EdF (F)

Les Bleues finissent en beauté face à la Norvège

Crédit photo : FFHB / S. Pillaud

L’équipe de France féminine a remporté son deuxième match amical en trois jours face à la Norvège la nuit dernière au Palais des Sports du Lamentin, en Martinique (24-23). Menées à la pause de deux buts, les filles d’Olivier Krumbholz ont su renverser la vapeur pour finir leur stage sur une bonne note. Désormais, les retrouvailles sont programmées pour septembre.

Chacun des deux entraineurs avait dû faire passer le mot au sein de leur groupe : avoir plus d’engagement et aller au contact. Dès les premières minutes, la différence avec la rencontre précédente s’est faite sentir. Les jets de 7 mètres, cartons jaunes et coups de sifflet n’ont pas tardé à pleuvoir, tandis que chacune des équipes testait la défense de son adversaire. Cléopâtre Darleux dans ses buts fait étal de tout son savoir-faire et les Kristiansen, Skogrand ou Enkerud auront bien du mal à la tromper. Pour autant, on sent la Norvège bien mieux engagée dans son match que les tricolores malgré de belles attaques de Kalidiatou Niakaté (3/4 aux tirs), Camille Ayglon-Saurina (3/4), Astride N’Gouan (3/4) ou encore Béatrice Edwige en défense. Menée rapidement de deux buts, les Bleues resteront tout de même à flot alors qu’Olivier Krumbholz prend le parti de tester certaines de ses joueuses sur des postes peu habituels. Les équipes retourneront au vestiaire sur le score de 10-12, la Norvège ayant un léger ascendant physique durant ces premières trente minutes.

Les Françaises, plus à l’aise, dominent mentalement

Les consignes semblaient claires, impossible de laisser filer le match, trouver des solutions en attaque. Soutenue par une Orlane Kanor fantastique au tir de loin et une Estelle Nze-Minko qui enfonce le clou dans les dernières minutes du match, l’équipe de France a démontré sa capacité à ne pas perdre pied en situation de défaite. On en oublierait presque la multitude de balles perdues, l’arbitrage contestable et les nombreux tirs très éloignés des cages de but. L’écart au score de la mi-temps est resté un moment le même, jusqu’à la pointe de fatigue côté norvégien, mis à mal aux alentours de la 45ème minute par une suite de but signée Siraba Dembélé (cap.), Grâce Zaadi et Orlane Kanor. Les coéquipières de Veronika Kristiansen en ont pris un coup au moral et ne parviendront jamais à repasser devant les françaises. Ces dernières déroulent tranquillement leur fin de match alors qu’Estelle Nze-Minko donne deux buts d’avantage en moins de 20 secondes et Camille Ayglon-Saurina marque le dernier but français à la 29ème minute. Thea Mork (3/3 aux tirs) inscrira, elle, le dernier but de la rencontre mais ne pourra sauver son équipe de la défaite.

Communiqué de presse de la FFHB

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).