EDF – Amical

« Bien jouer 60 minutes » pour bien finir

Crédit: FFHandball / Stéphane Pillaud

A Bayonne, les Françaises avaient mis du temps à rentrer dans leur match, laissant quelques imprécisions entacher leur première période. L’objectif pour Olivier Krumbholz, que cette fois, deux bonnes mi-temps soient jouées pour bien entamer la préparation vers l’Euro 2018. Réponse à 16 heures au Palais des Sports de Pau.

Après Pau, il ne restera que huit rencontres aux Bleues pour se préparer à leur Euro. Pas beaucoup en effet. Pour autant, cette équipe que l’on connaissait longue au démarrage lors des regroupements internationaux, a su se remettre dans le droit chemin après « une mi-temps à l’envers » pour reprendre les termes du sélectionneur. L’objectif est donc clairement bien identifié. Soigner le début de rencontre pour se mettre à l’abri au plus vite. Cela doit donc passer par une baisse effective du nombre de pertes de balles sur la première période (9 lors de la première rencontre). « Il faut qu’on joue bien pendant soixante minutes. Il faut qu’on arrive à innover sans faire n’importe quoi. C’est sûr qu’il faut du temps pour travailler mais ce sont des joueuses professionnelles qui sont réactives et qui s’adaptent rapidement aux situations » expliquait Olivier Krumbholz en conférence de presse. Le projet de jeu est donc posé. Même si cette équipe du Brésil n’est pas la plus performante et la plus dangereuse que l’on ait connu, il faudra tout de même se concentrer sur la performance des Bleues pour aussi satisfaire les quelques 7000 personnes qui sont attendues à Pau, pas seulement pour fêter les championnes du monde, mais surtout la leur, Alexandra Lacrabère heureuse d’enfin pouvoir jouer devant les siens et largement acclamée à Bayonne, lors de la première confrontation.

Alexandra Lacrabère à domicile

Crédit: FFHandball / Stéphane Pillaud

En 2007 lorsque l’équipe de France était venue pour jouer les phases de poules du mondial, elle n’avait pas pu jouer en raison d’une blessure à l’épaule. Cette fois, elle est là et elle est championne du monde. Peut-on rêver mieux ? « Ca fait plaisir, c’est la première fois que je viens jouer ici devant ma famille et mes amis » souriait-elle, heureuse de nous recevoir dans « son » pays. C’est forcément particulier, surtout que tout le monde garde un bon souvenir du passage de l’équipe de France à Pau, lors du mondial 2007 où le public avait joué son rôle. La France s’était imposée lors de son dernier match de poule face à la Croatie (28-26) ce que n’a pas oublié Olivier Krumholz. « Ici il y a une ambiance qu’il y a nulle part ailleurs. Le public fait la fête, chante avec les bandas, c’est formidable. En 2007 on est mené pendant 55’ à Pau et sans le public, je pense que nous n’aurons pas gagné » se souvient-il le sourire aux lèvres. Une belle fête est donc attendue à Pau, pour le dernier match des Bleues cette saison en métropole, avec une attention particulière pour celle qui porte haut le numéro 64 dans son dos depuis 2006 et sa première sélection lors de l’Euro en Suède. Mais pour qu’en tribunes le show soit assuré, il faudra d’abord que les Bleues soignent leur entame, pour qu’elles puissent à leur tour mettre en œuvre leur jeu « spectaculaire » comme aime le rappeler le sélectionneur. « L’ambiance était bien à Bayonne mais ce sera mieux à Pau, parce que c’est chez moi » lançait tout sourire la Béarnaise. « Je ne sais pas si je vais l’aligner dimanche, si je l’aligne ce sera sûrement pour la faire jouer deux minutes » charriait Olivier Krumbholz, avant d’accompagner sa protégée du côté de Lescar (banlieue paloise) où tous deux, donnaient le coup d’envoi d’une rencontre de U15.

Côté blessées

Blandine Dancette que l’on n’avait pas vu lors du premier match est toujours touchée au genou droit, elle ne jouera pas cette deuxième rencontre et “aura besoin de repos”. Grâce Zaadi gênée au doigt, sera en mesure de jouer. Camille Ayglon-Saurina ne s’était pas entraînée samedi matin en raison de ses aducteurs douloureux. Après son ouverture de la lèvre jeudi soir après 7 minutes de jeu, Allison Pineau a eu deux points de suture posés mais “ça va bien” indiquait le sélectionneur.

De Pau, Maxime Cohen.

France – Brésil au Palais des Sports de Pau. En direct sur beIn Sports 1 à 16 heures. En lever de rideau, l’Equipe de France U20 rencontrera les Espagnoles de Bera Bera à 13h30.

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).