place en lice pour la Starligue.

Dans une ambiance surchauffée, au sens propre comme au figuré dans un espace Boisramé qui n’avait pas vécu un tel évènement depuis bien longtemps, Pontault et Chartres ont livré un magnifique combat vendredi soir. Trois jours après un duel très équilibré finalement remporté par les chartrains (26-25), tout laissait penser que la demi-finale retour serait à nouveau à couteaux tirés. Ce fut le cas jusque dans les derniers instants. “Cela a été chaud tout le match, ça se joue à pas grand chose” confiait Jérémy Roussel à l’issue de la rencontre.

Et pour cause : les deux équipes sont restées roue dans roue pendant près de soixante minutes, alternant entre espoir de renverser la situation de l’aller pour Pontault et crainte de voir la finale s’échapper pour un but côté chartrain. Les premières minutes donnent le tempo de la rencontre : Moreno et Mocquais assurent pour Pontault (2-1, 2′), mais Chartres ne tarde pas à réagir en infligeant un 3-0 à son adversaire par l’intermédiaire de Salinas à deux reprises et Lars Hald en pivot (4-5, 7′). Les gardiens ont la plus grande difficulté à s’interposer et à peser sur les débats. Les attaquants s’en donnent à cœur joie, laissant Pontault reprendre son avance grâce à l’inusable Mocquais (7-8, 11′). Les pontellois se retrouvent en double infériorité numérique mais comme par la suite, ils parviennent à bien maîtriser ce genre de situation (9-9, 14′). Les défenses proposent des duels musclés dans une ambiance des grands soirs. Le mano à mano se poursuit jusqu’à la pause, après un nouvel écart creusé par les pontellois (15-13, 25′). Il faut toute la hargne d’Aurélien Tchitombi pour arracher l’égalisation à la pause (17-17).

Un duel qui a basculé en toute fin de match

Chartres rentre très bien dans sa seconde période, profitant de quelques erreurs pontelloises. Mais comme en première période, une double infériorité numérique des franciliens n’est pas exploitée par les joueurs de Jérémy Roussel pour créer un nouvel écart significatif (22-22, 38′). Le chilien Salinas poursuit pourtant son festival en attaque. Les deux entraîneurs tentent un coup tactique en changeant chacun leur gardien, qui avaient jusque là très peu pesé sur le déroulé de la rencontre. A l’entame des dix dernières minutes, le suspense est toujours à son comble (27-26, 48′). Le money time ne déroge pas à la règle, offrant un magnifique spectacle où chaque ballon peut faire basculer le cours d’une saison d’un côté ou de l’autre. Un kung-fu conclu par Appolinaire fait hurler de joie Boisramé (31-29, 54′) mas un but de Roche, conjugué à un tir sur la transversale de Ioannou puis un tir de Lagier-Pitre au-dessus des buts permettent à Chartres de s’imposer d’une courte tête (31-32) et de décrocher sa place en finale.

“On a fait un très bon match, sans doute le meilleur depuis le début de saison et c’est en partie grâce à une belle équipe de Pontault qui nous a poussé dans nos retranchements, reconnaissait Jérémy Roussel à l’issue de la rencontre. On s’était préparé à un gros combat.” Pour les pontellois, à l’image d’Etienne Mocquais qui a joué son dernier match avec Pontault avant de retourner à Créteil, la déception était énorme après être passé si près de la qualification.  “Cela a été un match très compliqué ! On avait pourtant bien préparé cette rencontre, on n’avait qu’un seul but de retard mais ça s’est joué sur des détails. Chartres est une équipe qui a beaucoup d’expérience et ça s’est peut-être joué là-dessus.” Place désormais à la finale Chartres – Massy la semaine prochaine pour une place en Starligue.

Les statistiques :

Pontault : Guerinot (3/29) Taillefond (0/6) ; Leventoux, Diallo (1/2), Appolinaire (4/4), Aman (5/5), Forte, Lagier Pitre (4/7), Jukic Sokolic (0/2), Moreno (1/1), Ioannou (5/7), Mocquais (7/9), Tchitombi (4/7), Dupoux.

Chartres : Grahovac (4/21), Prevost, Lamariano (0/1) ; Monnier (0/1), Hald (4/4), Tribillon (3/4), De la Salud (8/8), N’Diaye, Molinie (1/2), Kieffer (5/5), Kudinov (0/1), Salinas (6/10), Cham (1/2), Roche (4/4).

Olivier Poignard, à Pontault-Combault

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Proligue

1 CommentairePoster un commentaire

  1. pol - le 27 mai 2017 à 17h51

    Allez Chartres pour revoir Basic, Detrez et Feutrier la saison prochaine en LNH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).