Euro 2018 (M)

L’Allemagne et l’Espagne impressionnent

Crédit photo : EHF

Dans les premiers matchs des groupes C et D, l’Espagne et l’Allemagne ont marqué leurs territoires d’entrée, tandis que la Macédoine a pris une option sur la qualification en battant la Slovénie. Le Danemark a aussi fait bonne impression.

Groupe C

Crédit HRS / Nebojsa Tejic – EHF

L’Allemagne a frappé un grand coup d’entrée. Face à un Monténégro limité, les hommes de Christian Prokop n’ont jamais laissé l’ombre d’un doute quant au résultat final. Trois buts encaissés après vingt minutes de jeu, neuf à la pause pour déjà dix-sept inscrits, les coéquipiers de Vasko Sevaljevic n’ont pas eu voix au chapitre. Et les Allemands ont pu tranquillement dérouler en seconde période, utilisant les seize joueurs sur la feuille de match. Uwe Gensheimer a inscrit neuf buts et Paul Drux cinq, mais c’est surtout la performance d’Andreas Wolff dans sa cage, avec ses douze arrêts qui est à retenir. Au final les Allemands s’imposent 32-19 et prennent la tête du groupe devant la Macédoine, vainqueur de la Slovénie 25-24. Dans le duel des Balkans, les Slovènes ont pris le meilleur départ, menant un temps de trois buts (7-10, 24′) avant de se faire rattraper, et de mal gérer le money-time. La faute à l’expérience de Kiril Lazarov (photo), précieux dans les derniers instants (7 buts au final) et à Dejan Manaskov, l’ailier de Veszprem, impeccable à la finition avec 8 buts. Les Slovènes ont eu par deux fois la balle du match nul dans les derniers instants, mais n’ont même jamais réussi à shooter, punis par des pertes de balle. La Macédoine pourrait valider sa qualification dès demain, face au Monténégro tandis que la Slovénie croisera la route des Alllemands.

Groupe D

Credit HRS / Sasa Pahic Szabo – EHF

L’Espagne s’est baladé pour son premier match de la compétition. Face à la République tchèque, les hommes de Jordi Ribera n’ont jamais tremblé, prenant cinq buts d’avance après un quart d’heure de jeu (9-4, 16′), et sept à la pause (16-9, 30′). Surpassant son adversaire dans tous les secteurs, notamment grâce à la défense pilotée par Gedeon Guardiola qui ne laisse tirer les Tchèques que 25 fois au but sur toute la rencontre, les Espagnols s’envolent en deuxième période, bien aidés aussi par la grosse performance du gardien de Paris Rodrigo Corrales (8 arrêts, 57%). La victoire de la Roja sur le score de 32-15 est aussi la deuxième la plus large de l’histoire de l’Euro, le record étant détenu par… la République tchèque (38-18 face à la Macédoine en 1998). L’Espagne est en tête de la poule, devant le Danemark, vainqueur de la Hongrie. Après une première mi-temps équilibrée (16-16) et malgré le carton rouge reçu par Mikkel Hansen, auteur de six buts (40′), les Danois, portés par Jannik Green dans les buts (10 arrêts en 34′) et par Rasmus Lauge (photo) à la mène (7 buts) ont fait la différence sans leur star parisienne en fin de rencontre pour prendre jusqu’à dix buts d’avance et l’emporter finalement 32-25. Le champion olympique en titre peut assurer sa qualification dès la prochaine journée face à la République tchèque, tandis que la troupe de Ljubmir Vranjes devra se surpasser face à l’Espagne.

Retrouvez les classements et le programme à venir sur notre site.

Kevin Domas (avec Mickaël Georgeault)

HandNews & CasalHand

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 14 janvier 2018 à 12h01

    Le titre de l'article est dithyrambique mais les résultats sont quand même très normaux.
    Allemagne contre Monténégro, Espagne contre république Tchèque : même si tout peut arriver, que celui qui s'attendait à des matchs serrés lève la main.

  2. Nicolasphilou - le 14 janvier 2018 à 13h51

    C est vrai que Danemark Espagne ça devrait pas être la même chose. Méfiance à la ma edoine quand même, surtout si elle sort du groupe.

  3. Pseudo - le 14 janvier 2018 à 15h46

    France, Croatie, Allemagne, Danemark et Espagne gagnent tous en marquant tous 32 buts. Coïncidence? Il me semble qu’on a un petit signe du destin qui nous montre les favoris, reste à savoir qui de l’Allemagne, Danemark ou Espagne n’atteindra pas les demies. Le perdant de Danemark-Espagne prendra peut être un retard définitif

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).