Aus

Le Sydney Uni HC à nouveau sacré !

Alors que tous les yeux de la planète handball étaient tournés vers Cologne le week-end dernier, la Coupe d’Océanie se déroulait en Australie à Geelong. Fort de son contingent de frenchies (Jordan Perronneau, Denis Bettenfeld, Sébastien Traverso, Julien Sibille, Benoit Adam et Lionel Puyhardy), Sydney Uni HC a réussi a s’imposer pour la 7ème fois consécutive, sécurisant par la même occasion, sa place pour le prochain Super Globe qui aura lieu a Doha (Qatar) entre le 16 et 19 Octobre et auquel le récent champion d’Europe, Montpellier, participera également. 

Jordan Perronneau, qui a rejoint l’effectif du club australien il y a quelques mois, nous livre ses impressions sur le handball dans cette région du globe, ses objectifs ainsi que les écheances a venir.

Jordan, tu as joué en Starligue et Proligue pendant plusieurs années. Depuis le mois de janvier tu as rejoins le club de Sydney Uni HC. Quel a été l’élément déclencheur pour cette aventure au bout du monde ?

Après 10 ans comme joueur professionnel, j’avais la sensation d’avoir fait le tour de la question et il était temps de passer à autre chose. Au delà du hand, ça faisait longtemps que je voulais changer d’horizon et mon départ pour l’Australie était acté depuis presque deux ans déjà. J’avais beaucoup entendu parler du Sydney Uni par le biais de joueurs français qui ont joué ici (notamment mon pote Pierre Bonnin) mais aussi grâce à la présence du club au Super Globe depuis plusieurs années.  Pour moi le handball en Australie rimait tellement avec le Sydney Uni HC que lorsque j’ai décidé de rejoindre un club, ici, au bout du Monde, je n’ai pas vraiment hésité.

Quels ont été tes premières impressions sur le niveau du handball en Australie ?

Le niveau, ainsi que les infrastructures ne sont bien évidemment pas comparables avec ce que nous pouvons avoir en France. Toutes les personnes impliquées dans la handball en Australie sont des passionnés, simplement car les aides financières de la fédération sont quasi inexistantes. Malgré ce manque de moyens, Sydney Uni réussi chaque année a aligner une équipe capable de rivaliser avec certaines équipes au Super Globe.

N’étant plus joueur professionnel en Australie, comment as tu organisé ta vie a Sydney?

En France, je n’avais jamais vraiment travaillé alors qu’ici j’ai déja pu faire plein de jobs différents. Trouver un petit boulot a Sydney n’est vraiment pas un problème. Je suis actuellement sur un visa Vacances-Travail, ce qui me permet à la fois de travailler, m’entraîner et de découvrir ce que Sydney et sa région ont a offrir. L’ambiance au sein de l’équipe est excellente ce qui nous permet de passer pas mal de temps ensemble hors des terrains. En France, avec le temps je commençais à perdre la notion de plaisir, je peux dire que je l’ai retrouvée ici.

Vous venez de remporter la Coupe d’Océanie, comment as tu vécu cette aventure de l’intérieur ?

Même si j’ai déja pu vivre de grands moments lorsque je jouais en France, cette victoire au bout du monde tiendra surement une place particulière dans mes souvenirs handballistiques, du fait que le handball ne soit pas un sport majeur ici en Australie mais aussi car cela nous ouvre les portes du Super Globe.

Justement, comment appréhendes-tu cette participation au Super Globe ?

Nous entrons maintenant dans notre phase de préparation pour le Super Globe. Cette phase est nécessaire si nous voulons prétendre rivaliser avec les autres équipes présentes à Doha. C’est un challenge que le club essaie de relever chaque année. Nous sommes d’ailleurs toujours a la recherche de nouveaux joueurs (D1/D2/N1) pour renforcer l’effectif. Donc si certains joueurs français sont intéressés par cette aventure et la possibilité de suivre des cours d’anglais gratuitement, ils peuvent contacter le club a l’adresse suivante info@sydneyunihandball.com.

A ce sujet, Montpellier devrait être present au Super Globe en tant que vainqueur de la Ligue des Champions. J’imagine que tu ne serais pas contre un face a face? 

Je ne vais pas faire la fine bouche, l’idée de peut être pouvoir jouer contre un club francais a Doha, qui plus est Montpellier, est très alléchante. Cela me rappellera de bons souvenirs de derby à l’époque où je jouais à Nîmes.

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. mirage - le 30 mai 2018 à 19h08

    On sent que c’est la fin de la saison quand la seule handnews de la journée concerne la victoire de Sydney 😉

    • jpf_hb - le 31 mai 2018 à 08h52

      En même temps il s'est passé la semaine la plus prolifique de Handnews j'ai l'impression (entre la défait de Montpellier à St Raph, l'arbitrage, le Final 4…)
      Je n'avais jamais vu autant d'articles et de commentaires sur HN 😉

  2. Brunhand - le 31 mai 2018 à 09h06

    Moi j’adore les articles exotiques sur le handball ailleurs dans le monde

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).