CAN 2018 – 1/4

P.Morel : “Croquer ces moments à pleines dents”

Le Gabon affrontera demain (19h) le Maroc pour le premier quart de finale de CAN de son histoire. Satisfait de la première partie de compétition de son équipe, Pablo Morel, le sélectionneur adjoint gabonais, sait qu’une nouvelle compétition commencera face aux Marocains. Une deuxième partie de CAN abordée avec ambitions.

Handnews :  Pablo, l’objectif affiché du Gabon était de terminer dans les 8 premiers. Le contrat est rempli…

Pablo Morel : Oui, c’est vrai ! Remporter nos deux premiers matchs nous a permis de nous libérer. Malgré la pression du match d’ouverture face au Congo, nous l’avons emporté (27-22) et cette victoire nous a aidé pour la suite. Nous avons ensuite battu l’Algérie (26-25), ce qui n’était pas forcément prévu dans nos plans ! Être qualifié rapidement nous a permis de profiter des deux derniers matchs pour encore travailler. Le bilan est globalement positif.

HN : Hier, vous avez concédé le nul face au Cameroun (29-29). Comment s’est déroulé ce match ?

P.M. : Même si le Cameroun n’a pas eu de bons résultats sur cette CAN, c’est une équipe très difficile à jouer. Physiquement, je crois que le Cameroun est l’équipe la plus dure avec des gabarits imposants et une défense où ça tape vraiment fort. Il faut être courageux pour aller au combat pendant soixante minutes face au Cameroun. La rencontre a été d’une intensité élevée et notre adversaire a fait un bon match. De notre côté, ça n’a pas été la rencontre la plus aboutie mais arracher le nul dans les dernières secondes prouve que notre équipe a de la ressource.

HN : Comment jugez-vous la progression de votre équipe sur cette compétition ?

P.M. : L’équilibre de l’équipe et les relations entre les joueurs sur le terrain progressent. Lorsque nous sommes dans un temps faible, il y a moins d’affolement également. Mais jouer un quart de finale de CAN, personne l’a jamais fait. On va dans l’inconnu ! Cependant, je trouve que le groupe a bien récupéré après cette première phase de poule. L’important sera surtout de continuer à produire notre jeu collectif. On a tous envie de croquer ces moments à pleines dents !

HN : Que pensez-vous du Maroc, votre adversaire en quart de finale ?

P.M. : Depuis le début de la compétition, nous nous sommes vraiment forcé à rester dans notre bulle, à travailler uniquement sur le match à venir sans penser à celui d’après. On a voulu protéger les joueurs en les mettant dans une bulle pour travailler. Cependant, nous avons déjà observé le Maroc avec Jackson et nous avons commencé aujourd’hui à en parler avec nos joueurs. C’est une équipe expérimentée avec plusieurs éléments évoluant en France : Yassine Idrissi (Toulouse) dans le but, Mehdi Ighirri (Dijon), Soufian Idir (ex-US Ivry), Saïd Ouksir (ex-PSG)… Le Maroc peut aussi compter sur de bons joueurs de leur championnat national. Le handball maghrébin est différent du nôtre, il est un peu plus technique. Un autre point fort du Maroc est qu’il partage une histoire collective. Mais nous irons l’affronter sans aucun complexe.

HN : Une nation vous a impressionné sur cette première semaine ?

P.M. : J’ai le sentiment que l’Égypte joue un cran un peu au-dessus des autres. Elle a terminé première de son groupe en jouant assez sobrement. La Tunisie a été plus instable. Mais je crois que son expérience va lui servir pour la suite. Enfin, l’Angola a une très belle équipe. Je savais que cette nation avait encore progresser par rapport au Mondial 2017 et la voir évoluer en vrai confirme notre pressentiment. Les Angolais travaillent avec un handball rigoureux. Mais, une nouvelle fois, nous ne nous sommes jamais projeté depuis le début de la compétition. Et nous sommes complètement focalisé sur le Maroc aujourd’hui.

 

Clément Domas

HandNews & CasalHand

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).